Déchiffrer l’étiquetage des allergènes sur les produits emballés

Déchiffrer l’étiquetage des allergènes sur les produits emballés

Publié le 19 janvier 2016 à 16:51

Depuis le 1er juillet 2015, le consommateur est mieux renseigné sur la présence d’allergènes dans les produits alimentaires. Mais quels sont ces 14 allergènes à déclarations obligatoires et comment les retrouver dans la liste d’ingrédients ?

14 allergènes à déclaration obligatoire

Pour les problèmes d’allergies alimentaires, il est prépondérant de pouvoir consulter la liste d’ingrédients des produits avant de les acheter.

Pour faciliter la vie des personnes allergiques, un nouveau règlement (le règlement UE n° 1169/2011) est entré en application en décembre 2014 : il impose certaines règles pour l’étiquetage des allergènes, facilitant ainsi leur identification et réduisant les risques d’erreurs.

Depuis le 1er juillet 2015, ce règlement impose de mettre en exergue, dans la liste des ingrédients, les substances ou produits provoquant les allergies ou intolérances les plus couramment répandues.

Il s’agit des 14 allergènes suivants :

  • Gluten : avec toutes les céréales qui en contiennent (blé, seigle, orge, avoine, épeautre, kamut ou leurs souches hybridées) et produits à base de ces céréales ;       
  • Soja et produits à base de soja ;     
  • Graines de sésame et produits à base de graines de sésame ;
  • Crustacés et produits à base de crustacés ;           
  • Lait et produits à base de lait y compris le lactose ;
  • Anhydrides sulfureux (utilisé dans la production du vin) et sulfites en concentration de plus de 10mg/kg ou 10mg/litre (les sulfites sont des additifs alimentaires qui sont utilisés comme agents de conservation pour préserver la couleur et prolonger la durée de conservation des aliments, pour prévenir la croissance de micro-organismes. Les sulfites servent aussi au blanchiment d'amidons alimentaires, comme celui de la pomme de terre, et entrent dans la fabrication de certains matériaux d'emballage alimentaire, comme la cellophane ;
  • Œufs et produits à base d’œufs ;
  • Fruits à coque (amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, noix du Brésil, pistaches, noix de Macadamia) et produits à base de ces fruits ;          
  • Lupin et produits à base de lupin. Ce produit est fréquent dans les produits de boulangerie (pains de mie, brioches, gâteaux, viennoiseries...) car les propriétés émulsifiantes de la farine de lupin permettent de remplacer les œufs, mais on en trouve aussi dans certaines chips, sauces, glaces ou boissons chocolatées ;
  • Poissons et produits à base de poisson ;
  • Céleri et produits à base de céleri ;
  • Mollusques et produits à base de mollusques ;
  • Arachides et produits à base d’arachides : l’arachide est très fréquent dans de nombreux aliments (cacahuètes, margarine, certains saucissons, pâtés, saucisses, salades composées, crème dessert, fromages aux fruits secs, yaourt au müesli, laitages comprenant des céréales, chips, biscuits secs, bières, soupes…) ;   
  • Moutarde et produits à base de moutarde.

Lecture de l’étiquetage des allergènes

Pour un allergique alimentaire, l’étiquetage d’un produit comporte deux parties intéressantes : la liste d’ingrédients et les informations préventives.

La liste des ingrédients

Dans la liste des ingrédients, toutes les substances (ou dérivés de ces substances) faisant partie de la liste des 14 allergènes à déclaration obligatoire doivent impérativement figurer dans cette liste, quelle que soit leur quantité, dès lors :

  • que la substance est utilisée de manière intentionnelle dans la production du produit ;
  •  qu’il reste toujours présent dans le produit fini, y compris sous une forme transformée.

La règlementation impose que ces substances ou leurs dérivés soient mis en relief dans la liste d’ingrédients (mise en gras, police particulière) pour permettre leur identification rapide par le consommateur.

Ainsi, dans ces 2 exemples, les allergènes sont inscrits en gras.

Photos 1 et 2

Les informations préventives

L'étiquetage des produits comprend également des informations préventives, le plus souvent inscrites à la fin de la liste d’ingrédients. Ces informations portent également sur les 14 allergènes à déclaration obligatoire.

Différentes mentions sont possibles :

  • « Traces possibles de … », « Présence possible de… », « Peut contenir des traces de… » : ces mentions signifient la présence éventuelle de traces dans le produit. (photo 3)
  • « Traces de » est une mention prévue pour signifier la présence connue de traces dans le produit.
  • « Fabriqué dans un atelier qui utilise… » est une mention indiquant que l’environnement de production du produit peut être à l’origine d’une contamination de celui-ci par les allergènes indiqués.