Risques de mortalité augmentés pour toute personne qui a été en surpoids à un moment de sa vie

Risques de mortalité augmentés pour toute personne qui a été en surpoids à un moment de sa vie

Publié le 06 janvier 2016 à 14:36

On sait que les risques de mortalité sont augmentés pour les personnes obèses ou en surpoids, mais ce qu’on ne savait pas jusqu’à présent c’est qu’ils l’étaient également pour des personnes de poids normal qui ont, un jour, été en surpoids.

- Publicité -

Risque de mortalité sous-estimé pour les personnes obèses ou qui l’ont été

De nombreuses études ont déjà montré les risques que l’obésité ou le surpoids faisaient peser sur la santé : augmentation du risque de diabète, de maladies cardio-vasculaires, de cancers…

Les résultats de toutes ces études étaient donc déjà inquiétants quant aux risques qu’entraînent le surpoids.

Pourtant, une nouvelle étude vient encore sonner un peu plus la sonnette d’alarme car elle montre que le risque de mortalité lié à l'obésité est sous-estimé dans la plupart des études précédentes.

En effet, les résultats de toutes les précédentes études s’appuient sur une mesure de masse corporelle à un temps T, c’est-à-dire aux risques qu’encoure une personne actuellement obèse.

Toutefois, on n’a jamais tenu compte du fait qu’une personne puisse être de poids normal et avoir été en surpoids à un autre moment de sa vie.

C’est ce dernier point qu’ont voulu étudié les chercheurs américains dont les travaux paraissent dans l'édition en ligne des Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences.

Un risque augmenté de 27 % pour les personnes qui ont été en surpoids avant de maigrir par rapport à celles qui ont toujours eu un poids normal

Les scientifiques ont fait la distinction, dans leur nouvelle étude, entre les personnes n'ayant jamais dépassé un poids normal et celles qui ont été obèses ou en surpoids avant de maigrir.

Les conclusions de leur étude montrent qu’il existe des effets durables sur la santé d'un excès pondéral à un moment de sa vie : les risques de mortalité du surpoids sur la santé augmentent très nettement par rapport à une personne ayant toujours eu la ligne.

Les scientifiques ont noté que le risque de mortalité des personnes qui avaient un poids normal au moment de l'enquête mais avaient été obèses ou en excès pondéral dans le passé, était 27% plus élevé que pour les personnes qui avaient toujours gardé la ligne.

Les chercheurs ont également déterminé qu’il y avait plus de risque de développer un diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires chez les personnes qui ont été en surpoids et qui  ont ensuite perdu du poids, par rapport à celles ayant toujours été minces.

- Publicité -