La gastroentérite virale : comment la soigner ?

La gastroentérite virale : comment la soigner ?

Publié le 17 janvier 2013 à 10:00

Chaque année il y a une recrudescence de gastro-entérites virales durant la période hivernale. Quelles sont les méthodes de prévention contre la gastro-entérite ? Quels sont les traitements médicamenteux ?

Qu’est-ce que la gastro-entérite virale ?

La gastro-entérite virale est une infection du tube digestif qui touche l’estomac (gastro) et l’intestin (entérite). Elle est à l’origine de nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhée. Elle peut s’accompagner d’une légère fièvre, de frissons, de maux de tête, de douleurs musculaires et de fatigue.

Les symptômes apparaissent habituellement 24 à 48h après que la personne ait été en contact avec le virus. L’apparition est brutale et disparaît généralement au bout de 1 à 3 jours.

De nombreux virus peuvent être en cause, mais les norovirus sont les plus souvent impliqués chez les adultes et les rotavirus chez les jeunes enfants.

Comment la gastro-entérite se transmet-elle ?

La gastro-entérite virale se transmet par la voie oro-fécale. Les diarrhées et les vomissements contiennent énormément de virus. La transmission du virus se fait très facilement de personne à personne.

On peut contracter la maladie en touchant des personnes contagieuses ou des objets contaminés, puis en portant ses mains à la bouche.
Des aliments ou des boissons peuvent être infectés directement par les mains mal lavées d’une personne malade.

Une personne atteinte par la gastro-entérite est contagieuse à partir du moment où les symptômes commencent et jusqu’à environ 48h après leur disparition.

Chez certaines personnes, il arrive que le virus reste présent dans les selles 2 semaines après l’arrêt des symptômes, d’où l’importance de se laver régulièrement les mains.

Quelles sont les méthodes de prévention contre la gastro-entérite ?

  • Se laver les mains très régulièrement à l’eau et au savon, et notamment avant de manger, avant de préparer un repas, après être allé aux toilettes.
  • Laver rapidement les vêtements, les draps ou autres tissus souillés ; attention à ne pas secouer le linge souillé ou la literie pour limiter la contamination.
  • Nettoyer les surfaces contaminées ou les objets souillés, d’abord à l’eau savonneuse, puis avec des produits contenant de l’eau de javel en laissant au moins 10 minutes en contact.
  • Ne pas partager de nourriture ou d’ustensiles avec une personne contagieuse.
  • Ne pas partager les serviettes de toilette.
  • Ranger les brosses à dents séparément.

Quels sont les traitements médicamenteux ?

Tout d’abord, il est préférable de rester chez soi pour éviter de contaminer d’autres personnes.

L’objectif du traitement est la réhydratation. Lorsqu’il y a des vomissements, il est conseillé d’attendre quelques heures avant de boire ou de manger afin de laisser le système digestif au repos.

Au bout de quelques heures, on peut commencer à boire, mais très progressivement : l’équivalent d’une cuillère à soupe toutes les 10 minutes (si les vomissements reprennent, attendre 30 minutes avant de réessayer).
 
Il faut éviter de boire trop de boissons sucrées (comme le cola) car leur haute teneur en sucre risque d’augmenter la diarrhée.
 
Il est conseillé de boire des solutions de réhydratation que vous pouvez trouver en pharmacie (Gastrolyte®) ou que vous pouvez fabriquer vous-même (par exemple avec 1 litre d’eau bouillie refroidie mélangée à 1 cuillère à café de sucre et une cuillère à café de sel).

L’alimentation solide sera réintroduite progressivement en commençant par les féculents (comme le riz), les céréales sans sucre, le pain blanc. Puis, peu à peu, vous réintroduirez les yogourts, les fruits et légumes et les protéines.