Bien choisir son poisson : adoptons la green attitude

Bien choisir son poisson : adoptons la green attitude

Publié le 22 décembre 2015 à 15:00

Pour le poisson comme pour les autres aliments, il est primordial de respecter les fondements de la slow food consistant à manger de préférence local, de saison, respectueux de l'environnement et de la santé, le tout dans un intérêt économique pour le consommateur comme pour le producteur. Cette philosophie et manière de consommer doit s'appliquer chez votre poissonnier.

Mangez du poisson oui, mais pas n’importe lequel !

Pour une bonne santé, il est recommandé de manger du poisson 2 fois par semaine, en variant entre poisson maigre et poisson riche en Oméga 3. Cependant, les ressources marines ne sont pas inépuisables et certaines espèces souffrent de la surpêche. Une pêche durable et raisonnée, est essentielle pour la survie des espèces à long terme.

Pour une consommation responsable et qualitative, il est important de se poser les bonnes questions face à l’étal du poissonnier : D’où vient le poisson que je choisis ? De l’Océan Atlantique, de la Méditerranée ou bien de l’autre bout du monde ? Est-il sauvage ou provient-il d’un élevage ? Est-il issu de la pêche durable ? L’espèce est-elle menacée ?

Pour faire le bon choix et faciliter vos achats sans assaillir votre commerçant de questions, prenez en compte ces critères de sélection :

  • Privilégiez les poissons péchés localement (mer, lac, rivière) car ces derniers, ayant moins voyagé, bénéficient d’une plus grande fraîcheur.
  • Choisissez des poissons de pleine saison. Par exemple, sachez qu’en France, décembre est le mois où les pêcheurs français ramènent en abondance bar, araignée, congre, hareng, églefin ou encore coquille Saint Jacques... En avril, on privilégie le brochet, le lieu noir, le hareng, la seiche, la lotte ou encore le Saint Pierre. Comme les fruits, les légumes, les viandes, les fromages, il est essentiel de suivre la saisonnalité, là est le fondement de la consommation responsable.
  • Évitez les espèces menacées d'extinction et particulièrement le thon rouge, le saumon de l'Atlantique ou d'élevage, les crevettes tropicales et l'espadon.
  • Préfèrez les produits disposant du label MSC (Marine Stewardship Council), le label international de la pêche durable garantissant des produits de la mer et de la pêche péchés de manière réfléchie, en respectant les stocks de poissons et les écosystèmes marins.
  • Evitez les poissons prédateurs qui affichent une grande concentration de mercure et autres polluants. Selon l’association Slow Fish, il est recommandé d’éviter le thon, l’espadon, le requin, la raie...
  • Fuyez les poissons d’élevage qui évoluent dans des espaces réduits, surpeuplés, et surtraités de façon chimique. Vous pouvez éventuellement vous laisser tenter par un poisson d’un élevage certifié biologique.

La philosophie de la Slow Food

Comme le revendique l’association Slow Food au travers de son mouvement Slow Fish, pour manger du poisson et agir en faveur du développement durable il faut focaliser sur le choix d’un poisson bon, propre et juste.

Slow Food a développé un concept de qualité alimentaire, qui se décline en fonction de 3 critères fondamentaux et interdépendants, synthétisés par l'expression de ces 3 adjectifs.

  • Bon : les aliments doivent être frais, savoureux et de saison, en mesure de satisfaire nos sens et qui sont en accord avec notre culture et identité locale.
  • Propre : Les méthodes de production doivent respecter l'environnement et la santé.
  • Juste : Les prix doivent être accessibles pour les consommateurs sans oublier d’assurer des revenus et des conditions de travail et de vie équitables pour les petits producteurs.


En pratiquant une consommation "slow" et en choisissant du poisson bon, propre et juste, chacun de nous peut se faire plaisir tout en en orientant le marché vers une gestion responsable des ressources. Une pratique à valoriser dans toutes les branches de l’alimentaire (fruits, légumes, céréales, viande, fromages...) pour assurer notre avenir et celui de la planète.

Sources

  • Les 101 règles d'or de la green attitude / Larousse Poche
  • Moins gaspiller c'est pas sorcier / Marabout
  • Slow Fish - slowfood.com/slowfish

- Publicité -

- Publicité -