Comment méditer avec le bol tibétain ?

Comment méditer avec le bol tibétain ?

Publié le 07 décembre 2020 à 10:30

La méditation peut être pratiquée de plusieurs façons. Mais parmi les diverses techniques qui existent, la méditation avec le bol tibétain semble fournir des résultats particulièrement intéressants.

Ainsi, le bol tibétain est un accessoire de méditation incontournable chez les moines et est de plus en plus utilisé chez les particuliers. Afin d'en jouir pleinement, il faut évidemment savoir comment l'utiliser.

Choisissez le lieu de méditation

Pour réussir la méditation avec le bol tibétain, il faut tout d'abord bien choisir le lieu de méditation. Si l'on se réfère à l'origine du bol tibétain et aux croyances qu'on lui attribue, il paraît évident que l'utilisation de ce dispositif de méditation implique d'avoir de la méthode et de la pratique. Le lieu que vous aurez choisi doit être caractérisé par son confort, sa propreté, sa clarté et bien entendu son calme. Une fois le lieu choisi, il faut prendre soin de l'aménager afin qu'il soit adapté et offre des conditions optimales de méditation. L'aménagement peut bien sûr se faire selon vos préférences. Vous pouvez donc ajouter de l'encens, des bougies ou tout ce qui vous permettra de rendre l'ambiance plus agréable.

Adoptez une bonne posture de méditation

Pour méditer, vous devez vous asseoir en tailleur. Assurez-vous d'être confortablement installé. Ensuite, commencez par expirer trois fois pour vous débarrasser des charges émotionnelles qui pourraient vous ralentir. Ne vous précipitez pas.

Si vous êtes à vos débuts, il est normal que vous ayez des difficultés à vous mettre dans la position du lotus. D'ailleurs, peu de personnes parviennent à adopter parfaitement cette position sans être préalablement pratiquant de yoga expérimenté. Il ne faut donc pas vous affoler ou vous laisser déconcentrer par une posture non réussie. Prenez la posture en tailleur qui vous est confortable, le plus important étant d'avoir le dos droit et de visualiser les cinq points d'ancrage associés à cette posture :

  • deux sous les fesses, un sous chaque ischion ;
  • deux sous les genoux ;
  • un au centre du corps, précisément au niveau du périnée.

Dans cette posture, maintenez la tête droite et le menton légèrement rentré. Si vous sentez un peu de gêne au départ, c'est tout à fait normal. Ne changez de posture que si vous ressentez une réelle douleur. Il suffira alors de bouger pour réajuster votre posture. Nous vous conseillons de ne pas forcer si la douleur perdure.

Ouvrez l'espace de méditation avec votre bol tibétain.

Après avoir trouvé la posture adéquate, ouvrez l'espace de méditation par un son. Faites résonner le bol en le frappant. Dès que l'espace est ouvert, restez immobile et respirez profondément. Pour la méditation, il vous faut vous concentrer sur le contrôle de la respiration. Portez votre attention sur le mouvement de votre nombril et maintenez à chaque fois l'inspiration pendant quelques secondes avant d'expirer lentement.

Entrez en état méditatif

Qui dit méditation, dit vide. Mais au cours de la recherche du vide, notre esprit peut être peuplé d'images, de pensées ou de sensations diverses. Laissez donc tous ces éléments passer, n'entrez pas en confrontation avec eux.

Le recours au bol est nécessaire quand la concentration a du mal à s'installer. En effet, le son produit par le bol tibétain ramène l'esprit à l'instant présent et favorise donc la concentration. L'une des plus vieilles techniques consiste à observer un point fixe, de sorte à ne plus rien voir d'autre autour, pour pouvoir mieux vous recentrer sur vous-même. C'est une des techniques fondamentales de la méditation.

Pour une bonne méditation, vous devez porter votre attention sur ce qui se passe en vous sur les plans émotionnel, physique et mental. Bien sûr, prenez garde de ne pas laisser les sensations prendre le dessus ! Comme pour le son émis par le bol, laissez-les passer.

Utilisations du bol tibétain au cours de la méditation

À présent que vous savez comment entamer la méditation avec le bol tibétain, nous allons aborder les trois utilisations du bol tibétain au cours de la méditation.

Faire le tour de l'arrête du bol

La première utilisation du bol consiste à en faire le tour. Pour ce faire, posez le maillet sur le sommet du bol avec délicatesse comme si vous aviez un stylo en main. Donnez un petit coup au bol et tournez le maillet en le maintenant collé à l'arrête. Faites ainsi un mouvement circulaire.

Quelques secondes plus tard, il ne restera que le son du maillet frottant le métal du bol. Continuez la rotation en douceur. Progressivement, le son deviendra plus harmonieux et plus fluide. Maintenant un rythme constant. Ne ralentissez pas et n'accélérez pas.

Le but de cet exercice est de vous aider à vous concentrer sur le présent. Il favorisera la canalisation de vos pensées.

Frapper le bol tibétain avec le maillet

Les coups sur le bol permettent de booster votre concentration. Il est question de frapper le bol une seule fois avec le maillet. Ensuite, vous vous concentrez sur le son émis, son évolution et la façon dont celui-ci envahit la pièce de méditation.

Le son varie en fonction de la position du bol. Celui-ci peut en effet être dans vos mains, sur vos jambes ou maintenu à l'envers. Sentez-vous libre d'expérimenter toutes les possibilités. Le son peut aussi varier selon la puissance du coup. Pour une meilleure concentration, il vous est aussi possible de fermer vos yeux. Ainsi, vous sentirez la vibration non seulement autour de vous, mais également à l'intérieur de vous. À chaque coup, le résultat que vous percevrez sera différent. Car, en vous focalisant sur le son, vous sentirez l'unicité de chaque vibration.

Cette différence perçue rappelle que chaque jour est unique. Ainsi, nous devons apprendre à apprécier l'instant présent, tout en sachant ne pas nous y attacher puisqu'il n'est pas éternel.

Poser le bol tibétain sur la tête

Cette utilisation consiste à tenir le bol à l'envers posé sur la tête. Tentez de trouver le bon équilibre pour qu'il ne tombe pas. Donnez un coup léger au bol avec le maillet de sorte à émettre un son fragile et peu perceptible. En concentrant votre attention sur le son, vous percevrez de belles vibrations qui, bien que légères, sont d'une grande clarté.

L'objectif ici est de vous apprendre à apprécier les choses discrètes et simples à leur juste valeur. Nous apprenons ainsi qu'avec un peu de concentration, nous pouvons prendre conscience du bonheur contenu dans les petits plaisirs de la vie.

La méditation avec le bol tibétain fait un grand bien au corps et à l'esprit, en contribuant notamment à l'amélioration de la concentration en toute situation.

- Publicité -

- Publicité -