Le potassium, à quoi sert-il ?

Le potassium, à quoi sert-il ?

Publié le 03 mars 2014 à 13:00

Nous savons que notre corps a besoin de potassium mais sait-on vraiment pourquoi ? On vous dit à quoi il sert, quel est le bon dosage et où le trouver dans notre alimentation.

- Publicité -

Les fonctions du potassium

Pourquoi le potassium est-il important ?

  • En association avec le sodium et le chlore, il est impliqué dans le maintien du taux d’hydratation et de l’équilibre acido-basique de l’organisme.
  • Le potassium permet également le stockage du sucre dans le corps sous forme de glycogène, qui est la principale ressource des muscles en énergie, sans laquelle ils ne peuvent fonctionner. 
  • Il intervient dans le fonctionnement des cellules nerveuses, du cœur, des reins et des glandes surrénales
  • Il contribue à de nombreuses réactions enzymatiques et à la synthèse des protéines
  • Une consommation régulière d’aliments riches en potassium permettrait d’abaisser la pression artérielle. Il est donc important que les personnes sujettes aux troubles cardiaques (hypertension, défaillance cardiaque...) en consomment davantage.
  • Un apport élevé en potassium diminuerait les risques d’infarctus, d’ostéoporose et de calculs rénaux.

Le potassium dans mon organisme

Le potassium est éliminé par la transpiration. En période chaude, ou si vous faites beaucoup de sport, il est bon d’en consommer davantage.

L’apport quotidien conseillé en potassium est d’environ 4 à 5 grammes pour un adulte. Comme cet élément fonctionne en combinaison avec le sodium, il faut que son apport soit supérieur à ce dernier. Or, dans les pays industrialisés, la surconsommation d’aliments salés (fournissant donc trop de sodium) provoque un déséquilibre et augmente les risques de maladies cardiovasculaires...Surveillez votre alimentation!!!

Les sources de potassium

Le potassium est surtout présent naturellement dans : 

(quantité de potassium pour 100 gr)

  • La pistache = 983 mg
  • Le quinoa = 760 mg
  • L'amande = 728 mg
  • L'arachide = 720 mg
  • Le chocolat noir (cacao) = 685 mg
  • Les légumes verts = 529 mg pour les épinards, 800 mg pour le persil, 600 mg pour le cerfeuil, 370 mg pour le brocoli, 450 mg pour le chou de Bruxelles...
  • Les avocats = 522 mg
  • Le sésame = 450 mg
  • Les céréales complètes = 450 mg pour le sarrasin, 397 mg pour le blé, 429 mg pour l’avoine
  • Ail : 446 mg
  • Les produits de la mer =  435 mg pour le hareng, 338 mg pour la coquille St Jacques...
  • Les bananes = 385 mg
  • Les pommes de terre = 370 mg (patate douce = 300 mg)
  • La viande = 328 mg pour le veau, 320 mg pour le bœuf, 420 mg pour le porc, 300 mg pour le poulet, 360 mg pour le lapin
  • Le melon à chair orange = 300 mg
  • Les légumineuses = 276 mg pour les lentilles, 210 mg pour les fèves
  • Les asperges = 270 mg
  • Les tomates  = 226 mg

Potassium : le bon dosage

Trop ou pas assez de potassium dans notre alimentation peut avoir de graves conséquences. Il est important de connaître les symptômes associés à ces phénomènes.

Les symptômes de l'hyperkaliémie : Trop de potassium dans l’organisme

Le potassium devient toxique avec une concentration supérieure à 3.5 millimoles (unité de mesure de référence) par litre de sang. Cela arrive en cas de disfonctionnement rénal, de baisse du taux d'insuline, d'une injection, de certains médicaments ou encore d'une acidose (baisse du PH, excès d'acide dans l'organisme).

Ce phénomène du nom d’hyperkaliémie crée des troubles cardiaques en influant sur le rythme des battements du cœur, cela peut être fatale.

Les principaux symptômes sont : des tremblements, des palpitations, des nausées, une paralysie soudaine.

Les symptômes de l'hypokaliémie : la carence en potassium

Les carences alimentaires en potassium sont rares. Un taux bas dans le sang, appelé hypokaliémie, est souvent consécutif à des vomissements répétés ou une diarrhée chronique due par exemple à l’usage prolongé de laxatif.

Ces symptômes apparaissent surtout dans les cas de troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie. Des troubles rénaux peuvent également provoquer cette carence.

Les principaux symptômes sont : fatigue, irritabilité, soif intense, faiblesse musculaire, constipation, crampes, fourmis dans les doigts, troubles rénaux et, en cas de carence sévère, arythmie cardiaque.

En cas de doute, consultez votre médecin

- Publicité -