Faut-il encore utiliser l’homéopathie ?

Faut-il encore utiliser l’homéopathie ?

Publié le 28 octobre 2019 à 11:02

En juillet dernier, le gouvernement a pris des mesures visant au déremboursement partiel de l’homéopathie. En effet, au 1er janvier 2020, les traitements de ce type ne seront remboursés qu’à hauteur de 15 % contre 30 % actuellement.

D’ici 2021, ces médicaments ne seront plus remboursés du tout par la sécurité sociale. Faut-il pour autant y renoncer ? Bien sûr que non !

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

L’homéopathie fait partie de ce que l’on appelle les médecines douces. Inventée il y a 200 ans par Samuel Hahnermann, un médecin allemand. Le principe de fonctionnement est assez simple. Il ne se focalise pas sur le traitement des symptômes d’une maladie, mais sur l’état de santé général du patient. En poussant le corps à activer ses propres défenses, on activerait un processus de guérison général. Pour cela, il faut administrer des doses de substances qui en temps normal créeraient les symptômes du patient.

L’homéopathie et le stress

D’après certaines études, il semblerait que l’homéopathie ait aussi de bons résultats sur la gestion du stress au quotidien. Cela permet de régler certains problèmes d’anxiété et beaucoup d’étudiants l’utilisent pendant les périodes d’examen durant lesquelles le stress est à son comble. Mais là où l’homéopathie fait mouche, c’est sur les problèmes d’insomnies. Il y aurait des effets à plusieurs niveaux. D’abord, sur l’endormissement. Si vous avez des problèmes pour trouver le sommeil, vous devriez aller faire un tour sur le site d’une parapharmacie comme lasante.net. Vous trouverez des solutions douces et ne serez plus obligé d’avoir recours à des solutions plus radicales comme les somnifères ou les anxiolytiques. Ensuite, l’homéopathie en traitement de fond peut aussi être bénéfique sur la qualité du sommeil en réduisant notamment les réveils nocturnes.

Les bienfaits de l’homéopathie sur la santé

Certains traitements ont des effets bénéfiques sur certaines pathologies. C’est notamment très pratique pour soulager des petits maux du quotidien comme la migraine, le syndrome prémenstruel, la ménopause, les problèmes de peau comme l’eczéma par exemple. L’homéopathie est aussi indiquée pour les désordres intestinaux, les maladies de l’hiver ou encore les problèmes respiratoires comme l’asthme. On peut aussi en prendre en prévention des allergies chroniques.

Les effets de l’homéopathie sur le poids

Tous ceux qui pensent que ce type de médecine douce peut permettre de faire perdre rapidement du poids se trompent. Si vous cherchez à maigrir, ce n’est pas la meilleure solution. Par contre, si vous avez besoin de gérer une situation stressante, durant laquelle vous auriez tendance à beaucoup manger pour compenser un manque ou un mal-être, c’est possible. Dans certains régimes, on l’utilise comme coupe-faim pour éviter les mauvaises sensations. Mais attention, cela ne vous fera pas fondre comme neige au soleil. Par contre, ce qui peut être très intéressant dans ce type de traitement homéopathique, c’est les bienfaits que cela peut générer sur un sevrage comme pour l’arrêt du tabac par exemple. En effet, le manque de nicotine provoque une envie de grignoter chez les personnes, et particulièrement des aliments sucrés. C’est ce qui explique la prise de poids de la plupart des gens qui arrêtent de fumer. Dans ce cas, on utilise une solution coupe-faim adaptée pour éviter de remplacer la cigarette par des sucreries ou des aliments trop riches.