Que faire en cas d’hématome sous un ongle ?

Publié le 09 mai 2013 à 02:00

Savez-vous qu’un hématome sous un ongle peut être soigné à la maison ? 

- Publicités -

Qui ne s’est jamais retrouvé avec un doigt coincé dans une porte ? Un hématome se forme alors sous l’ongle, bobo souvent bénin mais qui fait souffrir. Savez-vous qu’il est possible de soigné vous-même cet hématome à la maison ?

L’hématome sous unguéal (sous l’ongle) est provoqué par un choc direct (comme par exemple un coup de marteau sur le doigt ou le doigt coincé dans une porte ou une portière de voiture). Il peut également faire suite à un choc indirect (suite au port de chaussures trop petites, par exemple). Cet hématome est provoqué par la rupture de vaisseaux sanguins sous l’ongle ; l’écoulement sanguin reste coincé sous cet ongle et fait apparaître une tache bleue souvent assez douloureuse.

Pour soulager cette douleur lancinante et pénible, il faut éliminer la pression qui existe sous l’ongle. C’est ce qui est pratiqué aux urgences avec un bistouri, mais que vous pouvez tout aussi bien faire chez vous avec un trombone.

Il suffit de redresser le trombone et de le chauffer jusqu’à ce qu’il soit rouge. Ensuite il faut le poser sur le centre de l’hématome et percer lentement l’ongle, sans qu’aucune douleur ne soit ressentie. Le trou doit être suffisamment grand pour laisser le sang s’évacuer en un écoulement continu. Le soulagement doit être immédiat. Il faut exercer une petite pression sur l’ongle pour éliminer entièrement l’hématome. Bien entendu, ce geste doit être suivi d’une désinfection correcte de l’ongle avec un produit antiseptique. Un pansement pourra être apposé sur l’ongle pendant quelques jours.

N’ayez aucune inquiétude, ce geste n’est pas douloureux car l’ongle n’est pas innervé. Il est possible que votre ongle tombe ensuite, mais ce n’est absolument pas grave car un nouvel ongle va repousser progressivement.

Bien entendu, il sera nécessaire de consulter un médecin si une fracture est suspectée (choc violent, doigt qui ne peut plus bouger, déformation…), s’il existe une plaie importante, si la douleur est insupportable ou si vous n’arrivez pas à évacuer l’hématome.

Vérifier également que votre vaccin contre le tétanos soit à jour.

- Publicité -

- Publicité -