Halloween : les enfants aiment-t-ils vraiment avoir peur ?

Halloween : les enfants aiment-t-ils vraiment avoir peur ?

Publié le 29 octobre 2015 à 10:50

Halloween, c’est l’univers du noir, des monstres et des sorcières … Chaque 31 octobre, nos chers bambins aiment faire peur… Mais, aiment-t-ils vraiment avoir peur ?

- Publicités -

La peur, un sentiment qu’ils doivent apprivoiser

Dans l’enfance, l’enfant découvre et apprivoise le sentiment de peur. En effet, toutes ces jeunes années sont animées par un sentiment de peur qui se répète à chaque séparation de son environnement proche.

En fait, l’enfant ressent de la peur à chaque séparation d’avec ses parents : pour lui, la distance correspond à un sentiment d’abandon associé à de l’angoisse et de la peur.

Ce sentiment de peur apparait vers l’âge de 9 mois où l’enfant commence à craindre la nouveauté, tout de ce qui est différent de son environnement. Puis, peu à peu, l’enfant bouge et comprend de plus en plus de choses et d’autres peurs apparaissent, comme la peur du noir vers 3 ou 4 ans au moment de s’endormir.

Mais, peu à peu, ces peurs s’estompent quand l’enfant parvient à faire la différence entre le danger et la réalité.

Ces sentiments de peur l’aident à grandir 

La peur est très importante pour le développement de l’enfant. En effet, il prend conscience d’une réalité qui peut être menaçante, et notamment, de certains dangers qui l’obligent à limiter son comportement.

La peur est donc très importante pour protéger du danger : un enfant qui n’aurait jamais peur prendrait beaucoup trop de risques (il toucherait au feu, il escaladerait par-dessus le balcon…).

Les peurs sont donc constructives car chaque enfant peut les surmonter. C’est une émotion essentielle qui les protège du danger. Les peurs primaires sont tout à fait normales et elles doivent passer en grandissant, sous peine de devenir des phobies.

Et la peur d’Halloween, dans tout ça ?

Halloween, c’est plutôt un jeu, c’est plutôt vivre une peur joyeuse avec les autres.

Même si l’enfant se fait peur, il sait que ses parents ou ses amis ne sont pas loin et qu’ils sauront le rassurer si besoin.

Halloween est donc plutôt bénéfique pour les enfants qui apprennent ainsi à affronter de nouvelles peurs, mais de manière amusante.

- Publicité -

- Publicité -