Bilan hépatique : une prise de sang pour évaluer le fonctionnement de mon foie

Bilan hépatique : une prise de sang pour évaluer le fonctionnement de mon foie

Publié le 12 août 2014 à 09:32

Mon médecin m’a dit qu’il me faisait faire une prise de sang pour un bilan hépatique, mais je ne comprends pas bien sa prescription : gamma GT, transaminases, phosphatases alcalines… A quoi cela correspond-il ?

- Publicité -

Gamma GT ou gamma-glutamyl-transpeptidase

La valeur de cette enzyme doit être inférieure à 55 UI/l pour un homme et inférieure à 38 UI/l pour une femme.

Le dosage de cette enzyme ne nécessite pas de jeûne.

Il est bon de savoir que le taux de gamma GT est parfois élevé chez certaines personnes sans raisons apparentes.

Mais en général, une élévation du taux de gamma GT est souvent due à un alcoolisme chronique ou à la prise de certains médicaments. Une augmentation des gamma GT apparaît également lors de cancer du foie, de cirrhose, de diabète, d’hépatite aiguë et même lors d’infections virales comme la grippe.

Le dosage des gamma GT est la seule référence biologique retenue pour la restitution du permis de conduire après une sanction pour conduite en état d’ivresse.

Les transaminases 

Les analyses mesurent la concentration de 2 transaminases : l’ALAT ou alanine-aminotransférase et l’ASAT ou aspartate-aminotransférase.

L’ALAT doit être inférieure à 45 UI/l chez l’homme et inférieure à 34 UI/l chez la femme.

L’ASAT ne doit pas dépasser 35 UI/l chez l’homme et la femme.

Ce dosage doit être effectué à jeun depuis 12 h.

La diminution de ces enzymes est normale chez une personne dialysée mais traduit également une affection hépatique au stade terminal.

L’augmentation de ces enzymes apparaît lors d’hépatite infectieuse (mononucléose, cytomégalovirus, toxoplasmose, VIH, varicelle-zona, légionellose…), d’hépatite virale ou provoquée par la prise de médicaments, de blocage d’élimination de la bile, de cirrhose et de toutes formes de destruction des cellules hépatiques.

Les phosphatases alcalines ou PAL

Le taux normal de ces enzymes se situe entre 30 et 100 UI/l.

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour effectuer ce dosage.

Une diminution de ces enzymes est retrouvée en cas d’ostéoporose ou au stade terminal d’insuffisance hépatique.

Une augmentation de ces enzymes apparaît pendant la grossesse, en cas d’hépatite, de rétention de bile par le foie, de cirrhose. Le taux est également élevé dans certaines maladies osseuses (Maladie de Paget, cancers osseux…).

Créatine-phosphokinase ou CPK

La valeur de cette enzyme doit être inférieure à 171 UI/l chez l’homme et à 145 UI/l chez la femme.

Le prélèvement se fait à jeun et de préférence au repos car les CPK ont tendance à augmenter avec l’effort musculaire : on évite donc les activités sportives dans les 48 heures précédant l’examen.

Des variations de cette enzyme peuvent apparaître entre 9 et 24h après un infarctus.

- Publicité -