Moustique tigre : comment se protéger ?

Moustique tigre : comment se protéger ?

Publié le 30 juillet 2014 à 09:35

Le moustique tigre est de plus en plus présent en métropole. Il est bon de connaître les astuces pour éviter qu’il ne se niche près de chez vous, ainsi que les produits répulsifs réellement efficaces contre ce moustique.

- Publicité -

Eliminez les eaux stagnantes

Le moustique tigre présent en France depuis 2004, étend de plus en plus son territoire dans l’hexagone.

Il est, à ce jour, présent dans 18 départements du Sud de la France et commence à remonter vers le nord et l’ouest.

La Direction Générale de la Santé s’active pour surveiller et limiter la propagation de ce moustique sur le territoire car il peut être vecteur de maladies tropicales comme le chikungunya ou la dengue.

Pour éviter de vous faire piquer par le moustique tigre, il faut, en priorité, éliminer toutes les zones d’eaux stagnantes qui entourent votre habitation (les dessous de pots de fleurs, les gouttières bouchées, les bidons de récupération d’eau de pluie, les arrosoirs, et tous les réservoirs d’eau en général).

En effet, la femelle moustique pond ses œufs (entre 50 et 300 par ponte) dans les eaux stagnantes.

Chaque œuf donne une larve qui vit à la surface des eaux stagnantes. Au bout de 2 semaines, elle devient un adulte et quitte alors les eaux stagnantes pour venir vous titiller.

En général, un moustique ne se déplace pas beaucoup : le moustique qui vous pique est souvent né près de chez vous, c’est pour cette raison qu’il faut éliminer toutes les eaux stagnantes proche de votre habitation.

Quels sont les répulsifs efficaces contre le moustique tigre ?

Dans les régions où les moustiques sont bien installés, il convient de se protéger avec des répulsifs cutanés.

Par contre, méfiez-vous de certains produits peu efficaces contre le moustique tigre.

Les produits à éviter

  • Les bracelets que l’on peut mettre au poignet et à la cheville : ils contiennent souvent des huiles essentielles de citronnelle ou de géranium : hélas, ces bracelets sont surtout efficaces près de la zone où ils sont placés (et absolument pas sur tout le corps). Leur efficacité sera donc limitée et cela d’autant plus que le moustique tigre n’est pas très sensible à la citronnelle.
  • Les bougies à la citronnelle : elles sentent très bons et sont très bien pour les régions où il y a très peu de moustiques, mais elles sont insuffisantes pour les zones où vit le moustique tigre.
  • Les applications mobile qui envoient des ultra-sons anti-moustiques : chaque espèce de moustiques est sensible à une fréquence bien particulière d’ultra-sons, il est donc bien difficile de trouver la fréquence qui repousse le bon moustique. De plus, l’efficacité de ces applications smartphone n’a pas encore été réellement prouvée.

Les produits à préférer

Il est bon de savoir que le moustique tigre peut piquer à travers les vêtements et qu’il est plus attiré par les vêtements sombres : pensez donc à vous habiller plutôt en clair.

Il existe essentiellement 2 types de molécules actives contre le moustique tigre, qui ne sont hélas pas naturelles du tout, mais remarquablement efficaces si elles sont appliquées sur toutes les surfaces corporelles dénudées : attention, il ne suffit pas de pulvériser 2 ou 3 coups avec le spray répulsif pour se croire à l’abri des piqûres, il faut pulvériser puis étaler correctement le produit sur toute la peau, sinon, le moustique, futé, viendra piquer là où le produit n’est pas présent.

  • Le DEET (diethyl toluamide) est sans doute le produit le plus actif. Il modifie les perceptions olfactives du moustique pour l’empêcher de piquer.

Il existe plusieurs gammes contenant cette molécule (Moustidose®, Insect Ecran®…) : plusieurs formules sont adaptées en fonction de l’âge, tout en sachant que ce produit est contre-indiqué chez l’enfant de moins de 6 mois et la femme enceinte.

  • L’IR3535 est également efficace contre le moustique tigre (Cinq sur Cinq®, Apaisyl Répulsif moustique®). Ce produit peut être utilisé chez la femme enceinte, mais pas chez l’enfant de moins de 2 ans.

  • Depuis le 18 juillet, le ministère de la santé a également préconisé d’utilisé des sprays à base de perméthrine à pulvériser sur les vêtements, les moustiquaires ou les rideaux (Insect Ecran®).

- Publicité -