Vous commencez à mal entendre ? Les clés pour bien vivre la perte de ses capacités auditives

Vous commencez à mal entendre ? Les clés pour bien vivre la perte de ses capacités auditives

Publié le 13 mai 2015 à 17:05

Vous entendez mal, mais vous avez peur de le dire à votre entourage ? La diminution des capacités auditives est tout à fait normale, comme la baisse de la vue ou l’apparition des rides… alors n’ayez pas peur d’en parler pour trouver des solutions rapidement afin de retrouver une vie agréable même en étant senior.

- Publicité -

La perte d’audition ne doit pas devenir une fatalité

Vous entendez de moins en moins bien, mais vous n’osez pas en parler…

Surtout pas de stigmatisation. Si vous avez une diminution de l’audition, ne culpabilisez pas de vieillir. La perte des capacités auditives est un phénomène naturel et normal qui touche la grande majorité de la population. Tout comme les rides ou la vue qui évoluent avec l’âge, les cellules de l’oreille s’usent au fil du temps.

Au lieu de culpabiliser à force de faire répéter les gens, d’essayer de cacher votre perte d’audition aux autres, découvrez plutôt les clés pour bien vivre la perte de vos capacités auditives ?

Oser en parler

L’association JNA (Association pour l’information et la prévention dans le domaine de l’audition) organise, chaque année, plus de 200 journées d’information et de contrôles de l’audition auprès des seniors actifs et retraités.

Au travers de ces journées d’information et de contrôle, un maître mot apparaît : OSER.

  • Oser parler de la perte de ses capacités auditives à ses proches pour éviter de s’isoler et de perdre le moral.
  • Oser demander à ses enfants et petits-enfants de prendre en compte les difficultés de compréhension et de respecter ce phénomène naturel lié à l’âge.
  • Oser s’informer sur les différentes solutions existantes : aides techniques (casque pour la télévision, barre de son pour mieux entendre la télévision, …) ; l’orthophonie et les aides auditives.
  • Oser faire un point sur son capital auditif.
  • Oser évoquer ses difficultés de compréhension à son médecin traitant.
  • Oser demander la prescription d’aides auditives lorsque les difficultés de compréhension de la parole apparaissent.
  • Oser rencontrer un professionnel psychologue lorsque ce changement est émotionnellement difficile.
  • Oser porter ses aides auditives en présence de ses proches et de ses amis pour rester « connecté » à eux.

Par cette démarche active « d’oser », il est possible de conserver ou retrouver de la bienveillance à son égard, dans son propre regard porté sur soi-même qui va influer le regard de l’autre.

Etre senior ne signifie pas « être en marge de la vie sociale » 

Comme pour la vue, la perte d’audition doit être prise en compte pour pouvoir conserver une vie agréable : on vieillit, certes, mais on peut BIEN VIELLIR pour BIEN VIVRE !

Des solutions existent pour être moins fatigué et continuer à comprendre les communications avec les autres.

Infos pratiques

Pour en savoir plus : Association JNA

- Publicité -