Stopper l'évolution d'un rhume grâce à l’homéopathie

Stopper l'évolution d'un rhume grâce à l’homéopathie

Publié le 23 octobre 2014 à 09:00

Un petit coup de froid, et hop, la première rhinopharyngite de la saison fait son apparition. Un traitement homéopathique pris dès le début des symptômes peut stopper très rapidement l’évolution d’un rhume. Et n’oubliez pas qu’il existe des traitements préventifs pour éviter d’être malade durant l’hiver.

- Publicité -

Pour éviter qu’un rhume ne vienne vous mettre à plat pendant au moins une semaine, un traitement homéopathique peut être mis en place dès l’apparition des premiers symptômes.

Et souvenez-vous que plus le traitement est mis en œuvre rapidement, plus vite on est guéri !

J’éternue sans cesse, mon nez coule abondamment

Pour calmer rapidement les éternuements incessants, le nez qui pique en permanence et qui coule abondamment, avec un écoulement aqueux : je prends 5 granules toutes les 2 heures de Kalium iodatum 9 CH et d’Allium cepa 9 CH.

Mon nez se bouche, mais l’écoulement reste clair

Mon nez a tendance à se boucher et je perds mon odorat. Toutefois, lorsque je me mouche l’écoulement nasal reste clair : je prends Ammonium muriaticum 7 CH, 5 granules 3 fois par jour.

Mon nez se bouche, les sécrétions sont jaunes

Mon nez a tendance à se boucher et les sécrétions qui s’écoulent sont épaisses, jaune-verdâtres, collantes et ont tendance à former des croûtes dans les narines. Mon rhume a tendance à tourner en sinusite ou en otite. Je sens un écoulement dans l’arrière gorge. Je prends 5 granules d’Hydrastis canadensis 5 CH et 5 granules de Kalium bichromicum 9 CH toutes les 4 heures.

Mon rhume s’accompagne d’une toux sèche

Mon nez est bouché, ma muqueuse nasale semble sèche, toutefois, un écoulement dans l’arrière gorge entraîne une toux sèche irritante et incessante : je prends 5 granules de Sticta pulmonaria 5 CH toutes les 2 heures.

Mon rhume s’accompagne de fièvre

Par moment, je sens des sueurs subites qui s’estompent et reviennent régulièrement. Mon rhume est associé à de la fièvre : je prends 5 granules de Belladona 9 CH toutes les 2 heures jusqu’à amélioration des symptômes.

Des méthodes préventives

Il existe des souches homéopathiques qui stimulent l’immunité et évitent ainsi d’être trop souvent malade durant l’hiver :

  • Le sérum de Yersin : en préventif, sur toute la période hivernale, je prends 1 dose de sérum de Yersin 2 fois par mois.

Dans les prémices d’un rhume je peux également prendre 1 dose de sérum de Yersin 9 CH 3 jours de suite pour stimuler mon immunité et, ainsi, guérir plus vite.

  • L’Echinacea, à utiliser en teinture mère, est également une plante immunostimulante qui possède, en plus, des vertus antibactérienne et antivirale : je prends 50 gouttes chaque matin que je dilue dans un verre d’eau. Je fais une cure de 20 jours par mois.

- Publicité -