Méfiez-vous de l’authenticité des produits corses : le Figatellu, à l’origine de cas d’hépatite E

Méfiez-vous de l’authenticité des produits corses : le Figatellu, à l’origine de cas d’hépatite E

Publié le 09 juillet 2014 à 10:23

Vous adorez le Figatellu, cette saucisse corse à base de viande de porc… prenez garde à son origine, surtout si vous la mangez crue : elle peut transmettre l’hépatite E.

- Publicités -

Vérifiez toujours l’authenticité des produits corses

Un marseillais, atteint d’un lymphome, vient de décéder après avoir été infecté par le virus de l’hépatite E. Cette personne, qui résidait en Corse, était un consommateur régulier de Figatellu (une saucisse à base de viande de porc), qu’il mangeait cru. Le Figatellu consommé cuit ne comporte aucun danger car la cuisson tue le virus de l’hépatite E.

Le virus de l’hépatite E est transmis par l’intermédiaire d’eau souillée ou de produits alimentaires (ou animaux qui permettent de les fabriquer) contaminés.

Généralement, l’hépatite E régresse en 4 à 6 semaines, mais elle peut aussi, exceptionnellement se transformer en hépatite fulminante, parfois mortelle.

Le virus de l’hépatite E se trouve principalement dans la viande de porc, ingrédient principal du Figatellu. Les analyses du virus de la victime de Marseille ont révélé, toutefois, un point essentiel : le virus de l’hépatite E provenait de Chine ! D’où la conclusion : des foies de porcs importés d’Asie entrent dans la composition de certains Figatelli (pluriel de Figatellu) corses !

D’autres cas avaient déjà été recensés

Le danger des Figatelli ne date pas d’hier. Deux médecins marseillais, Philippe Colson et René Gerolami, l’avaient déjà démontré en 2009.

En France, 40 % des personnes atteintes d’hépatite E sont des consommateurs de cette saucisse corse.

Le journal La Provence rapporte même que les chercheurs du laboratoire de Timone, à Marseille, estiment que 50 % des Figatelli contiennent le virus de l’hépatite E ! Quand on sait que 2 000 tonnes de Figatelli sont vendues chaque année, il y a vraiment lieu de s’inquiéter.

Pour éviter toute contamination, il est donc impératif de vérifier l’origine des produits que vous achetez, même si c’est parfois difficile.

Le président du syndicat des jeunes agriculteurs de Corse insiste sur l’importance du contrôle des marchandises arrivant dans les ports corses et demande une transparence pour les consommateurs en rendant visible et obligatoire la provenance du produit qu’ils achètent.

- Publicité -

- Publicité -