Bien dormir cet été

Bien dormir cet été

Publié le 27 juin 2011 à 11:00

Les nuits sont difficiles avec les chaleurs de l’été ? Vous n’arrivez pas à trouver le sommeil ? Voici quelques conseils pour rejoindre au plus vite les bras de Morphée !

Rafraîchissez votre chambre

  • Aérer : chaque matin, ouvrez vos fenêtres en grand pendant 30 minutes. Cela permet d’aérer et surtout de laisser entrer la fraîcheur. Fermez ensuite les volets pour conserver une bonne température dans la pièce. Le soir, entrebâillez la fenêtre avant de vous coucher, lumière éteinte pour ne pas attirer les moustiques…
  • Ventilez : installez un ventilateur dans votre chambre afin de faire circuler l’air et rafraîchir l’atmosphère. Vous pouvez dormir avec sans problème mais veillez à ne pas l’orienter directement sur vous pour ne pas attraper froid. Choisissez-le silencieux pour ne pas être gêné par le bruit du moteur.
  • Climatisez : si vous avez la possibilité, mettez en route une climatisation dans votre chambre. Faites-la fonctionner durant 30 minutes avant de vous coucher. Une fois la pièce rafraichie, éteignez-la car si elle tourne toute la nuit, bonjour le mal de gorge au réveil !
  • Optimisez le couchage : avez-vous pensé à tourner votre matelas face « été » ? Certains matelas adaptés pour les différentes saisons, permettent un plus grand confort de couchage. Si c’est le moment de changer votre matelas, optez pour le bambou. Ecologiques et antibactériennes, ses fibres respirantes favorisent la circulation de l’air et régulent la transpiration. Tout cela de manière 100% naturelle !
  • A bas couette et couverture ! Certaines personnes ne supportent pas de ne rien avoir sur elles pour dormir. Si vous faites partie de celles-ci, optez pour un drap fin et léger en coton ou en bambou.
  • Evitez les objets électroniques : faites disparaître de votre chambre tous les appareils source de chaleur : télévision, ordinateur, box internet, téléphone…

Rafraîchissez votre corps

  • Faites un bain de pieds : pour vous relaxer et vous rafraichir, préparez-vous une bassine d’eau froide dans laquelle vous ajouterez 2 poignées de gros sel ou quelques gouttes d’huiles essentielles. Baignez vos pieds pendant une dizaine de minutes et détendez-vous !
  • Prenez une douche : avant de rejoindre votre lit, passez sous une douche fraîche. Cela permet de vous rafraîchir et de vous détendre. Finissez par un jet d’eau froide sur vos jambes qui ont souffert de la chaleur de la journée.
  • Une tenue légère : certaines arrivent à dormir nues, d’autres en sont incapables. Si vous faites partie de cette majorité, optez pour une nuisette légère ou un pyjama débardeur/short. Privilégiez les matières naturelles, dans lesquelles on transpire moins comme le coton.
  • Une bouteille et une bombe d’eau à portée de main : si la chaleur vous réveille, n’hésitez pas à boire de l’eau fraîche. Contrairement aux idées reçues, cela ne va pas vous gêner pour vous rendormir, bien au contraire. Si la chaleur est pesante, aspergez-vous le visage et la nuque (et le reste du corps si ça vous dit !) avec une bombe d’eau. La fine brume vous procurera un effet rafraichissant immédiat et très agréable.

Pour bien dormir, adaptez votre alimentation

  • Mangez à la bonne heure : l’idéal est de manger 2h avant le coucher. Si vous mangez trop tôt, la faim risque de vous réveiller et si vous dînez tard, c’est la digestion qui gênera votre sommeil.
  • Mangez léger : au diner, évitez les aliments trop riches, trop gras, difficiles à digérer. Les protéines sont déconseillées, surtout au menu d’été, car elles ont tendance à faire augmenter la température corporelle. Si vous n’arrivez pas à vous en passer, privilégiez les viandes maigres et le poisson. Evitez les sucres rapides stimulant votre organisme (sodas, aliments contenant des sucres raffinés…).
  • Un dîner adapté : le soir, mangez des féculents, ils aident à l’endormissement et rassasient pour tenir jusqu’au lendemain matin. Légumes secs, pâtes et riz complets, pain aux céréales… sont à mettre au menu. De plus, ils sont riches en tryptophane (neuromédiateur aux propriétés sédatives), présents aussi dans le poisson, les produits laitiers, la noix de coco, la banane, le chocolat
  • Attention aux boissons : après 16h, ne buvez plus de boissons excitantes telles que le café, le thé ou encore le cola. Sources de caféine, elles stimulent l’éveil (pendant 5 à 6 heures après leur consommation) et vous empêchent de trouver le sommeil. Optez pour les produits sans caféine avec lesquelles vous aurez le plaisir du goût sans les inconvénients sur l’organisme.
  • Bannissez l’alcool : même à faible dose, boire de l’alcool influe sur la qualité de votre nuit. Certes il raccourcit la période d’endormissement, mais il augmente les réveils nocturnes, modifie la phase de sommeil profond (la plus importante).

Mettez toutes les chances de votre côté

  • Limitez la cigarette : les fumeurs pensent à tort que fumer avant le coucher permet de calmer les nerfs. L’endormissement et les phases de sommeil profond sont perturbés par l’effet stimulant de la nicotine. Selon une étude menée aux Etats-Unis, les fumeurs dormiraient moins profondément et moins longtemps que les non–fumeurs. Alors si vous êtes accro à la cigarette, faites l’expérience de ne pas fumer avant le coucher et voyez la différence…
  • Privilégiez le calme : videz-vous l’esprit et le corps de toutes les tensions accumulées dans la journée. Ne pensez pas au lendemain, détendez-vous. N’allumez pas la télévision ou l’ordinateur (trop stimulants), prenez plutôt un bon livre et calez-vous sur l’oreiller en attendant les signes annonciateurs du sommeil. Le tout est de faire quelque chose qui vous fait plaisir. Ça peut être aussi : écouter de la musique, vous faire un soin du corps, faire l’amour… peu importe tant que cela vous procure du bien-être.
  • Couchez-vous au bon moment : ne loupez pas la période propice de l’endormissement. Bâillements, yeux qui piquent, paupières lourdes, envie de s’étendre… sont autant de signes qui doivent vous guider vers votre lit. Si vous ne saisissez pas l’occasion pour vous coucher, vous risquez de ne pas trouver le sommeil au moment venu. Ces signes peuvent mettre une heure, parfois plus, à réapparaitre.

- Publicité -

- Publicité -