Fumer enceinte : quels sont les véritables risques ?

Fumer enceinte : quels sont les véritables risques ?

Publié le 02 mai 2017 à 16:16

Les femmes qui fument régulièrement peuvent avoir du mal à arrêter du jour au lendemain, lorsqu’elles sont enceintes. Alors quels sont les véritables risques de la cigarette pendant la grossesse ? On vous dit tout.

- Publicité -

On ne le dira jamais assez : il faut arrêter de fumer quand on est enceinte. Mais c’est parfois plus facile à dire qu’à faire… La preuve, une femme sur cinq fume pendant sa grossesse… Malgré les messages d’information publique, la consommation de tabac augmente chez les femmes, et on estime que 36% de celles-ci fument au début de leur grossesse. 22% seulement fument encore pendant le dernier trimestre de la grossesse.

Le tabac et la grossesse

Le tabac augmente considérablement le risque de grossesse pathologique. Ainsi, le risque de grossesse extra-utérine est augmenté chez les fumeuses. Ce risque diminue et redevient le même que pour une non fumeuse lorsque la femme stoppe la cigarette un mois avant la conception.

En outre, le risque de fausse-couche spontanée est de 20% chez les femmes fumeuses, contre 10% chez les autres. A savoir également que ce problème est augmenté par le tabagisme passif d’une heure ou plus par jour.

Le risque de métrorragies liées au tabac lors de la grossesse augmente également, avec notamment un risque d’hématome rétro placentaire multiplié par 1,5.

On peut également constater une hypertension artérielle gravidique, qui est extrêmement grave.

On évoque également une augmentation du risque de vergetures et des pathologies bucco-dentaires.

Le tabac et le fœtus

La composition de la fumée du tabac est complexe car plus de 4 000 substances sont identifiées. Les principaux constituants du tabac passent la barrière placentaire et atteignent donc le fœtus.

Le tabac augmente le risque de prématurité. La rupture prématurée des membres est trois fois plus fréquente avant 34 semaines de grossesse chez les fumeuses.

Malheureusement, la cigarette a également parfois des conséquences sur la croissance : on parle alors de retard de croissance intra-utérin (RCIU). Le tabagisme maternel peut entraîner des malformations fœtales, et notamment des anomalies du tube neural, des fentes labio-palatines, des malformations urinaires ou encore cardiaques. Le risque augmente pour les femmes qui fument plus de 20 cigarettes par jour alors qu’elles sont enceintes.

Enfin, 11% des morts fœtales in utero sont imputables au tabac qui entraîne des complications placentaires importantes.

Il faut également savoir que le tabac peut avoir des conséquences sur la santé de l’enfant après sa naissance, avec notamment l’apparition d’infections respiratoires et d’asthme.

Pour toutes ces raisons, il est bien évidemment fortement déconseillé de fumer pendant sa grossesse.

- Publicité -