Tortues, iguanes… gare à ces animaux domestiques qui peuvent transmettre de graves infections

Publié le 08 janvier 2014 à 09:00

Tortues, lézards, serpents… ces nouveaux animaux à la mode peuvent transmettre une bactérie dangereuse pour les enfants.

- Publicité -

Deux études françaises, réalisées par l’Institut de Veille sanitaire et publiées mardi, mettent en garde contre les nouveaux animaux domestiques (tortues, lézards, serpents…). En effet ces reptiles, bien qu’en bonne santé, pourraient transmettre une bactérie à l’origine d’une infection potentiellement grave, notamment chez les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans : la salmonellose.

 

La salmonellose se manifeste par des diarrhées et vomissements très importants ainsi qu’une forte fièvre. Cette infection peut, dans certains cas exceptionnels, être mortelle par déshydratation due à la diarrhée.

 Parfois les salmonelles (germes responsables de la salmonellose) ne restent pas dans le tube digestif et migrent à partir du sang vers d’autres organes, notamment vers les méninges (enveloppe recouvrant le cerveau), pouvant alors être à l’origine d’une méningite.

 

Les scientifiques ont étudié 66 études parues dans les vingt dernières années : ils ont ainsi pu identifier 77 cas d’infections chez les jeunes enfants, liées à une exposition à des reptiles. Ces infections sont à l’origine de la mort de trois enfants, deux à la suite de salmonellose et un à la suite d’une méningite. Les animaux incriminés étaient les iguanes (24), les tortues (23), les serpents (16), les autres infections étant dues à des variétés de lézards autres que les iguanes.

 

Les reptiles sont des réservoirs connus de salmonelles, bactéries que l’on retrouve chez la moitié d’entre eux.

 

En 2012, en France, un peu plus de 3% des foyers possèdaient un reptile (surtout des tortues). Pour le moment aucune recommandation n’est faite lors de l’arrivée d’un nourrisson chez les propriétaires de reptiles, à l’inverse d’autres pays comme les Etats-Unis, le Canada ou la Grande-Bretagne où il est conseillé de trouver un nouveau foyer à l’animal domestique lors de la naissance d’un bébé.

 

Les parents sont très peu informés des risques liés à la présence d’un reptile à la maison. Une information devrait être obligatoire dans les animaleries où sont achetés ces animaux.

 

La contamination aux enfants en bas âge peut se faire sans contact direct, via les mains de leurs parents ; rappelons donc les règles d’hygiène lorsqu’on possède un reptile : il faut toujours se laver les mains après avoir touché l’animal.

- Publicité -