Tout ce qu’il faut savoir sur la lacto-fermentation

Tout ce qu’il faut savoir sur la lacto-fermentation

Publié le 19 octobre 2021 à 15:16

Quel est le point commun entre la choucroute, les cornichons et les yaourts ? Il s’agit d’aliments qui font appel à la fermentation !

Et oui, ce processus de conservation des aliments est très utilisé depuis la nuit des temps, et possède bon nombre de bienfaits. En effet, si la lacto-fermentation connaît un tel engouement, il y a des raisons à cela. Petit tour d’horizon d’une manière de préserver la richesse de ses aliments pas tout à fait comme les autres !

La lacto-fermentation, qu’est-ce que c’est ?

La lacto-fermentation est utilisée depuis le Néolithique, dans le simple but de conserver les aliments. Bien différent de la fermentation ou de la salaison, elle permettait de préserver la santé des aliments, grâce aux ferments lactiques activés par le sel.

Dans la pratique, il s’agit de plonger des fruits ou des légumes dans un bocal, au sein duquel se trouve un mélange d’eau et de sel (la saumure).   Au cours du processus de lacto-fermentation, le sel va alors éliminer les bactéries pathogènes et garder celles qui permettent la conservation. La nature est bien faite !

Par la suite, des ferments lactiques vont se développer, en transformant les glucides naturellement présents dans les fruits ou les légumes, en acide lactique. Tout ceci va avoir pour conséquence d'acidifier le contenu du bocal. À partir d’un certain pH, la solution se stabilise, et se conserve des mois, des années durant. C’est de cette manière que le bocal de cornichons stocké dans votre frigo est intact !

Attention toutefois à ne pas confondre l’acide lactique avec le lactose. Les deux sont bien différents !

La lacto-fermentation, à quoi ça sert ?

À la différence de la mise en conserve, qui se sert de la chaleur pour stériliser les aliments, la lacto-fermentation utilise les bactéries vivantes. Dans une perspective globale, elle permet de conserver les nutriments contenus dans les aliments, et parfois même de les rendre plus riches.

Par ailleurs, au cours de la lacto-fermentation, certaines substances incommodantes pour le confort digestif peuvent même être éliminées. La lacto-fermentation ne présente donc aucun danger pour la santé.

Au Japon ou en Corée du sud, les aliments lacto-fermentés sont légion. Ça n’est pas pour rien que leurs régimes alimentaires sont considérés comme les plus sains au monde. Enfin, on a coutume de dire que le jus lacto-fermenté contient le même nombre de nutriments qu’un légume consommé frais. La lacto-fermentation a tout bon !

Les avantages de la lacto-fermentation 

La lacto-fermentation n'est donc pas qu’un processus sans fond. Elle possède bon nombre d’avantages qui permettent de se sentir mieux, à l’intérieur comme à l’extérieur. Et parmi ces avantages :

  • La lacto-fermentation permet une meilleure conservation des aliments,
  • Elle conserve, mais aussi augmente le potentiel nutritionnel de certains aliments, puisqu’elle permet de les rendre plus assimilables par l’organisme,
  • La lacto-fermentation créé des acides aminés et des acides gras essentiels,
  • Elle permet de faire des économies, puisqu’il ne suffit que de sel, d’eau et d’un bocal vide,
  • Sur le même principe, la lacto-fermentation est un procédé zéro déchet,
  • Excellente source de probiotique, elle garantit une très bonne santé intestinale. 

On comprend donc aisément que la lacto-fermentation, elle, a tout bon ! 

Les boissons stars de la lacto-fermentation 

Si bon nombre d’aliments du quotidien son issus de ce processus qu’est la lacto-fermentation, des boissons en sont l’illustration même. Ces boissons permettent de profiter de ses bienfaits avec un plaisir non dissimulé, pour la simple et bonne raison qu’elles sont aussi goûteuses ! À déguster à tout moment de la journée, certaines se sont démarqué.

Et parmi elle, on pourrait citer le kéfir de fruits, ou encore la kombucha, qui a connu un véritable regain d’intérêt ces dernières années. Ces boissons pétillantes sont une très belle alternative aux sodas industriels, et permettent de profiter de tous les bienfaits liés à la lacto-fermentation.

Certaines personnes sont également adeptes du Réjuvélac, une boisson que l’on obtient à partir de graines germées fermentées. Toutefois, les multiples cas d’intoxication font de cet élixir un produit à double-tranchant.

Connaissez-vous le jus de Breuss ? Cette boisson lacto-fermentée est l’incarnation même de ce processus singulier. Son nom provient très simplement du docteur autrichien Rudolf Breuss, et se présente souvent comme une cure, que l’on peut aussi consommer occasionnellement.

Composé de betteraves rouges, de carottes, de céleri, de radis noir et de pomme de terre, le jus de Breuss possède bon nombre de bienfaits pour la santé. En effet, sa richesse en fibres et en oligo-éléments permet de détoxifier l’organisme, et de revitaliser certains organes.

La lacto-fermentation n’est donc pas qu’une niche réservée aux puristes du bien-être, mais bel et bien un processus que l’on retrouve bien plus qu’on ne le pense dans notre alimentation. Et le mieux dans tout ça ? Elle nous veut du bien !

- Publicité -

- Publicité -