La pollution augmente-t-elle les problèmes d’allergie ?

La pollution augmente-t-elle les problèmes d’allergie ?

Publié le 06 avril 2015 à 11:00

Les problèmes allergiques augmentent d’année en année, et il en est de même de la pollution. Y-aurait-il un lien entre les deux ? Si oui, que peut-on faire en préventif ?

- Publicité -

a pollution atmosphérique associée aux pollens formeraient-ils un cocktail diabolique ?

Pollen, pollution, allergie : une relation triangulaire

Les allergies au pollen ont triplé au cours des vingt-cinq dernières années. Et ce qui est plus grave, c’est que la pollution atmosphérique a augmenté elle aussi.

Et pourquoi est-ce si grave ? Tout simplement, parce qu’il est maintenant prouvé que les manifestations allergiques sont aggravées par la pollution.

En effet, la pollution atmosphérique tend à accentuer l’irritation des muqueuses nasales ou oculaires et à abaisser le seuil de réactivité allergique. Ainsi, par exemple, l’ozone altère les muqueuses respiratoires et augmente leur perméabilité.

Lorsque les muqueuses sont irritées ou que leur perméabilité est augmentée, la réaction allergique se fait à des concentrations de pollens plus faibles que la normale.

Des grains de pollens modifiés

Les polluants atmosphériques peuvent aussi agir sur les grains de pollen en démultipliant leur potentiel allergisant.

Lorsqu’un polluant chimique (particules émises par les automobiles, par exemple), entre en contact avec un grain de pollen, la paroi de ce grain de pollen se déforme et finit par se rompre en libérant d’infimes fragments de pollen, les allergènes, qui se disséminent dans l’air.

Ces allergènes sont tellement petits qu’ils peuvent aisément pénétrer dans le système respiratoire (bien plus facilement que les grains de pollen).

Alors, pour essayer de limiter l’irritation des muqueuses et par là même les symptômes allergiques, il est important de se laver le nez régulièrement avec de l’eau de mer.

2 produits pour aider à mieux supporter les allergies

1. Je nettoie mon nez au quotidien : Marimer Hygiène nasale

Ce spray est une solution d’eau de mer isotonique naturellement riche en sels minéraux et oligo-éléments marins. Il permet de se débarrasser des particules et des allergènes captés et filtrés par le nez chaque jour.

Cette hygiène quotidienne renforce l’immunité locale des muqueuses nasales et évite la congestion et les écoulements.

Conseils d’utilisation : 1 à 2 pulvérisations par narine, 1 à 3 fois par jour.

Marimer Hygiène nasale – 5 € - 100 ml

2. Je soulage mon nez en période de crise : Marimer sinusite rhinite 

Ce spray est une solution d’eau de mer hypertonique naturellement enrichie en Cuivre et en Manganèse. Il est utilisé pendant la période allergique, en prévention des crises allergiques.

La muqueuse nasale est rééquilibrée, mieux protégée et moins sensible aux picotements provoqués par les allergènes.

Conseils d’utilisation : 3 à 6 pulvérisation par narine, 3 à 6 fois par jour.

Marimer sinusite rhinite – 6,90 € - 30 ml

- Publicité -