Des médicaments délivrés à l’unité dans certaines pharmacies

Des médicaments délivrés à l’unité dans certaines pharmacies

Publié le 02 avril 2014 à 14:04

Depuis le 1er avril, quelques médicaments sont vendus à l’unité dans 78 pharmacies françaises. Ces pharmacies ont accepté cette nouvelle expérimentation qui devrait réduire le déficit de la Sécurité Sociale.

Des antibiotiques à l’unité

78 pharmacies volontaires, réparties en Lorraine, Limousin et Paca, ont accepté de participer à cette expérience qui va durer 3 ans.

Bien évidemment, cette mesure ne concerne pas tous les médicaments, seules 14 molécules sont concernées. Parmi elles, quelques antibiotiques comme le complexe amoxicilline / acide clavulanique (plus connu sous le nom d’Augmentin®), la lévofloxacine (Tavanic®) ou encore le céfotiam (Texodil®).

Limiter le gaspillage

Ce système de délivrance à l’unité des médicaments existent déjà depuis 25 ans en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande.

Le but de cette opération est de délivrer des médicaments à l’unité pour limiter le gaspillage, mais aussi une automédication dangereuse.

Cette mesure ne fait pas l’unanimité

Gilles Bonnefond, président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine, demande d’ores-et-déjà aux pharmaciens de refuser cette vente à l’unité, estimant que les conditions de rémunération sont bien insuffisantes.

Il en est de même pour Michel Caillaud, président de l'Union nationale des pharmacies de France (UNPF), qui a déploré « un système semi-industriel avec un coût matériel et humain très élevé ».

Affaire à suivre pour savoir qui, des Syndicats ou de l’Etat, aura le dernier mot…