Cancer et nutrition : facteurs de risque et aliments protecteurs

Cancer et nutrition : facteurs de risque et aliments protecteurs

Publié le 10 janvier 2013 à 11:00

L’alimentation et l’activité physique influencent la survenue de nombreux cancers.

Quels sont les facteurs protecteurs ?

L’activité physique diminue le risque de plusieurs cancers (par exemple, entre 18 et 29 % selon l’activité physique pour le cancer du colon).

Pour la prévention des cancers, il est conseillé de pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique modérée (marche rapide) 5 jours par semaine ou 20 minutes d’activité intense (jogging) 3 jours par semaine.

La consommation de fruits et légumes diminue le risque de plusieurs cancers (bouche, pharynx, larynx, œsophage, estomac et poumon).
Les aliments contenant des fibres diminuent le risque de cancer colorectal.
Il est conseillé de consommer au moins 5 fruits (graines, noix et fruits secs non compris) et légumes variés (féculents et légumes secs non compris), soit au minimum 400 g quelle que soit la forme.

L’allaitement diminue le risque de cancer du sein chez la mère (avant ou après la ménopause). Il contribue également à diminuer les risques de surpoids et d’obésité des enfants allaités.
Il est conseillé d’allaiter son enfant de façon exclusive jusqu’à l’âge de 6 mois si cela est possible.

Quels sont les facteurs de risque ?

La consommation de boissons alcoolisées augmente le risque de plusieurs cancers (bouche, larynx, pharynx, œsophage, côlon-rectum, foie et sein).
Le risque augmente avec la quantité d’alcool ingérée. L’augmentation augmente à partir d’une consommation moyenne d’un verre par jour (toute consommation est donc déconseillée).

L’obésité augmente le risque de plusieurs cancers (œsophage, pancréas, côlon-rectum, sein, endomètre, rein et vésicule biliaire).

La consommation de viande rouge augmente le risque de cancer colorectal de 29 % par portion de 100 g consommée par jour (il ne faut pas dépasser 500 g de viande rouge cuite par semaine). Il faut alterner avec des viandes blanches, du poisson, des œufs et des légumineuses.

La consommation de charcuteries augmente de 21 % le risque de cancer colorectal par portion de 50 g consommée par jour.

La consommation de sel ou d’aliments salés augmente le risque de cancer de l’estomac. Il faut faire attention aux aliments transformés souvent trop salés. Il faut éviter de rajouter du sel dans son assiette.

La consommation de compléments alimentaires à base de bêtacarotène à forte dose augmente le risque de cancer du poumon chez les individus exposés à d’autres facteurs de risque (tabac, amiante).

- Publicité -

- Publicité -