(1) Message en attente : Perdez jusqu'à -7kg en un mois

Papillomavirus : la vaccination sera bientôt faite à l’école

Papillomavirus : la vaccination sera bientôt faite à l’école

Publié le 15 septembre 2014 à 10:33

La vaccination des jeunes filles contre le papillomavirus (virus à l’origine de cancers du col de l’utérus) pourrait peut-être bientôt se faire en milieu scolaire.

Une couverture vaccinale insuffisante

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), dans son récent rapport concernant la vaccination des jeunes filles contre le papillomavirus (HPV, Human papillomavirus), pointe du doigt une couverture vaccinale beaucoup trop faible en France.

Les jeunes filles ont du mal à suivre le schéma vaccinal complet (comprenant 3 doses de vaccins), en oubliant très souvent l’administration de la 3ème dose. En 2013, le taux d’abandon entre la 1ère et la 3ème dose était de 37 %.

Les données du rapport montrent également une baisse marquée de l’initiation de la vaccination entre 2011 et 2013.

Pas d’effets indésirables attribués à cette vaccination

Selon le HCSP, les données nationales et internationales, avec un recul de plus de 7 ans, ne permettent pas de lier la vaccination contre le papillomavirus et les effets indésirables qui lui ont été imputés : l’incidence de survenue des maladies auto-immunes n’est pas plus importante chez les personnes vaccinées que chez les personnes non vaccinées.

Une vaccination en milieu scolaire

Face à ces données, le HCSP recommande une mise en place d’un système de vaccination qui permettrait d’atteindre un pourcentage élevé de jeunes filles.

Pour parvenir à un taux important de vaccination, le Haut Conseil de santé évoque, notamment, les exemples de l’Australie et du Royaume-Uni où les jeunes filles sont vaccinées en milieu scolaire.

Pour la mise en place d’un tel programme de vaccination organisée, le HCSP préconise également d’abaisser de 11 ans à 9 ans l’âge de vaccination.