Le pain d'épices, un régal pour petits et grands

Le pain d'épices, un régal pour petits et grands

Publié le 17 décembre 2012 à 14:00

Histoire, recette, conseils de dégustation… vous serez tout sur le pain d'épices, ce gâteau au miel qui a traversé les siècles

Le pain d’épices : son histoire

Cette pâtisserie fort ancienne est née à une époque où le seul produit sucrant était le miel…Deux orthographes sont employées, on retrouve « épice » avec ou dans « s ».

Les origines du pain d’épices

Ce pain apparaît au Xème siècle chez les chinois. Énergétique et de longue conservation, il était un aliment fidèle des guerriers. Les arabes aussi consommaient ce pain au miel depuis des siècles quand les Croisés le ramenèrent en Europe où il fut rapidement adopté par les nobles et les roturiers.

Henri IV, un pilier dans l’histoire du pain d’épices

C’est à lui qu’il doit ses lettres de noblesse grâce à la création par le monarque d’une nouvelle corporation avec ses statuts : « les pains d’épiciers ». Depuis lors, en France, Dijon, l’Alsace et surtout Reims se disent villes du pain d’épices mais personne ne sait réellement qui l’a adopté en premier.

Une recette qui traverse les siècles

Ce gâteau simple et nutritif se transforme en symbole de fête pour les pays célébrant la Saint Nicolas. Il est aussi connu sous d’autres noms en Angleterre et en Allemagne où il est plus ferme et plus compact. Ce pain artisanal à base de miel a traversé les siècles sans grande modification. Mis à part, bien entendu, les recettes industrielles qui utilisent peu ou pas de miel (celui-ci étant remplacé par du sucre inverti ou même de glucose) et davantage d’arômes artificiels que d’épices.

La dégustation du pain d’épices

Depuis son apogée à l’époque d’Henri IV, le pain d’épices s’est vu être le fruit de nombreuses innovations. Les parfums et les formes les plus diverses en ont fait un objet de création à part entière. Les villes de Nuremberg, Bâle, Reims ou encore Strasbourg rivalisent de savoir faire.

A chaque tradition sa dégustation. Il se décline en pavé, en tranches, en forme de sapin, d’étoile, de cœur, de Saint Nicolas, de Père Noël… Son goût diffère selon l’origine du miel mais aussi selon l’assemblage d’épices : cannelle, gingembre, muscade, clou de girofle… Les pains au miel répondent à toutes les envies : aux fruits confits, aux fruits secs, fourrés, glacés, enrobés de chocolat, de glaçage… Certains l’aiment moelleux, d’autres l’apprécient rassis ou même chaud.

En cuisine. En miettes, le pain d’épices est excellent en chapelure sur un poisson. En tranches légèrement grillées il accompagnera parfaitement le foie gras. En dessert, il remplacera votre pâte sablée sur le crumble.

Recette traditionnelle du pain d’épices

  • 250 gr de miel de qualité
  • 250 gr de farine
  • 120 ml de lait
  • 1 sachet de levure
  • 2 cuillères à café d’épices en poudre mélangées (gingembre, cannelle, anis vert, noix de muscade)
  • 1 soupçon de clous de girofle
  • Le zeste d’une orange non traitée
  • Une pincée de sel

Mélangez le lait et le miel et faites-les chauffer dans une casserole sur feu doux jusqu’à ce que le miel soit bien dissous. Préchauffez le four à 160° (TH 5/6)

Dans un saladier, mettez la farine, la levure, les épices, le sel, le zeste et mélangez. Ajoutez ensuite le mélange miel/lait, et brassez pour obtenir une préparation homogène.

Versez dans un moule à cake beurré et enfournez pendant 1H15 (quand vous piquez la lame du couteau, elle doit ressortir sèche)