Que faire face à une dent cassée ?

Que faire face à une dent cassée ?

Publié le 28 janvier 2015 à 09:00

Vous venez de vous casser une dent et vous ne savez pas quoi faire : faut-il garder la dent ? Faut-il voir un dentiste rapidement ? Et pour un enfant, que faut-il faire s’il s’agit d’une dent de lait cassée ?

Une dent de cassée : pas de panique ! Ayez juste les bons réflexes.

Avoir les bons réflexes

S’il s’agit d’un bout de dent, commencez par essayer de récupérer le morceau et mettez-le dans du sérum physiologique ou si vous n’en avez pas, gardez-le en bouche pour qu’il reste dans de la salive (ou dans un petit récipient contenant de la salive pour les enfants qui risqueraient d’avaler la dent en bouche). Vous pouvez également conserver le morceau de dent dans du lait stérilisé UHT, mais surtout jamais dans de l’eau qui détruirait les cellules de la pulpe dentaire.

Puis allez voir un dentiste le plus vite possible, de préférence dans les 24 heures (l’idéal étant dans l’heure qui suit pour améliorer les chances de réussite de soins dentaires en cas de lésions importantes).

Si la dent entière est expulsée complètement, essayez de la remettre en place dans l’alvéole sans la rincer et courrez très très vite chez le dentiste, la dent doit être réimplantée dans les 20 minutes : c’est une véritable urgence.

Comment cela se passe-t-il chez le dentiste ?

Pour une dent expulsée

La racine de la dent est recouverte de cellules vivantes qui lui permettent de se refixer naturellement à l’os de la mâchoire. C’est pour cela qu’il faut maintenir la dent dans du sérum physiologique ou dans de la salive en évitant de toucher la racine afin de maintenir la vitalité des cellules dentaires à tout prix.

Il faut se rendre en urgence chez le dentiste.

Il faut savoir que le taux de succès de réimplantation de la dent dépend en grande partie du temps passé en dehors de la bouche et de son milieu de conservation.

En pratique, le dentiste nettoie correctement la dent expulsée et la maintient en place dans son alvéole à l’aide de fil maintenu par des composites.

Parfois la dent réimplantée peut se nécroser dans les mois qui suivent le choc : la pulpe à l’intérieur de la dent meurt.

Pour cette raison, il est important de contrôler la vitalité des dents réimplantées régulièrement pendant 2 à 3 ans, en sachant qu’un changement de couleur de la dent n’est jamais de bon augure.

Pour une dent cassée

Le dentiste pratique plusieurs examens pour vérifier si des lésions touchent le nerf ou la racine de la dent (et des dents environnantes s’il s’agit d’un choc).

Si la fracture n’implique pas la pulpe, le morceau de dent peut être recollé tout de suite grâce à de nouvelles colles et de nouveaux composites. Ces matériaux permettent également de reconstruire la dent même si le morceau de dent d’origine a été perdu.

Si la pulpe est atteinte, le dentiste dévitalise la dent puis la reconstruit en résine ou pose une couronne.

Si la racine est atteinte, la dent doit être retirée.

Et sur une dent de lait ?

Un choc sur une dent de lait doit être pris au sérieux car il peut avoir endommagé le germe de la dent définitive.

Il est impératif de consulter un dentiste pour toute dent cassée, même s’il s’agit d’une dent de lait.

Une dent peut-elle se casser sans choc ?

Outre les fractures de la dent suite à un choc, une chute ou toute autre cause accidentelle subie au niveau de la dent, d’autres facteurs peuvent être à l’origine d’une dent cassée.

En effet, la fracture peut faire suite à une fêlure de la dent qui passe inaperçue après une dévitalisation, un affaiblissement de la dent à cause d’une carie ou après une parodontite en cas de gingivite mal soignée.

De même, le bruxisme (serrement excessif des dents, en cas de stress par exemple, ou encore grincement anormaux et involontaire des dents, notamment la nuit) peut entraîner une usure prématurée, des fendillements, des fêlures et même parfois des fractures des dents.

- Publicité -

- Publicité -