Zoom sur la christophine, de l'exotisme au menu !

Zoom sur la christophine, de l'exotisme au menu !

Publié le 03 janvier 2014 à 14:00

La christophine porte son nom en souvenir de Christophe Colomb qui, le premier, découvrit l’Amérique Centrale, terre dont elle est originaire. En forme de grosse poire côtelée de couleur verte ou blanche, la christophine est le fruit d’une plante grimpante homonyme originaire du Mexique. Elle est charnue à la peau ferme, épineuse ou lisse.

La christophine se nomme également chouchou et chayotte à l’Ile de la Réunion comme sur l’Ile Maurice. Toujours est-il que cette énorme baie de la famille des cucurbitacées tient un rôle prépondérant dans la cuisine créole.

Les atouts santé de la christophine

Très peu calorique (12 kcal pour 100gr), elle est riche en vitamine C. On lui prête des vertus diurétiques et des actions bénéfiques contre l’hypertension. Riche en antioxydants, elle renforce le système immunitaire et protège des maladies cardiovasculaires et du cancer. Ses fibres douces sont idéales pour le transit. La chayotte est aussi recommandée pour favoriser la lactation des jeunes mamans.

En usage externe, on utilise avec succès sa chair crue râpée (mêlée à un corps gras) sous forme de cataplasme pour atténuer les tâches brunes des mains et du visage ainsi que les maladies de peau.

Comment la déguster ?

Son goût s’apparente à celui de la courgette. Il faut toujours la peler avant de l’utiliser et ôter le cœur. Sa chair se consomme râpée et crue en salade, en beignets, en purée, en poêlée, en soufflé ou en gratin. Sous les tropiques, le gratin de christophine et aussi célèbre que le gratin dauphinois dans l’hexagone ! Vous pouvez aussi en faire des compotes, des confitures et même des gâteaux.

- Publicité -

- Publicité -