Mal des transports : les huiles essentielles pour voyager tranquille

Mal des transports : les huiles essentielles pour voyager tranquille

Publié le 28 juillet 2017 à 10:00

Pour vous, que ce soit en voiture, en bateau ou en train, les transports sont une corvée ? Vous vous sentez toujours mal, vous avez des nausées ? Et si les huiles essentielles pouvaient arranger cela…

Comment expliquer le mal des transports ?

Le mal des transports est un problème qui touche environ une personne sur trois. Il entraîne des symptômes très désagréables qui vont de la simple sensation de malaise à des nausées, des sueurs, voire des vomissements douloureux avec des sensations de froid intense.

Ce trouble provient d’une confusion de l'organisme face à des informations contradictoires transmises par, l'œil, l’oreille interne et les muscles :

  • l’œil suit le plan de l’horizon.
  • l’oreille interne, de part et d’autre de notre crâne, est constituée de cellules ciliées dans lesquelles se déplacent des petites billes en fonction des mouvements de la tête.
  • dans les muscles se trouvent des récepteurs qui captent les mouvements de notre corps dans l’espace.

En cas de mal de transport, le cerveau n’arrive pas à gérer toutes les informations transmises par l’œil, l’oreille interne et les muscles car certaines lui semblent contradictoires.

C’est exactement comme lorsqu’on est assis dans un train à quai et à l'arrêt, et qu’on en regarde un autre partir. On a l'impression que c'est notre wagon qui s'en va. Le regard doit alors se fixer sur quelque chose de précis (horloge, pilier, etc.) pour distinguer qu’on est immobile et que c'est l'autre train qui part. C'est ce type d'inadéquation qui provoque "le mal des transports".

Pourtant, ne croyez pas que le mal des transports soit incurable ! En effet, les huiles essentielles peuvent très facilement vous faire oublier tous ces symptômes désagréables et vous faire reprendre goût aux voyages.

Huiles essentielles de Menthe poivrée, de Citron ou de Mandarine : vos meilleures amies pour partir en vacances

Si vous devez ne choisir qu’une seule huile essentielle, sans aucun doute, ce sera l’huile essentielle de Menthe poivrée, indéniablement la plus efficace contre le mal des transports. Mais, ne vous inquiétez pas, si vous n’en avez pas sous la main, l’huile essentielle de Citron ou celle de Mandarine permettent également d’éviter les problèmes de nausées.

Huile essentielle de Menthe poivrée

Cette huile contient du menthone, un cholérétique qui favorise la production de bile par le foie : elle est donc très efficace contre les problèmes de nausées et de vomissements.

Par ailleurs, cette huile contient également du menthol qui favorise la sensation de bien-être, venant ainsi augmenter les effets du menthone.

Huiles essentielles de Citron et de Mandarine

Ces huiles essentielles contiennent du limonène qui agit sur la motilité gastrique et lutte ainsi contre les nausées et le mal des transports.

Conseils d’utilisation

3 possibilités s’offrent à vous :

  • La prise par voie orale : pour éviter l’apparition du mal des transports , on prend 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée (ou d’huile essentielle de Citron ou de Mandarine) déposée sur un sucre, à renouveler éventuellement 4 ou 5 heures plus tard.

Attention, toutefois, cette forme est contre-indiquée chez l’enfant de moins de 12 ans.

  • Pour un enfant plus jeune (entre 7 et 12 ans), il est conseillé d’utiliser ces huiles plutôt en diffusion (soit avec un diffuseur que vous pouvez brancher dans la voiture), soit en vous préparant une solution à vaporiser dans la voiture avant le départ : mettez dans un flacon pulvérisateur, 10 ml d’alcool + 10 gouttes d’huile essentielle de Menthe poivrée (ou de Citron ou de Mandarine).

Ainsi, tout le monde en profitera dans la voiture et personne ne sera malade. Efficacité garantie !

  • Si vous n’avez pas de flacon pulvérisateur avec vous, vous pouvez, tout simplement, imbiber un mouchoir en papier ou une boule coton avec 2 gouttes d’une de ces 3 huiles essentielles. Il vous suffit ensuite d’accrocher ce mouchoir au rétroviseur ou à un appui-tête.

Veillez à ne pas imbiber une dose plus importante d’huiles essentielles (2 gouttes suffisent largement), car dans un lieu confiné comme une voiture, elles se diffusent très efficacement.

Précautions d’emploi

Ces huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants de moins de 12 ans par voie orale et de moins de 7 ans en diffusion.