La curcumine : un puissant antidépresseur naturel

La curcumine : un puissant antidépresseur naturel

Publié le 19 novembre 2015 à 14:10

Le curcuma est une épice bien connue pour agrémenter de nombreux plats. Pourtant, saviez-vous que, outre ses saveurs gustatives, cette épice contenait de la curcumine aux vertus antidépressives aussi efficaces que certains antidépresseurs très utilisés ?

Une épice bénéfique pour la santé connue depuis des millénaires

Le curcuma est connu depuis des millénaires comme une épice protectrice pour la santé : en effet, son nom a été retrouvé sur des traités de santé inscrits sur des tablettes de pierre datant d’environ 3 000 avant J.C.

En Inde et en Chine, on utilise cette épice depuis très longtemps contre les rhumatismes, contre la paresse biliaire et comme stimulant et aphrodisiaque.

Depuis quelques décennies, le curcuma est également reconnu pour ses propriétés antibactériennes, antivirales, anti-oxydantes mais aussi anticancéreuses et hépato-protectrices.

Des recherches scientifiques plus récentes se sont focalisées sur certains composants du curcuma et sur l’efficacité offerte par cette épice comme anti-inflammatoire puissant.

Par ailleurs, durant ces dernières années, les chercheurs ont acquis la conviction que la dépression était une maladie inflammatoire, due à une inflammation chronique de l’organisme.

Alors pourquoi ne pas envisager d’utiliser les effets anti-inflammatoires du curcuma pour soigner les états dépressifs ?

Un lien entre inflammation et dépression

Les causes de la dépression sont multiples : facteurs environnementaux, génétiques… mais tout récemment, une étude a montré que la dépression pouvait également être liée à une inflammation générale de l’organisme, cerveau y compris.

La piste inflammatoire avait déjà été évoquée dans plusieurs autres études et des marqueurs de l’inflammation avaient pu être mis en évidence dans le sang de personnes dépressives.

Pour confirmer cette piste inflammatoire, des chercheurs canadiens ont publié en mars 2015 les résultats de leurs recherches, montrant que le cerveau d'une personne dépressive possède un taux de marqueur de l'inflammation 30% supérieur à celui d'une personne en bonne santé.

Comment l’inflammation peut-elle agir sur notre humeur ?

Les molécules inflammatoires atteignent le cerveau et peuvent abîmer les neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l'humeur. Un excès d'inflammation dans le cerveau peut donc endommager certaines aires cérébrales et provoquer des épisodes dépressifs.

D'où vient cette inflammation ?

A l’époque actuelle, de nombreux facteurs peuvent être incriminés dans le maintien d’une inflammation chronique de l’organisme : le stress chronique, les régimes alimentaires déséquilibrés et déficitaires en micronutriments, la sédentarité, l'obésité, l'exposition au tabac et à d'autres polluants comme le mercure, le manque de sommeil et de vitamine D.

La perméabilité intestinale est également évoquée.

Cette inflammation à bas bruit contribue au maintien de la dépression.

Les scientifiques commencent donc à envisager des traitements anti-inflammatoires pour faire face à la dépression à la place ou en complément des traitements antidépresseurs actuels.

Voilà pourquoi des études s’intéressent à des substances naturelles qui contrôlent l'inflammation, comme la curcumine. En effet, celle-ci semble être tout autant efficace sur la dépression que certains antidépresseurs couramment utilisés.

La curcumine, une alternative aux antidépresseurs classiques

La curcumine est une substance active présente dans le curcuma et responsable de son puissant pouvoir anti-inflammatoire.

Des chercheurs ont fait des tests pour voir si la curcumine, du fait de ses capacités anti-inflammatoires, pouvait permettre de traiter des symptômes de dépression majeure.

Pour cela, ils ont choisi un groupe de personnes souffrant de dépression et ont donné à une moitié du groupe de la curcumine et à l’autre moitié un placebo.

Résultats : du début de l’expérience jusqu’à la semaine 4, le placebo et la curcumine étaient tous les deux associés à des améliorations des symptômes d’anxiété et de dépression. Mais entre les semaines 4 et 8, la curcumine était devenue significativement plus efficace que le placebo pour améliorer les symptômes liés à l’humeur.

Mieux encore, une étude publiée dans la revue Phytotherapy Research a montré que le curcumine est non seulement efficace pour traiter la dépression, mais qu’elle peut même être aussi efficace que certains antidépresseurs très courants, comme le Prozac® (fluoxétine).

Dans cette étude, 60 patients souffrant de dépression ont été séparés en 3 groupes : un groupe prenant de la fluoxétine et de la curcumine, un autre groupe ne prenant que de la curcumine et un troisième groupe ne prenant que de la fluoxétine.

A la fin des 6 semaines de traitement, l’amélioration de l’humeur était la même dans les 3 groupes, prouvant que l’efficacité de la curcumine était la même que celle du Prozac®.

Un antidépresseur efficace sans effets secondaires

Le gros avantage de la curcumine par rapport aux antidépresseurs classiques est qu’elle n’engendre aucun effet secondaire.

En effet, avec les antidépresseurs type Prozac®, le patient peut avoir certains effets indésirables graves comme des idées suicidaires ou d’autres désordres psychotiques.

La curcumine se révèle donc efficace et surtout très sécuritaire.

Pour un effet anti-inflammatoire, suffit-il de mettre un peu de curcuma dans son alimentation ?

En fait, pas vraiment, car il ne faut confondre curcuma et curcumine, cette dernière étant la substance active contre la dépression et contenue en petite quantité dans le curcuma.

Le problème, c’est que le pourcentage de curcumine contenue dans le curcuma n’est que de 5% en moyenne.

Il faudrait donc ingérer des quantités très importantes d’épices pour obtenir des effets probants.

A cela s’ajoute un autre problème majeur : la curcumine est très mal assimilée par la muqueuse intestinale (passage pourtant nécessaire pour qu’elle soit active dans l’organisme).

Pour améliorer cette assimilation, on peut toutefois associer la curcumine à de la pipérine (extrait de poivre noir) qui augmente par 20 son absorption.

En résumé, pour avoir des doses efficaces de curcumine, il faut en absorber en moyenne 1 200 mg par jour. Autant vous dire que ces doses ne peuvent pas être obtenues en ajoutant simplement du curcuma dans nos plats !

Pour obtenir des doses efficaces de curcumine, il est donc nécessaire de prendre des compléments alimentaires contenant les doses optimales de ce produit.

Des associations curcumine et pipérine de préférence

Plusieurs marques proposent des compléments alimentaires de curcuma. Pour une plus grande efficacité, comme nous l’avons vu précédemment, il est préférable de choisir des associations curcuma /pipérine.

Petite astuce à connaître

Ne vous fiez pas toujours à ce qui est écrit sur les boites contenant du curcuma.

En effet, très souvent, les laboratoires présentent le curcuma comme un complément alimentaire utilisé pour soulager les douleurs articulaires : en effet l’action anti-inflammatoire de ce produit le rend très efficace dans les problèmes articulaires, mais n’enlève rien quant à son action sur la dépression, même si ce n’est pas écrit sur la boite ! Il suffit juste de savoir que la curcumine a des vertus antidépressives ! Et c’était là tout le but de cet article !

N’oubliez pas, toutefois, de consulter votre médecin si les symptômes dépressifs persistent.

Quelques exemples de marques de compléments alimentaires associant le curcuma et la pipérine :

  • Arkopharma, Arkogélules
  • Edcae 
  • Nutergia, Ergycare…