La luminothérapie efficace contre la dépression

La luminothérapie efficace contre la dépression

Publié le 24 novembre 2015 à 09:00

Une récente étude a mis en évidence les bienfaits de la luminothérapie pour lutter contre la dépression, seule ou en association avec des traitements antidépresseurs.

La luminothérapie efficace dans la dépression saisonnière, mais pas seulement…

On savait déjà que le manque de lumière pouvait être à l’origine d’une dépression saisonnière et que la luminothérapie pouvait lutter contre celle-ci.

Une nouvelle étude canadienne, parue dans le JAMA Psychiatry, va encore plus loin puisqu’elle vient de montrer que la lumière artificielle pouvait également lutter contre les dépressions non saisonnières.

Pour arriver à cette conclusion l’équipe de chercheurs canadiens a réparti 122 patients dépressifs en 4 groupes : un groupe a reçu un antidépresseur courant, la fluoxétine (Prozac®), un deuxième groupe a été soigné par luminothérapie (à raison de 30 minutes d’exposition au réveil pendant 8 semaines), un troisième groupe a bénéficié d’une combinaison de fluoxétine et de luminothérapie, tandis que le dernier groupe n’a reçu que du placebo.

La luminothérapie plus efficace que l’antidépresseur

Au bout de 8 semaines de traitement, les résultats ont vraiment été surprenants !

Le placebo se révèle plus efficace que la fluoxétine : seulement 29 % des patients sous fluoxétine ont réagi au traitement, contre 33 % sous placebo !

La luminothérapie s’est également largement avérée plus efficace que la fluoxétine : 50 % des personnes soumises à la lumière artificielle ont vu une amélioration de leurs symptômes dépressifs.

Et les résultats ont été encore plus bénéfiques avec les 2 méthodes associées (fluoxétine + luminothérapie), à hauteur de 75,9 % d’amélioration.

L’écart se creuse encore en ce qui concerne les personnes qui se sont retrouvées guéries au terme de cette étude puisque 19,4 % seulement l’ont été dans le groupe fluoxétine contre 30 % pour le groupe placebo, tandis que 43,8 % étaient guéries avec la luminothérapie et 58,6 % dans le groupe associant luminothérapie et fluoxétine.

Des résultats plutôt encourageants car la luminothérapie, peu coûteuse et avec très peu d’effets secondaires, pourrait s’avérer très utile pour potentialiser d’autres traitements comme les antidépresseurs et la psychothérapie.

- Publicité -

- Publicité -