Le dentiste, ça fait mal et ça coûte cher ? Une journée pour se réconcilier avec son dentisite

Le dentiste, ça fait mal et ça coûte cher ? Une journée pour se réconcilier avec son dentisite

Publié le 19 mars 2015 à 17:00

Aller chez le dentiste, ça fait mal, ça coûte cher et c’est inutile quand on n’a pas mal… chassons toutes ces idées reçues et profitons de cette journée mondiale de la santé bucco-dentaire pour rencontrer des dentistes sur le parvis de la Villette, le 20 mars, pour des consultations d’informations et de dépistages gratuits.

En France, 4 personnes sur 10 se rendent uniquement chez le dentiste quand elles ont un problème.

Au moins une visite par an chez le dentiste

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé Bucco-Dentaire du vendredi 20 mars, il est important de rappeler que la santé  des dents doit être une priorité.

Une bonne hygiène dentaire et une visite, une fois par an, chez un dentiste sont indispensables car « personne, de nos jours, ne peut se déclarer en bonne santé, s’il n’est pas en bonne santé buccodentaire » rappelle l’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire).

Pourtant, beaucoup d’entre nous ne vont chez le dentiste que lorsqu’ils ont mal… soit parce qu’ils ont peur, soit parce que ça coûte cher ou encore parce qu’ils n’imaginent pas que la santé de la bouche puisse avoir un lien avec la santé générale.

Clichés, stéréotypes… il faut chasser toutes ces idées reçues !

5 idées reçues à propos de nos dents

Les soins dentaires, ça coûte cher !

Pas forcément, les soins dentaires préventifs ou conservateurs comme le détartrage, la dévitalisation, le traitement des caries, la radiologie, l’extraction d’une dent… sont remboursés à 100 % (70 % par la caisse primaire d’assurance maladie et 30 % par la mutuelle).

Ce qui coûte cher, c’est finalement d’attendre et de renoncer aux soins, car plus on attend, plus on a besoin de soins et plus c’est onéreux.

Le dentiste fait mal

29 % des français ne veulent pas aller chez le dentiste par peur d’avoir mal. Pourtant, le temps des « arracheurs de dents » est bien révolu. En 2015, le dentiste prend en charge la douleur grâce aux nouvelles techniques d’anesthésie. Ce n’est pas le soin qui fait mal, mais la pathologie dentaire (carie, maladie parodontale…).

La carie est une fatalité

Pas du tout, la carie est tout à fait évitable : se brosser les dents 2 fois par jour pendant 2 minutes avec un dentifrice fluoré, respecter une alimentation équilibrée et faire contrôler son état dentaire tous les ans chez le dentiste dès l’âge de 1 an permettent de diminuer le risque de carie. D’ailleurs, depuis 20 ans, les conseils en hygiène dentaire ont permis de faire chuter de moitié la prévalence des caries, et le nombre d’enfants de 12 ans indemnes de caries est passé de 12 % en 1987 à 56 % en 2006.

La santé de la bouche n’a aucun lien avec la santé générale

La bouche fait partie intégrante du corps : elle joue un rôle essentiel dans la mastication, la digestion, la respiration, la phonation et constitue l’une des premières étapes de défenses de l’organisme vis-à-vis des agressions extérieures.

Certaines maladies générales (maladies cardiovasculaires, diabète…) favorisent l’apparition et la progression ou la gravité de maladies bucco-dentaires. Mais, inversement, certaines maladies bucco-dentaires peuvent avoir des conséquences et favoriser l’apparition, la progression ou la gravité de maladies en libérant les bactéries accumulées dans la bouche par les vaisseaux sanguins jusqu’aux organes tels que le cœur, les reins, les poumons…

Inutile de soigner les dents de lait car elles vont tomber

Toutes les dents doivent être traitées, même les dents de lait !

La surface extérieure de l’émail des dents de lait est plus fine que celle des dents définitives : les dents de lait sont donc plus vulnérables face  à la carie.

Attention également à la carie du biberon : lorsqu’un enfant s’endort avec son biberon de lait, de jus de fruit ou de toute autre boisson sucrée, la salive ne peut plus faire son travail de protection des dents et les caries se développent plus facilement.

Rendez-vous à La Villette le 20 mars

Pour sensibiliser les français aux bons réflexes bucco-dentaires et pour les inciter à consulter un dentiste au moins une fois par an, l’UFSDB, en association avec Freedent, installe un cabinet dentaire éphémère sur le parvis de la Villette devant la Cité des sciences.

Des dentistes seront présents dans ce cabinet dentaire éphémère de 10 h à 18 h pour des consultations d’informations et de dépistages gratuits.

Chaque visiteur recevra un kit de santé bucco-dentaire avec brosse à dents, dentifrice, fil dentaire, chewing-gum sans sucre et brochure d’informations.

- Publicité -

- Publicité -