Toux sèche : comment la traiter ?

Toux sèche : comment la traiter ?

Publié le 06 décembre 2012 à 12:00

Cette satanée toux sèche devient vraiment épuisante… Elle vous gêne la journée, elle vous réveille la nuit ! Voici quelques astuces pour vous en débarrasser rapidement.

Quelles sont les causes d’une toux sèche ?

La toux n’est pas une maladie en soi, mais un symptôme d’une pathologie. Parmi les affections pouvant entraîner une toux sèche, on trouve notamment :

  • Le plus couramment, un rhume ou une rhinopharyngite (rhume avec maux de gorge) : les sécrétions nasales s’écoulent dans la gorge, créant une irritation qui provoque la toux.
  • -Une laryngite, qui est une irritation des cordes vocales, très souvent associée à une toux sèche.
  • -Une trachéite, qui correspond à une inflammation de la trachée, fréquente en hiver, et qui entraîne une toux sèche importante.


Attention : certaines toux sèches peuvent avoir des causes plus graves qui nécessiteront des traitements spécifiques et donc impérativement une consultation chez le médecin :

  • Une toux nocturne peut être causée par du reflux gastro-oesophagien.
  • Une toux quinteuse pouvant entraîner des vomissements et qui dure parfois des semaines peut faire penser à une coqueluche.
  • Une toux d’effort peut être causée par de l’asthme ou de l’insuffisance cardiaque.
  • Une toux permanente, diurne et nocturne, peut également être due à la prise de certains médicaments, notamment des anti-hypertenseurs (inhibiteurs de l’enzyme de conversion, bêtabloquants…).
  • Une toux peut être la conséquence d’un problème de tabagisme.
  • Un problème allergique peut également entraîner une toux chronique.

Conseils pour éviter cette toux sèche

  • Tout d’abord, pensez à vous couvrir la gorge lorsque vous sortez l’hiver.
  • N’hésitez pas à humidifier l’air ambiant et à aérer régulièrement les chambres. Ne surchauffez pas trop les logements.
  • Evitez les atmosphères polluées et enfumées.
  • Surélevez la tête en cas de toux nocturne.
  • Pour diminuer l’irritation due à la toux, buvez des boissons chaudes, sucrées.

Comment traiter une toux sèche ?

Les antitussifs opiacés, à base de codéine ( Dinacode® , Codé-drill® ), à base de codéthyline (Clarix®, Vegetoserum®) ou de Pholcodine (Biocalyptol®) sous forme de sirops sont très efficaces contre les toux sèches. Il faudra cependant tenir compte de leurs effets secondaires (dépression respiratoire, nausées, constipation). Le dextrométhorphane (Drill toux sèche®, Ergix®) a, quant à lui, moins d’effets secondaires digestifs et d’effets de dépression respiratoire.

Les antitussifs antihistaminiques, à base de prométhazine (Fluisédal®, Tussisédal®) et d’oxomémazine (Toplexil®, Humex toux sèche®) calme également très bien la toux et possède un effet de somnolence qui peut être intéressant en cas de toux nocturne. Attention cependant à leurs nombreux autres effets secondaires (constipation, trouble de l’accommodation, sècheresse des muqueuses…).

Dans tous les cas, évitez de donner ces 2 types d’antitussifs aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 30 mois.

Les dérivés terpéniques peuvent également être utilisés dans les affections bronchiques aiguës. On les trouve en inhalation (Balsofulmine®, Calyptol inhalant®), par voie cutanée (Bronchodermine®, Vicks Vaporub®) et en suppositoires (Bronchorectine®, Trophirès®).

Les plantes, absorbées sous forme de tisanes, gouttes, capsules ou gélules permettent de calmer la toux de façon naturelle. On utilisera la mauve, la guimauve, le bouillon blanc, le thym, le serpolet, l’origan.

Le miel, grâce à ses propriétés bactéricides et antibiotiques, est très approprié pour soigner la toux. On l’utilisera sous forme de sirops, de pastilles ou de bonbons à sucer. On peut le diluer dans une tisane juste bonne à boire (chauffé à plus de 40°, il perd ses propriétés thérapeutiques).

L’homéopathie donne également de bons résultats ; sous forme de sirops (Stodal®, Drosetux®) ou de granules de Drosera 15CH ou de Bryonia 9CH.