L’argile : la terre qui guérit mille maux

L’argile : la terre qui guérit mille maux

Publié le 12 janvier 2016 à 14:34

Elle ne coûte pas cher, elle est utile dans un grand nombre d’affections mais peu de gens osent utiliser l’argile comme remède, en particulier par voie orale. Pourtant, nous n’hésitons pas à donner du Smecta®, qui n’est rien d’autre que de l’argile, à nos enfants dès qu’ils ont la diarrhée. Zoom sur ce produit aux multiples bienfaits.

- Publicité -

Connue depuis la préhistoire

L’argile est sans doute l’un des tous premiers remèdes, puisqu’elle était déjà utilisée à la préhistoire. Elle est connue depuis les temps les plus anciens comme « absorbeur » de mal.

En effet, l’argile apaise les douleurs, les inflammations et les contractures, elle absorbe les sécrétions diverses au niveau des plaies, les glaires, le pus, les hématomes ainsi que les substances étrangères ayant pénétré dans l’organisme.

Elle élimine également les gaz et les odeurs.

Elle protège la muqueuse gastro-intestinale et est connue pour ses propriétés antiseptiques (surtout antibactériennes) et cicatrisantes.

Quand on ne connaît pas son pouvoir curatif, on l’emploie généralement en masque pour le visage.

Mais il faut oser aller plus loin en réalisant des cataplasmes ou en buvant son eau.

Pourquoi existe-t-il plusieurs couleurs d’argiles ?

Jaune, rouge, verte, blanche, grise, bleue… il existe des argiles de toutes les couleurs.

Pour être brève, les argiles ont toutes des propriétés similaires en étant essentiellement composées de silice (à 50 %) et d’alumine (à 14 %). Leurs différentes couleurs sont dues à leur composition en minéraux (cuivre, calcium, fer, chaux, magnésie…)

Voici les caractéristiques principales des argiles :

  • argile verte : la plus courante et la plus polyvalente ;
  • argile rouge : propriétés comparables à l’argile verte. Riche en fer, elle aurait aussi une action sur la circulation sanguine ;
  • jaune, bleue, grise, rose : peu de différences majeures par rapport aux 2 premières ;
  • argile blanche : très pure, elle convient aux peaux sèches et sensibles. Excellente pour cicatriser.

Osons l’argile par voie orale

Par voie orale, l’argile a un effet revitalisant et désinfectant pour le tube digestif. Elle calme les irritations dues aux œsophagites, gastrites et rectocolites, mais aussi les gastro-entérites

Elle favorise la régénération de la muqueuse intestinale et absorbe les gaz intestinaux.

D’autre part, une partie de ses minéraux serait aussi absorbée par l’intestin, permettant la reminéralisation du corps, et luttant ainsi contre la décalcification.

En pratique

On dilue 1 cuillère à café d’argile verte à un demi-verre d’eau. On laisse reposer plusieurs heures.

Puis on boit le verre le soir avant de se coucher ou éventuellement le matin à jeun.

L’argile verte peut avoir tendance à constiper. Pour les personnes sujettes à ce problème, il est conseillé de ne boire que l’eau, sans remuer l’argile déposée au fond du verre.

A noter : l'argile verte est la plus courante et la plus facile à se procurer. Mais il est tout aussi possible d'utiliser les autres types d'argile par voie orale (blanche, rouge, grise, rose, bleue, jaune). 

En cataplasme sur la peau, elle fait des miracles

En cataplasme, l’argile présente de très nombreuses indications.

Les infections furent les premières utilisations de ces cataplasmes. L’argile fait mûrir les abcès et les furoncles ou aide à leur résorption naturelle. Elle permet aussi la cicatrisation des plaies suppurantes et des morsures.

L’argile, en cataplasmes froids ou chauds, a également un intérêt remarquable contre les douleurs musculaires ou articulaires (déchirures, contractures, hématomes, entorses, luxations, arthrose, arthrite…) où elle calme la douleur, élimine les gonflements et l’inflammation.

Elle est utilisée aussi dans les problèmes de peau (eczéma, acné, irritations, brûlures légères, zona, varices, ulcération, chalazion…).

Appliqués dès leur apparition, les cataplasmes d’argile peuvent même aider à guérir les hernies inguinales ou crurales.

Ils sont utilisés aussi en applications sur le bas-ventre contre les fibromes utérins, les kystes ovariens, les congestions pelviennes, les descentes d’organes

Enfin, et c’est sûrement l’utilisation la plus connue, ils servent aussi en masques sur le visage (en y ajoutant alors un peu d’huile d’amande douce) pour nettoyer la peau de ses impuretés, ou encore en applications sur le cuir chevelu pour tonifier la pousse des cheveux.

En pratique

On mélange de la poudre d’argile verte dans un peu d’eau pour former une pâte homogène.

Le cataplasme est ensuite appliqué sur la zone à traiter avec au moins 2 cm d’épaisseur.

L’idéal est de laisser ce cataplasme en place durant au moins 2 heures, mais c’est bien souvent difficile. Essayez, tout de même, de respecter un délai de 20 minutes minimum avant de rincer.

Pour les douleurs ou les suppurations, il est nécessaire d’appliquer ce cataplasme au moins 2 fois par jour, voire même toutes les 2 heures si nécessaire.

Il est important de savoir qu’il peut se produire une recrudescence temporaire des symptômes en début de traitement, ce qui correspond à une phase d’élimination des toxines. Guérison et cicatrisation ne pourront advenir qu’après la fin de cette phase de recrudescence.

D’autres utilisations possibles de l’argile

L’argile peut également être utilisée en bains de bouche en cas d’irritations, d’angines et de gingivites,

De l’argile peut aussi être placée dans l’eau du bain (3 poignées) pour revitaliser le corps et la peau. Restez au moins 20 minutes dans le bain, et surtout pensez à mettre un morceau de tulle sur la bonde quand vous videz le bain pour éviter de boucher les canalisations !

Existe-t-il des contre-indications pour l’utilisation de l’argile ?

En traitement externe, il n’existe pas de réelles contre-indications.

En interne, l’argile peut empêcher l’absorption correcte des médicaments, on conseille donc de la prendre à distance des principes actifs (au moins à 2 heures d’écart) et d’en parler à votre médecin si vous avez un traitement médicamenteux suivi.

Par ailleurs, l’argile ayant tendance à entraîner de la constipation, on évite donc, par prudence, de l’utiliser en cas de constipation rebelle ou d’occlusion intestinale.

Où trouver de l’argile ?

L’argile se trouve facilement en pharmacie ou dans les magasins de produits bio, sous forme de poudre, en comprimés ou en tube (pâte prête à l’emploi).

- Publicité -