Comment se remettre d'un licenciement ?

Comment se remettre d'un licenciement ?

Publié le 12 juin 2015 à 10:34

Vous avez du mal à y croire… Pour l’instant, il vous est difficile, pour ne pas dire impossible, de vous imaginer hors de l’entreprise. Vous avez l’impression qu’il s’agit de quelqu’un d’autre. Bref, vous voilà un peu "sonné". Ce moment d’effarement, quel licencié ne l’a pas connu ! Rassurez-vous, c'est parfaitement normal, il faut du temps à toute personne pour encaisser cela. Nous vous proposons quelques conseils pour mieux traverser ces moments difficiles.

Laissez-vous aller

Vous venez juste d’être licencié, vous en avez eu le souffle coupé, alors commencez par reprendre haleine : respirez profondément, et ce, pendant au moins 10 minutes.

Puis rendez-vous chez votre meilleur(e) ami(e) (n’allez pas voir votre conjoint), et laissez votre colère, votre tristesse, ou même votre peur s’exprimer.

Il est parfaitement inutile, voire néfaste, de prendre sur soi dans ces moments-là, pour jouer les héros.

Le lendemain, ne vous laissez pas envahir par de la culpabilité

Le lendemain matin de votre licenciement, une petite voix intérieure vous serine « Mais qu’ai-je donc fait pour en arriver là ? » « J’aurais dû anticiper et mieux négocier mon départ » « J’aurais dû me syndiquer quand il en était encore temps »… STOP !

Ne vous laissez surtout pas envahir par la culpabilité… Obligez-vous à bloquer ces phrases culpabilisantes qui tournent en boucle. Essayez de noter un évènement positif, même insignifiant, qui vous est arrivé dans les dernières 24 heures.

Et surtout, si une idée de culpabilité revient à l’assaut, coupez-lui aussitôt le sifflet !

La phase de décantation

Sous le choc, vous avez été atterré, submergé d’émotions fortes. Le temps est venu, maintenant, de vous reposer le cœur et l’esprit.

Pendant cette période, essayez de vous entourer uniquement de personnes calmes et positives et fuyez systématiquement les grincheux et les casse-pieds.

Prenez le temps de refaire des choses que vous adorez : écoutez de la musique, feuilletez des livres d’art, jardinez…

Octroyez-vous du temps pour regarder des comédies ou films romantiques, faites la sieste…

Et pourquoi ne pas en profiter pour ranger les placards ou la cave : cela faisait des lustres qu’il fallait le faire, mais vous n’aviez jamais le temps.

Surtout, prenez soin de vous : dormez tout votre saoul car le sommeil est le premier et le meilleur des remèdes, faites-vous des soins de peau et laissez-vous dorloter par vos proches.

Le verre à moitié plein

Il est important de ne pas se dénigrer après un licenciement : surtout, gardez une bonne estime de vous-même. Une bonne estime de soi est, en effet, le plus précieux des remparts contre la solitude intérieure et la déprime : elle vous sera la plus sûre des alliées pour avancer.

Pour cela, faites l’inventaire de vos ressources :

  • vos qualités personnelles et professionnelles
  • vos expériences difficiles : les deuils, les maladies, les abandons, les pertes… afin de vous souvenir comment vous avez fait face et comment vous avez surmonté un traumatisme.
  • vos divers succès, si minimes soient-ils et quel que soit le domaine (premier à un concours de pétanque, par exemple)
  • vos acquis en terme d’études, de formations, de savoir-faire, de voyages à l’étranger…

Après toute cette démarche personnelle, vous allez être prêt(e) à vous relancer dans la vie active et à retrouver un emploi rapidement.

Tous ces conseils sont issus du livre « Rebondir après un licenciement » d’Helen Monnet qui s’est spécialisée dans la transition de carrière.

Ce n’est pas toujours facile de retrouver l’énergie et la motivation pour faire face à un licenciement : perdre un emploi est une remise en cause.

Ce livre à vous permettre de vous remettre en selle. Il offre des pistes faciles à suivre pour, d’une part, ne pas perdre l’estime de soi, et pour, surtout, d’autre part, appréhender l’avenir avec un nouvel optimisme.

Des conseils pratiques sont proposés tout au long du livre pour ne pas se démoraliser, pour voir ce licenciement comme une opportunité de changement… bref pour se redonner une vraie chance.

« Rebondir après un licenciement », Helen Monnet, aux Editions Larousse – 6,90 €