Livre : des astuces du quotidien pour surmonter l’épreuve du cancer

Livre : des astuces du quotidien pour surmonter l’épreuve du cancer

Publié le 01 mars 2016 à 10:57

Alors que débute « Mars bleu », le mois de lutte contre le cancer colorectal, j’ai découvert un livre formidable écrit par une ancienne malade du cancer qui nous livre tous ses petits trucs et astuces pour apprendre, au quotidien, à faire face à la maladie et à la supporter plus facilement.

Le cancer, une épreuve à surmonter au quotidien

Même si le mois de mars de mars est dédié à la lutte contre le cancer colorectal, je voulais vous présenter aujourd’hui un livre formidable écrit par une femme qui a été atteinte d’un cancer du sein.

Ce guide vous sera d’une grande aide, que ce soit pour lutter contre le cancer colorectal, le cancer du sein ou tout autre cancer… car, malheureusement, quel que soit le type de cancer, les épreuves, les angoisses, les effets secondaires des traitements sont toujours présents et il faut y faire face chaque jour.

Dominique Mazenod a vécu l’expérience du cancer, avec ses hauts, mais surtout ses bas. Maintenant en rémission, elle a écrit le livre « Surmonter l’épreuve du cancer » pour aider tous les malades atteints de cancer à affronter au jour le jour les situations difficiles tant physiques que psychologiques.

Dans ce guide, l’auteure nous confie toutes ses astuces pour faire face aux différentes situations du quotidien, pour gérer les effets secondaires des traitements, mais surtout pour conserver la force et l’espoir de vaincre la maladie.

Conçu comme un journal de bord contenant une multitude d’informations et de conseils, intercalés de fiches personnelles pour y inscrire son propre suivi médical, ses démarches ou son ressenti, ce guide offre un soutien quotidien.

Un guide pratique pour gérer l’administratif

Le cancer est une épreuve douloureuse physiquement et psychologiquement. Alors inutile de s’angoisser encore davantage avec les documents administratifs, les ordonnances, les rendez-vous, les résultats d’examens, les traitements en cours…

Dominique Mazenod nous révèle ses petits trucs pour tout le côté pratique : la création de dossiers et de sous-dossiers, de fiches (avec les noms, adresses et numéros de téléphone de chaque spécialiste), d’un bloc-notes où sont notées, par exemple, les questions à poser au médecin lors de la prochaine consultation « J’ai utilisé un bloc pour noter tout ce qui me semblait important : les questions pour chaque rendez-vous, les éléments importants à voir avec l’oncologue, le radiothérapeute… ».

Ainsi, même les jours où vous vous sentez plus fatigué, vous retrouvez facilement tous vos papiers, vos dates de rendez-vous ou les questions que vous vous étiez promis de poser au médecin.

L’auteure propose d’ailleurs, en fin de livre, les adresses, numéros de téléphone, sites internet… de différentes associations pour que les malades se sentent moins isolés et puissent être écoutés ou poser les questions qu’ils souhaitent…

Des astuces pour gérer les effets secondaires des différents traitements

Ayant eu à subir 4 types de traitements (chimiothérapie en perfusion, radiothérapie, chimiothérapie orale et hormonothérapie orale), Dominique Mazenod a fait face à de nombreux effets secondaires liés à tous ces médicaments.

Elle nous propose donc toutes les astuces qui ont pu lui être utiles pour supporter du mieux possible les différents effets secondaires.

Ainsi, elle nous explique que la chimiothérapie entraîne souvent un problème de sécheresse de la peau et des muqueuses, et qu’elle a pu lutter contre ce problème en buvant évidemment beaucoup d’eau, mais également en mâchant des chewing-gums sans sucre pour activer la sécrétion de salive. « Les bonbons acidulés et le citron sont aussi très efficaces », nous révèle-t-elle. « J’ai également pris l’habitude d’utiliser le spray Artisial®, vraiment très efficace. Je faisais une vaporisation le soir avant de m’endormir et ma nuit était métamorphosée ».

La chimiothérapie abîme également beaucoup les ongles et quelques conseils simples ont permis d’atténuer le problème : « On m’avait conseillé d’utiliser du vernis à base de silicium. Quelques marques proposent de tels vernis, je trouve que le choix des couleurs reste limité par rapport aux vernis classiques, mais ce qui compte ici c’est l’efficacité et pour moi, cela a été parfait ». « Je portais aussi, pendant la chimiothérapie, les moufles gelées (proposées par l’hôpital) qui freinent l’arrivée du produit aux extrémités. C’est vraiment froid mais cela protège bien les ongles et évite qu’ils deviennent jaunes et striés ».

Bien évidemment tous les gros effets secondaires sont également évoqués (aphtes, nausées, diarrhées, perte de cheveux…), avec dans chacun des cas, un petit conseil ou un traitement spécifique qui peuvent aider à mieux les supporter.

Se donner une bouffée d’oxygène

« Il me semble indispensable que chacun se donne une bouffée d’oxygène : quelque chose qui va le motiver tout au long du traitement, qui va lui permettre de se concentrer sur autre chose que la maladie ».

Selon l’auteure, il semble important de trouver une occupation qui oblige à sortir au moins une fois par semaine pour rencontrer d’autres personnes et partager des activités avec elles : cela peut être un atelier d’écriture, de théâtre, de peinture, de chant…

Pour les personnes qui ne peuvent pas sortir, il est bénéfique de trouver une activité à pratiquer à la maison : tricoter, lire, dessiner, regarder des films comiques…

Prendre soin de soi

Malgré les moments difficiles, la fatigue chronique, les baisses de moral, « mon expérience de la maladie m’a convaincue de la nécessité, durant le traitement, de prendre soin de moi, d’apprendre à écouter mon corps, à me poser, à me reposer… », mais également, lorsque cela est possible, à pratiquer une activité physique qui permet de relâcher les tensions et d’éliminer les toxines par la transpiration. Chacun est libre de choisir le sport qui lui convient le mieux, mais déjà, le simple fait de marcher ½ heure par jour constitue une activité qui fait un bien fou.

« Par ailleurs, j’ai pratiqué la sophrologie quotidiennement pour me relaxer, écouter mon corps, relâcher les tensions et adapter mes visualisations à mes besoins du moment. ». En effet, Dominique Mazenod est professeur agrégée diplômée en sophrologie, et grâce à ses connaissances pointues dans ce domaine, elle joint à son livre un CD avec 2 séances de sophrologie qui permettent d’affronter, l’une, les cures de chimiothérapie, et l’autre, les séances de radiothérapies.

« Surmonter l’épreuve du cancer » livre + Cd de relaxation, de Dominique Mazenod, aux Editions Josette Lyon – 18 €