Le psoriasis : symptômes, causes et traitements

Le psoriasis : symptômes, causes et traitements

Publié le 12 novembre 2014 à 12:00

Comment reconnaître du psoriasis ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les traitements ? Vous allez tout apprendre sur cette maladie de peau qui peut entraîner des lésions disgracieuses souvent mal vécues par les malades.

Qu'est ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie chronique de la peau.

Il concerne autant les hommes que les femmes et touche environ 1 à 2 % de la population française. Cette pathologie apparaît généralement chez l’adulte entre 20 et 60 ans, mais il arrive parfois que les enfants soient touchés.

Même si c’est une maladie souvent bénigne, elle peut affecter le quotidien des personnes malades notamment en termes d’esthétisme lorsque les lésions sont visibles.

Le psoriasis n’est ni contagieux, ni lié à une mauvaise hygiène. Il n’a également aucune origine allergique.

Il évolue par poussées qui sont plus ou moins fréquentes d’une personne à une autre : on peut avoir des poussées très régulièrement ou ne présenter qu’une seule poussée de psoriasis dans toute sa vie.

La plupart du temps, les symptômes réapparaissent lors d’épisodes de stress, de fatigue, de changement de vie, de maladie associée…

Les symptômes du psoriasis

Le psoriasis le plus courant est le psoriasis vulgaris ou psoriasis en plaques (il représente 90 % des cas).

Il est provoqué par un renouvellement trop rapide de l’épiderme, en 4 à 6 jours, ou lieu de 28 jours. Ce renouvellement accéléré entraîne des réactions inflammatoires se traduisant par des plaques rouges arrondies et irritées, recouvertes d’épaisses pellicules blanches desquamantes (qui pèlent). Ces pellicules sont les cellules de l’épiderme qui s’accumulent à la surface de la peau, laissant parfois la peau à vif lorsqu’elles tombent.

Le psoriasis touche très souvent le cuir chevelu, les coudes, les genoux, le bas du dos, les mains et les pieds.

Il peut également atteindre les organes génitaux ainsi que les ongles des mains et des pieds qui prennent alors une apparence décolorée, tachée et friable.

Il arrive même que le psoriasis touche le visage, notamment sur le pourtour du nez ou de la bouche. Dans ce cas, la visibilité des plaques a un impact important sur la vie sociale.

Il existe d’autres formes de psoriasis, beaucoup plus rares : le psoriasis en gouttes, le psoriasis pustuleux et le psoriasis érythrodermique.

  • Le psoriasis en gouttes se manifeste par l’apparition de petites taches rouges en forme de gouttes allant de 1 à 10 mm. On le retrouve principalement sur les zones de frottement (coudes, genoux, bas du dos…). Il touche généralement les enfants (il est très rare après 30 ans).

Dans 60 % des cas, il apparaît après la survenue d’une angine à streptocoque.

  • Le psoriasis pustuleux se caractérise par de nombreuses pustules blanches ou jaunâtres sur une peau très rouge (inflammatoire). Il survient chez des personnes plus âgées (50 ans environ) et se situe essentiellement au niveau de la paume des mains et des pieds.

Il existe des formes généralisées de psoriasis pustuleux (sur l’ensemble du corps) qui entraîne un état général altéré pouvant menacer le pronostic vital.

  • Le psoriasis érythrodermique est une forme grave de psoriasis qui peut mettre la vie du malade en danger. Cette forme de psoriasis peut toucher 90 % de la surface du corps. La peau est très rouge, gonflée et s’élimine en lambeaux. Ce psoriasis peut entraîner des surinfections, des troubles de la régulation thermique corporelle et une déshydratation qui nécessitent une hospitalisation rapide du malade

Les causes du psoriasis

On ignore les causes exactes du psoriasis, mais on sait qu’il existe une prédisposition génétique (plusieurs gènes semblent impliqués) puisque dans 30 % des cas, le malade a un membre de sa famille déjà atteint.

Certains facteurs environnementaux peuvent également rentrer en jeu et favoriser l’apparition de psoriasis chez des personnes génétiquement prédisposées :

  • le stress, les chocs émotionnels.
  • certains médicaments comme le lithium, les bétabloquants ou des antihypertenseurs.
  • les hormones : certaines femmes ont une recrudescence de la maladie pendant leurs règles.
  • l’alcool et le tabac aggravent la maladie.

Psoriasis : les traitements

Les traitements locaux

Une crème hydratante hypoallergénique est le traitement de base pour les malades atteints de psoriasis pour réduire la démangeaison et hydrater la peau.

Pour soulager rapidement le patient lors des poussées, le médecin prescrit souvent des crèmes contenant des corticoïdes, malgré le risque d’un effet rebond à l’arrêt du traitement (une aggravation du psoriasis).

Un autre médicament peut être prescrit : le calcipotriol (Daivonex®), dérivé de la vitamine D, qui est un peu plus long à agir, mais qui n’entraîne pas d’effet rebond. Il permet de diminuer la prolifération des cellules de l’épiderme

Les traitements généraux

Ces médicaments administrés par voie orale ou injectable sont utilisés pour les formes plus sévères de psoriasis.

  • comme la ciclosporine ou le métothrexate, qui diminuent l’activité du système immunitaire. Ces médicaments sont très efficaces (80 à 90 % des malades sont soulagés en 6 à 8 semaines) mais possèdent de nombreux effets indésirables (rénaux, hépatiques…) qui empêchent de les prescrire pour de longues durées.
  • dérivés de la vitamine A (Soriatane®), qui freinent le renouvellement de la peau et empêchent l’inflammation.
  • (Raptiva®), une protéine qui empêche la migration des lymphocytes (cellules inflammatoires) du sang vers la peau. Cette molécule injectable est généralement utilisée quand les autres traitements sont impossibles. Elle soulage environ la moitié des patients traités.

La puvathérapie

Cette méthode combine l’exposition aux UVA avec le psoralène, une substance qui rend la peau plus sensible à la lumière. Ce traitement est très efficace mais limité dans le temps car il favorise les cancers cutanés.

La photothérapie

Cette technique repose sur des expositions régulières aux UVB en cabine, les rayons ultraviolets  ralentissant la prolifération des cellules et soulageant l’inflammation.

Les cures

En France, une dizaine de stations thermales traitent les affections dermatologiques (Avène, Roche-Posay, Uriage…) dans lesquelles un tiers des curistes viennent pour des problèmes de psoriasis.

Conseils pour limiter le psoriasis

Il est conseillé de prendre un bain chaque jour car le fait de rester dans l’eau au moins 15 minutes permet une meilleure desquamation des plaques. Evitez toutefois l’eau trop chaude et n’utilisez pas de savon irritant ni de produits de toilette contenant de l’alcool. Il existe des huiles lavantes (A-Derma, Roche-Posay) spécialement conçues pour ces problèmes de peaux.

Evitez de vous gratter les zones atteintes et hydratez votre peau quotidiennement avec une crème hydratante pour peaux sensibles.