Difficultés à perdre du poids : et si ça venait de notre intestin ?

Difficultés à perdre du poids : et si ça venait de notre intestin ?

Publié le 19 juin 2015 à 10:00

Prise de poids au moindre stress, anxiété, état dépressif, fatigue, problèmes de transit, maux de tête, allergies… Et si cela venait d’un microbiote malmené ? Dans son livre « Quand l’intestin s’en mêle… », le docteur Raphaël Kellman revient sur le rôle essentiel de notre intestin et donne toutes les clés pour le rééquilibrer. Une nouvelle façon de vivre et de s’alimenter qui permettrait de retrouver la ligne et même de guérir certaines maladies !

- Publicité -

« Le microbiote intestinal est un monde miniature constitué de mille milliards d’organismes microscopiques non-humains qui prospèrent à l’intérieur de votre tractus gastro-intestinal. Ces micro-organismes digèrent la nourriture, régissent l’appétit, influencent l’humeur ».

Les études sur l’intestin, notre deuxième cerveau, sont de plus en plus nombreuses. Un microbiote déséquilibré aurait en effet des conséquences directes, à court et long terme, sur notre santé : douleurs articulaires, fatigue, douleurs abodminales, allergies, problèmes de transit, état dépressif, et même maladies auto-immunes.

Dans son livre « Quand l’intestin s’en mêle… », le docteur Raphaël Kellman nous éclaire cette fois sur le rôle de ce microbiote dans la prise de poids.

Un microbiote équilibré est essentiel pour éliminer les fringales mais aussi pour supprimer des symptômes que vous n’auriez pas reliés à votre poids et votre mode d’alimentation comme la fatigue, la dépression, la migraine, l’acné… Les pathologies liées à un intestin en mauvaise santé sont nombreuses.

Il est donc nécessaire de le rééquilibrer, et ce livre vous donne toutes les clés pour y parvenir.

Maigrir en entretenant son microbiote

Quel est le lien entre notre microbiote et la prise de poids ? Le docteur Raphaël Kellman le résume en quelques points :

  • Entretenir le microbiote libère de la faim et des fringales.
  • Le microbiote est susceptible d’évoluer très rapidement. Rien qu’en quelques heures, il peut basculer dans un état perturbé qui occasionne une prise de poids. Et il suffit de quelques semaines pour retourner la situation et retrouver un microbiote sain.
  • Un microbiote équilibré peut largement contribuer à mettre fin à un état dépressif, de l’anxiété et des problèmes de concentration.
  • Un microbiote sain éclaircit le teint, embellit les cheveux et redonne de l’energie.
  • Une fois que votre micrbiote est rééquilibré vous pourrez « manger comme une personne mince », vous octroyant de temps en temps des aliments riches, parce que votre métabolisme a retrouvé sa pleine santé.

Comment rééquilibrer son microbiote ?

Dans ce livre, vous découvrirez toutes les étapes d’un régime microbiotique :

  1. Retirer les mauvaises bactéries et les aliments qui déséquilibrent le microbiote
  2. Rétablir les enzymes digestives dont vous avez besoin pour une digestion optimale
  3. Réensemencer l’intestin avec des probiotiques et prébiotiques
  4. Réparer l’épithélium de votre paroi intestinale qui est probablement devenue perméable et laisse passer une partie des aliments digérés dans votre sang avec des conséquences désastreuses.

Avant de pouvoir réintégrer plus d’aliments, vous devrez ainsi supprimer de votre alimentation : le sucre et édulcorants naturels ou artificiels, les œufs, le soja, le gluten, les produits laitiers, le maïs et l’amidon de maïs, les viandes transformées et charcuteries, les cacahuètes, les pommes de terre, patates douces et ignames, certaines légumineuses. Mais aussi les conservateurs et colorants artificiels.

Vous y découvriez de supers-aliments microbiotiques qui vont vous aider à rétablir cet équilibre intestinal comme l’asperge, la carotte, l’ail, le topinambour, le poireau, l’oignon, le radis, le curcuma, la cannelle…

Vous trouverez la liste des probiotiques et prébiotiques, mais aussi la liste des aliments en contenant, pour réensemencer l'intestin. Ainsi que des compléments alimentaires réparateurs pour l'intestin (glutamine, zinc...). 

Manger sans stress pour perdre du poids

Il n’y a pas que les aliments ingérés qui jouent un rôle dans la prise de poids, manger en état de stress est un facteur aggravant. Le docteur Raphaël Kellman explique ainsi comment manger en pleine conscience, une façon de réduire le stress durant le repas.

La pleine conscience, on vous en a déjà parlé, il est donc temps de l’appliquer à votre assiette. Mangez concentré (jamais en travaillant ni devant la télé) dans une atmosphère paisible. Prenez le temps de mâcher chaque bouchée (mastiquez au moins 20 fois avant d’avaler !) pour enclencher convenablement la digestion et vous sentir rassasié en temps voulu. Appréciez les saveurs, les arômes, prenez du plaisir ! Manger en compagnie de personnes que vous aimez est aussi une bonne façon de relâcher le stress.

Régime microbiotique : on mange quoi ?

Quand on voit la liste d’aliments à évincer durant les premiers temps du régime, on se dit qu’on ne va rien manger. Heureusement, c’est loin d’être le cas. Le docteur Raphaël Kellman dresse aussi la liste des aliments bénéfiques, et il y a de quoi se préparer des repas sans problème.

On peut par exemple consommer des crustacés, du bœuf, du poulet, des poissons à faible concentration en mercure, de l’artichaut, du brocoli, du navet, de l’asperge, de l’aubergine, différentes sortes de choux, du concombre, de la courgette, des épinards, des lentilles, des tomates, des avocats, des cerises, du kiwi, de la noix de coco, de l’orange, du pamplemousse, de la rhubarbe… La liste est longue.

Pour vous aider à appréhender plus facilement ce changement d’alimentation, on y retrouve un programme de menus détaillés (petit-déjeuner, en-cas, déjeuner, en-cas, dîner) très variés, pour chaque phase du régime où vous vous trouvez. Car la bonne nouvelle est qu’à la fin de ce rééquilbrage, vous pourrez suivre le régime à 70% pour continuer à renforcer votre intestin et votre microbiote. Les autres 30% du temps, vous êtes libres de manger presque tout ce que vous voulez. Seuls le soja, les jus de fruits, fruits en conserves, aliments transformés ou préemballés, acides gras trans, graisses hydrogénées, huile de canola et huile de coton, ainsi que le sirop de maïs riche en fructose, devront toujours être évités.

La bonne nouvelle c’est qu’une fois que l’on a compris la procédure à suivre, on se rend compte qu’il n’est pas vraiment question de régime. Pour ne pas sentir de la frustration , il faut bien comprendre qu’il s’agit là de mieux manger.

Car la finalité n’est pas uniquement de perdre du poids, rééquilibrer son intestin c’est avant tout « la voie royale pour être et rester en bonne santé ».  

Infos pratiques

Quand l'intestin s'en mêle... du Dr Raphaël Kellman, aux éditions Larousse - 15,90€

- Publicité -