Mains et pieds gelés : solution maison aux huiles essentielles pour soulager le syndrome de Raynaud

Mains et pieds gelés : solution maison aux huiles essentielles pour soulager le syndrome de Raynaud

Publié le 11 février 2016 à 10:50

Vous avez les doigts et les orteils complètement gelés pendant quelques minutes voire quelques heures ? C'est que votre sang ne circule plus dans vos extrémités. Des huiles essentielles peuvent vous soulager et atténuer ces symptômes. Clic Bien-être vous propose une solution maison très facile à réaliser.

- Publicité -

Halte aux mains gelées !

Quand on souffre du phénomène de Raynaud, il est bien difficile, en hiver, de supporter ces crises incessantes où les mains et les pieds deviennent très froids et tout bleus.

Cette pathologie est en fait un trouble de la circulation. Lorsqu'il fait froid, l'organisme resserre ses petits vaisseaux sanguins pour retenir un maximum de chaleur. Dans le cas du phénomène de Raynaud, le corps réagit de manière extrême et la vasoconstriction est beaucoup trop importante, provoquant alors un blanchiment et un refroidissement importants des doigts, des orteils, du nez...

Pour soulager les personnes atteintes de maladie de Raynaud, découvrez les huiles essentielles qui permettent d’améliorer la circulation dans une solution maison ultra facile à réaliser.

DIY contre la maladie de Raynaud

Il me faut :

  • huile essentielle de Cyprès
  • huile essentielle de Gingembre
  • huile essentielle de Basilic
  • huile végétale de Calophylle

Huile essentielle de Cyprès, huile essentielle de Gingembre, huile essentielle de Basilic, huile végétale de Calophylle

L’huile essentielle de Cyprès contient beaucoup de terpènes, et notamment de l’alpha-pinène qui a pour particularité d'avoir une action globale sur le système circulatoire, notamment comme tonique puissant du réseau sanguin : ainsi, cette huile essentielle décongestionne les vaisseaux et aide à rétablir une circulation fluide du sang. Cette stimulation de la circulation sanguine aide à limiter la trop forte constriction des artérioles, ces petites artères situées sous la peau, pour un retour du sang progressif dans les membres touchés.

L'huile essentielle de Gingembre est, quant à elle, très riche en sesquiterpènes qui ont des propriétés circulatoires qui viennent compléter celles de l'alpha-pinène : sesquiterpènes et alpha-pinène vont activer la circulation veineuse pour redonner des couleurs aux zones refroidies.

L’huile essentielle de Basilic va agir au niveau des muscles. En effet, pour rétablir la circulation sanguine, on peut également agir au niveau musculaire : les vaisseaux sanguins sont entourés de muscles lisses et c'est leur contraction ou leur relâchement qui module la vasoconstriction ou vasodilatation des vaisseaux. L'huile essentielle de Basilic possède du méthylchavicol, une molécule très antispasmodique qui limite les contractions involontaires des muscles : quand le muscle est relâché, le vaisseau se dilate, laissant le sang aller librement réchauffer chaque extrémité du corps.

Nous avons ensuite choisi l’huile végétale de Calophylle comme diluant car elle possède des effets anti-inflammatoires qui permettent un soulagement complémentaire aux huiles essentielles. Toutefois, il vous est tout à fait possible d’utiliser une autre huile végétale.

En pratique

On ne peut pas faire plus simple ! Mettez 40 gouttes de chaque huile essentielle dans un flacon de 30 ml d’huile végétale de Calophylle, et le tour est joué ! 

Fabriquer un sérum aux huiles essentielles pour soulager le syndrome de Raynaud

Pensez bien à mélanger la solution avant chaque utilisation. Appliquez 2 gouttes de cette préparation sur vos mains et/ou sur vos pieds 3 fois par jour.

Précaution d’emploi

Cette solution ne peut pas être utilisée chez les enfants de moins de 7 ans, ni chez les personnes épileptiques, les femmes enceintes ou allaitantes.

Une autre précaution particulière concerne l’huile essentielle de Cyprès. En effet, cette huile essentielle est « hormone-like », c’est-à-dire qu’elle mime l’action de nos hormones : elle est donc contre-indiquée en cas de maladie ou d’antécédent de maladie hormono-dépendante (cancer, mastose, fibrome…).

- Publicité -