L'exercice physique serait la clé de la longévité, pas la perte de poids

Publié le 08 décembre 2011 à 16:27

Pour vivre plus longtemps, une étude américaine publiée le 6 décembre dans la revue Circulation: Journal of the American Heart Association encourage les hommes à entretenir leur forme physique sans se soucier de leur poids.

Pour vivre plus longtemps, une étude américaine publiée le 6 décembre dans la revue Circulation: Journal of the American Heart Association encourage les hommes à entretenir leur forme physique sans se soucier de leur poids.

Les conclusions de cette étude on montré que les hommes qui gardaient un bon niveau d'activité physique, ou qu'ils l'amélioraient au cours d'une période de onze années, étaient moins susceptibles de succomber à une crise cardiaque ou un AVC, qu'ils prennent ou non du poids pendant cette période.

L'étude a examiné des données concernant plus de 14.000 hommes, âgés de 44 ans en moyenne, dont la plupart disposait d'un indice de masse corporelle normal.

"De nombreuses personnes se soucient de leur poids, mais selon notre étude, opérer des changements de poids est moins important qu'augmenter son activité physique", a expliqué le chercheur Duck-chul Lee, de l'Université de Caroline du Sud (Columbia).

L'étude s'inscrit dans la lignée de recherches précédentes sur les bienfaits sur la santé de l'activité physique, dont une étude qui avait montré que les personnes de plus de 60 ans disposant d'une bonne santé cardiorespiratoire vivaient plus âgés que les adultes du même âge moins aptes à l'exercice physique, peu importe leur poids.

"La forme physique est un meilleur indice de [longévité] que le poids", a expliqué le porte-parole de l'American Heart Association Richard Stein, au site spécialisé WebMD. "Si vous avez des problèmes de poids depuis de nombreuses années, se concentrer sur une activité d'endurance vous permettra clairement de vivre plus longtemps".

Si la personne est obèse, des spécialistes pensent que ce conseil pourrait aussi s'appliquer, mais il est important de consulter un médecin avant de se lancer dans la pratique de n'importe quel sport. Par ailleurs, si la personne est mince mais qu'il n'a pas d'activité sportive, "ne vous méprenez pas en pensant qu'en étant maigre on a pas besoin d'exercice physique, a conclu le professeur Stein, parce que ce n'est pas vrai".