| | | J’utilise des tampons : est-ce dangereux ?

J’utilise des tampons : est-ce dangereux ?

Récemment, on apprenait qu’un mannequin américain de 27 ans, Lauren Wasser, avait fait l’objet d’un choc toxique lié au port prolongé d’un tampon. Un phénomène rarissime qui a entraîné l’amputation de sa jambe droite. Pour mieux comprendre à quoi était dû ce type de problème et pour savoir si cela peut arriver fréquemment, le Docteur Christelle Charvet, Gynécologue à Lyon a accepté de répondre aux questions de la rédac.

Avez-vous déjà rencontré chez vos patientes un syndrome toxique lié au port de tampons ?

Non, je n’en ai jamais rencontré au cours de ma carrière, et en en discutant avec des amis gynécologues récemment, eux-non plus n’avaient jamais vu de cas similaires avec des complications de ce type.

Que signifie exactement « un choc toxique provoqué par un tampon » ?

Pour résumer, dans les années 1980 (j’étais étudiante), aux Etats-Unis, a été découvert la relation entre le Toxic Shock Syndrome (syndrome du choc toxique) et l’usage de tampons hygiéniques.

Il s’agit de la possibilité pour certaines femmes de recevoir une toxine bactérienne par l’intermédiaire de l’agent bactérien qu’est le staphylocoque doré et qui peut être véhiculé dans un tampon. Cela entraîne un choc septique (ou choc toxique) avec possibilité d’une défaillance des organes vitaux (foie, poumons, reins).

Nous en avons beaucoup entendu parler jusqu’aux années 1990 ; j’étais alors interne puis assistante dans les hôpitaux et je n’ai jamais reçu une patiente atteinte de ce syndrome.

Ce syndrome ne semble donc pas fréquent : qu’en pensez-vous ?

Vu le nombre d’utilisatrices de tampons et la rareté de ce syndrome, il faut être très, très rassurant vis-à-vis de l’utilisation des tampons.

En clair, pour que se développe un choc septique, il faut à la fois la bactérie, la toxine pathogène et une immunité locale défaillante.

Nous pourrions comparer cela au risque de mourir en mangeant un steak haché décongelé porteur d’Escherichia coli ; tous les ans, au moins une personne en France (souvent des enfants) fait un choc septique après avoir mangé un steak décongelé ; pourtant, nous continuons à en consommer !

Il serait dommage qu’en 2015, les femmes se remettent à laver des serviettes !  Il faudrait aussi ne plus utiliser la voiture, vu le risque très élevé d’accidents !

Auriez-vous quelques conseils pour éviter au maximum ce choc septique ?

Pour celles qui seraient malgré tout inquiètes, utiliser des tampons 100% coton (par exemple marque Unyque) ou en tout cas les moins trafiqués possible, sans parfum. En fait, plus les tampons sont synthétiques, plus c’est à risque ; des études ont montré que les tampons en coton étaient moins susceptibles de véhiculer le staphylocoque.

On peut également utiliser les coupes menstruelles (qui sont en silicone).

Il est également important de changer les tampons régulièrement, toutes les 8 heures maximum, en prenant, bien évidemment, soin de se laver les mains auparavant.

Il est inutile, voire dangereux pour le vagin d’utiliser des ovules ou produits désinfectants : l’immunité locale suffit.

Les fumeuses ont une immunité diminuée (j’aurais bien aimé savoir si le mannequin américain fumait, n’était-elle pas anorexique, ce qui diminue l’immunité.).

Voulez-vous ajouter un petit mot en conclusion ?

Les bactéries, les virus sont partout, mais notre organisme dispose de moyens pour les combattre : c’est l’immunité.

Donc protégez votre immunité, ayez une hygiène de vie correcte : activité physique régulière, alimentation équilibrée et surtout pas de tabac…



  1. 0 0

    Scarlett 05 février 2016 à 11h14

    Bonjour Emeline, tout à fait, c'est une question à se poser ! Nous avons justement abordé ce sujet ici : http://www.clicbienetre.com/medecine/actualite-sante/du-desherbant-dans-nos-protections-intimes-une-bonne-raison-de-passer-au-naturel-6969
  2. 0 0

    Emeline 05 février 2016 à 10h27

    Quand est-il de la mise à jour de cet article après l'apparition du scandale sur la molécule de Rundup dans le coton ? Les tampon coton restent-ils les meilleurs ?

A lire sur Couple & sexo

A découvrir sur le mag