Retrouver la ligne au naturel

Retrouver la ligne au naturel

Publié le 21 juin 2012 à 13:00

L’été est de retour, et avec lui l’éternelle question : « vais-je encore rentrer dans mon maillot de bain ? ». Un petit coup de pouce est toujours le bienvenu pour perdre quelques kilos, et avec des produits naturels, c’est encore mieux !

- Publicité -

Où sont donc cachés les kilos en trop !

Chez les femmes, on parle toujours de cellulite en pensant aux rondeurs situées au niveau du ventre, des hanches, des cuisses et des fesses ; en fait, il s’agit d’un des types de cellulite : la cellulite adipeuse. Celle-ci est due à des cellules appelées adipocytes qui sont spécialisées dans le stockage des graisses. Les adipocytes gonflent et s’engorgent en se chargeant de graisse, gênant l’élimination de l’eau et des toxines. Le tissu adipeux s’épaissit, donnant à la peau son aspect irrégulier appelé peau d’orange.

En général l’installation de cette cellulite est assez récente et est souvent due à une alimentation déséquilibrée et à un manque d’activité. Au toucher, elle est molle, et elle est indolore au pincement.

Les quelques kilos en trop peuvent être également dus à un problème de rétention d’eau : on parle alors de cellulite aqueuse qui touche les mollets, les cuisses, les chevilles et les bras. L’organisme n’arrive pas à éliminer suffisamment d’eau (par les urines, les selles ou la transpiration), ce qui entraîne de l’œdème (gonflement) et une prise de poids.

L’origine de cette cellulite correspond en général à une sédentarité excessive (manque d’activité physique), mais aussi à une mauvaise circulation veineuse.

Il n’est pas rare que les quelques kilos en trop soient en fait un mélange de cellulite adipeuse et de cellulite aqueuse.

Le dernier type de cellulite est appelé cellulite fibreuse et correspond à une cellulite bien installée, dont on aura plus de mal à se débarrasser. Cette cellulite est plus dure au toucher avec une légère coloration violette. Le pincement de la peau sera douloureux. Elle est située au niveau des cuisses et des genoux.

Quelques règles hygiéno-diététiques

Le conseil le plus important est évidemment de surveiller son alimentation. Les repas doivent être bien répartis, équilibrés. Il n’est pas du tout conseillé de sauter un repas par jour pour perdre du poids !

  • Il faut diminuer les apports en lipides (graisses) et en sucres rapides (boissons sucrées, gâteaux…) ; l’alcool est évidemment contre-indiqué car il apporte une grande quantité de sucre.
  • La consommation de céréales et de féculents peut être augmentée.
  • La consommation de protéine (viande, poissons..) est très importante également, et ne doit pas être diminuée en cas de régime (car elle permet de maintenir la masse musculaire).
  • Les fruits et les légumes doivent représenter la moitié du volume des repas.
  • Les apports en calcium restent importants mais, évidemment, en privilégiant les produits allégés (yaourts allégés, lait écrémé ou demi écrémé) et en évitant les fromages relativement riches en lipides.

Une activité sportive fait partie des points essentiels pour obtenir un résultat durable (par exemple marcher une demi-heure par jour).


Attention : d’une façon générale, les produits amincissants qui vont être cités par la suite ne seront pas conseillés à des enfants ou adolescents n’ayant pas terminé leur croissance, ni à des femmes enceintes ou allaitantes.

Que puis-je utiliser de naturel pour traiter la cellulite adipeuse ?

  • En phytothérapie on utilisera des gélules (Arkogélules, Elusane…) ou des formes liquides (sticks à diluer dans l’eau). La plante la plus utilisée sera le thé vert car il stimule la fonte des réserves lipidiques (il s’utilise également pour favoriser l’élimination rénale de l’eau) : on prendra 1 gélule matin et soir. Au thé vert pourront être associées d’autres plantes comme le maté, le guarana et l’orange amère qui permettent de brûler les réserves graisseuses.

Notre sélection sur naturactive.fr.

  • En aromathérapie un massage quotidien avec certaines huiles essentielles (phytosun, naturactive…) est un excellent moyen de lutter contre la cellulite. On pourra utiliser notamment une petite préparation avec 2 gouttes d’huile essentielle de Lemon grass + 2 gouttes d’huile essentielle de cèdre de virginie mélangées dans une huile végétale de Macadamia en massages circulaires pour bien faire pénétrer. Attention à ne pas s’exposer au soleil après l’application de ce mélange (photosensibilation : risque de gros coups de soleil !).
  • En homéopathie (Boiron, Dolisos) on utilisera du Thuya 5CH pour la culotte de cheval à raison de 3 granules 3 fois par jour. Pour un problème de cellulite diffuse le Natrum sulfuricum 5CH sera plus efficace (3 granules 3 fois par jour).

En savoir plus sur comment maigrir avec l’homéopathie.

Quels produits naturels pour un problème de cellulite aqueuse ?

  • En phytothérapie, on utilisera essentiellement des plantes diurétiques permettant d’éliminer l’eau en excès et les toxines (Akogélules, Elusanes). Ces plantes seront utilisées sous formes de gélules, de tisanes ou d’ampoules buvables. L’orthosiphon, la piloselle, le frêne, la prêle des champs et la bruyère seront les plantes privilégiées. Les draineurs doivent toujours associés à une bonne hydratation ; l’idéal est de consommer au moins 1,5 litre d’eau par jour. Si les problèmes de rétention urinaire sont dus à une mauvaise circulation veineuse (jambes gonflées et lourdes) on utilisera plutôt des produits comme la vigne rouge, de fragon ou de marronnier d’Inde (gélules, tisanes ou ampoules buvables).

Exemple : Arkofkuide.

  • En aromathérapie l’huile essentielle de cèdre, outre son activité lipolytique, est également un bon draineur en activant la circulation lymphatique. Les huiles essentielles de Romarin 1.8 et de Cyprès sont, quant à elles, plutôt utilisées pour les problèmes de circulation veineuse en tant que décongestionnant et tonique veineux (Phytosun, Naturactive..).

Notre sélection sur Phytosun.

  • En Homéopathie, tout dépendra de l’endroit où se situe la rétention d’eau : si tout votre corps est gonflé (à titre d’exemple, vous ne pouvez pas ôter la bague que vous avez mise le matin) il faudra prendre Natrum sulfuricum 5CH, 3 granules 3 fois par jour. Si la rétention reste localisée plutôt dans le bas du corps (de la taille jusqu’aux chevilles) on préfèrera le Thuya occidentalis 5CH, 3 granules 3 fois par jour. Les problèmes de circulation veineuse seront améliorés par de l’Hamamelis 5CH, 3 granules 3 fois par jour.

Que faire en cas de cellulite fibreuse ?

Cette cellulite, installée depuis longtemps, est beaucoup lus difficile à déloger. Outre une alimentation équilibrée (cf chapitre 2), une activité sportive est indispensable, et si possible 2 à 3 fois par semaine (marche, natation, gym douce…).

L’idéal est d’utiliser des complexes comprenant un mélange de produits brûleurs de graisses, de draineurs, voire de coupe-faim.

Il existe par exemple en aromathérapie des mélanges minceurs contenant diverses huiles essentielles ciblant la cellulite, la tonicité de la peau et la circulation veineuse : mélange Minceur des laboratoires Insphy à utiliser quotidiennement en massages circulaires.

En phytothérapie, des tisanes contiennent des mélanges de plantes aidant à éliminer les rondeurs installées : Médilflor minceur n°1, par exemple, à raison de 1 sachet par jour pendant 3 semaines. Cette tisane est très complète puisqu’elle contient du frêne, de la piloselle pour drainer, du maté pour brûler les graisses, ainsi que du fucus utilisé comme coupe-faim.

Il existe également de nombreux produits liquides contenant ces mêmes types de plantes (qui drainent et brûlent les graisses), comme par exemple XLS draineur express : il faudra, soit mettre un bouchon de cette solution dans un verre d’eau 3 fois dans la journée ou soit mettre 3 bouchons dans une grande bouteille d’eau à boire tout au long de la journée.

Coup de pouce avec les coupe-faim naturels !

Comme nous l’avons cité précédemment un régime alimentaire équilibré est indispensable pour perdre les quelques kilos de trop. Il arrive parfois cependant qu’il soit difficile pour certaines personnes de manger un peu moins durant les repas, et surtout un peu moins riche !

  • En phytothérapie, certaines plantes pourront les aider à avoir moins faim au moment des repas : il s’agit notamment du Fucus en gélules (Arkogélule, Naturactive…) qui est une algue qui va gonfler dans l’estomac entraînant ainsi une impression de satiété ; il suffit de prendre une gélule par jour, 15 minutes avant le repas principal. (Attention cependant avec cette plante pour les personnes souffrant de problèmes de thyroïde car elle contient de l’iode). Les gélules de Pectine de pomme ou de Konjac auront le même effet.

Ces plantes pourront également être utilisées en milieu de journée pour éviter les grignotages.
Une autre plante, l’Ascophyllum (en gélules également), pourra également être prise un quart d’heure avant les repas ; elle n’entraînera pas un effet de satiété comme les précédentes, mais empêchera l’absorption des lipides au moment du repas, ce qui limitera le stockage des graisses dans l’organisme.

  • En homéopathie, l’Antimonium crudum 9CH 3 granules 3 fois par jour sera le traitement de choix pour éviter les petites fringales.
  • En oligothérapie, le Chrome se révèle être un excellent accompagnant des régimes amincissant ; en effet, il permet de contrôler les pulsions sucrées, il réduit la prise alimentaire en limitant les sensations de faim et les envies de grignotage. Certains aliments sont riches en chrome : jaune d’œuf, céréales complètes, foie de veau, levure de bière…

- Publicité -