Alerte légionellose en région parisienne

Alerte légionellose en région parisienne

Publié le 28 juillet 2014 à 13:00

Des taux anormaux de légionelles ont été détectés dans le réseau d’eau chaude d’une copropriété en Essonne.

- Publicité -

Interdiction de prendre une douche

Des analyses ont révélé des taux anormaux de légionelles (bactéries à l’origine de la légionellose) dans le réseau d’eau chaude de Grigny 2, la plus grande copropriété d’Europe, située en Essonne.

560 logements ont été touchés, soit environ 2000 personnes (1/10ème des habitations de cette copropriété).

De nouveaux prélèvements viennent d’être effectués et des mesures ont été prises (montée à 70°C de l’eau en sous-station, purges des colonnes d’eau chaude, traitement au chlore…) mais en attendant les résultats, les Autorités sanitaires recommandent de ne plus prendre de douche. Par contre, les habitants peuvent tout à fait prendre un bain ou se laver avec un gant : c’est l’inhalation des gouttelettes d’eau qui entraînent la transmission de la maladie, mais l’eau reste potable.

La légionellose, est-ce grave ?

Les légionelles prolifèrent dans des installations mal entretenues et peuvent provoquer, chez des personnes fragiles, la légionellose.

La légionellose, dans sa forme bénigne, ressemble à une grippe associée à une toux sèche qui dure de 2 à 5 jours. Toutefois, la forme sévère peut entraîner une infection pulmonaire sévère qui doit être traitée par antibiotiques car elle peut être mortelle dans 10 % à 20 % des cas.

- Publicité -