Rencontre avec Candice, la créatrice des soins naturels et bio IMWE

Rencontre avec Candice, la créatrice des soins naturels et bio IMWE

Publié le 23 février 2015 à 14:00

Quand j’ai contacté Candice Barbé pour me renseigner sur ses soins beauté IMWE, j’ai tout de suite compris que j’avais affaire à une passionnée. Voilà une créatrice qui aime ce qu’elle fait, et cela se ressent dans ses produits ! Comme dans sa façon d’en parler… La preuve, elle vous dit tout de sa "gamme de soins bio qui refuse tout compromis sur le respect de la Terre et de ses habitants".

IMWE,  c’est mon petit coup de cœur beauté à moi. Des soins naturels et bio, sans huile de palme, fabriqués en Belgique à partir d’ingrédients d’origine européenne ou issus du commerce équitable. Dans leur jolie bouteille en verre sobre et chic, en plus d’être efficaces, les soins IMWE sentent merveilleusement bon (citron, gingembre, jasmin…). Et, cerise sur le gâteau, ils sont réalisés de manière artisanale par une adorable créatrice, Candice Barbé, avec qui on se verrait bien parler pendant des heures de beauté au naturel autour d’un café. C’est d’ailleurs à peu près ce que l’on a fait !

Vous étiez juriste, comment en êtes-vous venue à créer Imwe ?

Je voulais exercer depuis longtemps un métier qui soit plus connecté au vivant, plus créatif. Lorsque j’ai suivi une formation générale en aromathérapie par intérêt personnel, j’ai découvert tout un monde qui m’a passionnée. Je n’ai eu de cesse ensuite d’explorer les ingrédients végétaux pouvant sublimer la peau. L’idée d’Imwe a pris de longues années à éclore dans ses moindres détails, mais je savais que j’allais dans la bonne direction !

Aujourd’hui Imwe c’est des soins bio, du commerce équitable, aucun dérivé d’huile de palme, une fabrication locale… Quels étaient vos critères indispensables au lancement ?

Bien sûr, je voulais de la cosmétique naturelle et bio, et mon idée était que les exigences des labels bio étaient insuffisantes, que c’était très limitatif comme vision d’une cosmétique réellement écologique. Je pense que tout est lié : comment concevoir par exemple un soin conçu à partir d’ingrédients cultivés sans pesticides, mais récoltés à l’autre bout du monde par une personne sous-payée ? Ca ne me semblait pas cohérent. J’ai donc rapidement cumulé les exigences…

Quelles difficultés avez-vous rencontré pour réussir à allier naturel et écologie ?

Réussir du 100% palm-free a été un challenge de même que garantir l’origine locale des ingrédients, pour la même raison dans les deux cas : les fournisseurs de matières premières s’intéressent peu à la provenance de ce qu’ils proposent. Il y a assez peu de traçabilité : la glycérine végétale par exemple, peu de fournisseurs savent vous garantir qu’elle ne provient pas du palme mais d’autres plantes comme le maïs, cultivées en Europe.

Concrètement, comment se passe la fabrication artisanale de vos soins avant d’arriver dans notre salle de bain ?

La préparation d’un lot – 2 à 6 litres – se fait dans un petit laboratoire créé spécialement à cet effet à Bruxelles. Les ingrédients sont mélangés – certains chauffés – dans un certain ordre, et longuement mixés, pour obtenir l’émulsion, qui est alors placée dans une embouteilleuse manuelle. En comptant tout le travail lié au packaging, il y en a pour 4 à 6 heures de travail pour préparer un lot. C’est l’un des aspects d’IMWE que je préfère : cette fabrication, répéter chaque geste avec soin, en pensant aux femmes qui incluront ensuite ces produits dans leur rituel de beauté, je trouve ça magique !

Qu’est-ce qu’on trouve dans vos soins et d’où viennent vos matières premières ?

Les soins sont composés d’huiles végétales vierges comme le jojoba ou la bourrache, d’hydrolats comme l’eau de citron, d’huiles essentielles comme le jasmin ou la camomille, et de nombreux autres extraits végétaux comme le calendula, l’aloé vera  ou encore le safran qui donne leur belle couleur jaune aux soins. Ne sont choisis que des extraits végétaux dont le procédé d’extraction garantit de conserver toutes les propriétés des plantes, car nombreux sont leurs composants qui sont identiques ou très semblables à ceux de notre peau, et donc très compatibles avec elle.

90 à 95% des ingrédients de chaque soin proviennent d’Europe (France et Espagne essentiellement) ou sont labellisés commerce équitable, comme pour les beurres de karité et de coco. C’est un véritable record en cosmétique !

Le petit truc « en plus » d’Imwe ?

Le dosage des actifs, qui est vraiment élevé, et la présence de fleurs de Bach, qui permet de toucher d’autres dimensions de nous, car les émotions jouent un très grand rôle dans l’état de notre peau.

Vos soins sont « bio » mais n’ont pas de certification, pour quelle raison ?

En effet, toutes les exigences des labels bio sont respectées mais aucun organisme certificateur n’a été payé pour vérifier cela, tout simplement car le budget est très important proportionnellement pour une petite structure comme IMWE. Je préférais mettre ce budget dans de meilleurs ingrédients que de rogner pour arriver à payer un label. Par contre, j’ai reçu la mention Slow Cosmétique, qui récompense des marques engagées dans une cosmétique plus respectueuse de la planète et plus raisonnable et intelligente, ce qui pour moi était beaucoup plus important, et offre aux femmes inquiètes un gage de confiance car l’association qui décerne ces mentions est très respectée.

Packaging parfois moins agréable, peau déroutée, prix plus élevés… Ce n’est pas forcément facile de passer aux produits naturels. Que diriez-vous aux femmes qui hésitent ?

D’essayer et de persévérer ;) Il y a de belles textures dans certaines marques, et d’autres plus anciennes qui en effet ressemblent un peu à des onguents collants, il y a beaucoup de packaging verts et peu originaux mais il y a aussi des marques qui créent des choses magnifiques. Il ne faut pas se contenter des 2-3 marques qu’on trouve dans l’épicerie bio du coin, il faut chercher comme pour tout. Ce que les cosmétiques bio ont en commun par contre, c’est de ne pas nuire à la santé… n’oublions pas que de très nombreux ingrédients cancérigènes et perturbateurs hormonaux se glissent dans les cosmétiques conventionnels ! Et si la peau est déroutée au départ, c’est parce qu’elle a enfin l’opportunité d’éliminer les toxines accumulées depuis si longtemps, il faut lui laisser le temps de retrouver sa beauté naturelle, de respirer à nouveau, et ce toujours pour un mieux.

Pour avoir une belle peau au naturel, quelle est la bonne routine matin et soir ?

Nettoyer et hydrater sa peau est le minimum car dans l’environnement pollué dans lequel nous vivons la peau ne se suffit pas à elle-même. Pour moi les lotions à base d’hydrolats font partie intégrante de la routine, pour leur côté hydratant mais aussi merveilleusement agréable par leur fraîcheur et leur senteur délicate. Exfolier sa peau est aussi une nécessité : le type de produit – avec ou sans grains – dépendra du type de peau, mais appliquer des couches de crèmes sans éliminer les cellules mortes est inutile.

Et puis il ne faut pas oublier tout ce qu’on peut faire pour sa peau de l’intérieur, comme boire une eau de source peu minéralisée, éventuellement additionnée d’hydrolats, manger sainement, évacuer les toxines par exemple par le hammam, respirer profondément… On peut appliquer autant de bonnes crèmes qu’on veut, si on ne respecte pas ça, la peau ne restera pas belle longtemps.

Imwe ce sont des crèmes visage et corps, pour le reste, des marques ou produits à conseiller ?

J’ai trouvé de bons produits pour les cheveux chez Khadi, une marque ayurvédique qui utilise des tensioactifs très doux ; je n’y trouve pas les senteurs enchanteresses que j’apprécie, mais c’est une belle qualité. Chez Copaïba, une marque belge également, je suis adepte du déodorant et d’un après-shampoing sans rinçage, et de leur toute nouvelle gamme de parfums, Voyages lointains, qui est le summum du parfum naturel pour moi ! Pour le reste, je prépare la majorité des produits moi-même, et j’en profite pour faire des essais de textures et de senteurs pour de futures créations pour IMWE !

Des projets pour Imwe ?

Ils sont nombreux ! J’explore la possibilité de créer une boutique en ligne, et celle de me former pour réaliser certains soins avec des huiles essentielles, ce qui serait un volet plus personnel, qui me permettrait d’offrir d’autres outils aux femmes qui désirent augmenter leur beauté intérieure comme extérieure. Et puis bien sûr, je souhaiterais étendre la gamme des soins proposés, j’ai tant d’idées, c’est plutôt choisir qui est difficile ! Je pense surtout à un démaquillant sous forme d’huile/baume à rincer, qui est je trouve la meilleure formule pour débarrasser la peau de toutes ses impuretés sans la dessécher ;  je pense aussi à un baume à lèvres qui serait peut-être un parfum solide en même temps, et à un gommage, comme toujours à la senteur enchanteresse !

Et enfin… Qu’est-ce que vous aimeriez que les utilisatrices disent de vos produits, quand elles les découvrent et les testent pour la première fois ?

Qu’elles s’exclament devant les senteurs des soins, pour lesquels j’ai vraiment cherché à créer une expérience exceptionnelle, c’est un must pour moi de savoir que je peux permettre aux femmes de voyager en restant dans leur salle de bain chaque matin. Et aussi qu’elles constatent dès quelques jours d’utilisation combien les effets sont au rendez-vous, comme la peau est plus douce, plus saine, plus radieuse. Heureusement, je les ai déjà entendus plus d’une fois ces compliments, et c’est toujours le même plaisir de savoir que ce que j’ai mis dans ces crèmes - mon amour, mes attentions, les meilleurs ingrédients – est ressenti par les femmes qui les choisissent…

Après tout cela, vous aurez certainement envie de tester Imwe, et bien je ne peux que vous conseiller de foncer sans hésiter ! Car si vous avez suivi, j’ai eu l’occasion d'essayer son soin peaux mixtes Iltaal, et son lait corps peau sèche Saluka. En découvrant mes nouveaux produits, leur packaging, leur parfum, leur texture, j’ai été touchée par l’aspect « fait maison », on y ressent la passion de Candice pour ses soins bio réalisés artisanalement. Et ça, c’est le grand petit plus d’IMWE !

Infos pratiques

Plus d'infos sur www.imwe.be et ses points de vente.

- Publicité -

- Publicité -