| | | 8 idées reçues sur la consommation d'huiles végétales

8 idées reçues sur la consommation d'huiles végétales

Cholestérol, friture, régime amincissant : les idées reçues sur la consommation d'huiles végétales sont nombreuses. On fait le point avec vous pour y voir plus clair, et bien faire son choix en cuisine.

On a tous, dans un coin de notre tête, de fausses idées reçues à propos des huiles végétales : selon une étude Opinion Way, " Les Français et l’huile végétale ", 63 % des français pensent qu’il faut les stopper en cas de régime, 64 % les soupçonnent de faire monter le taux de cholestérol, 94 % pensent qu’il faut les éviter chez les jeunes enfants, 96 % d’entre nous imaginent que les huiles vierges sont plus pures que les huiles raffinées…

Pourtant, il faut vite oublier toutes ces idées reçues : concentrons-nous plutôt sur les vérités à retenir.

Pour mincir, il faut s’interdire les huiles végétales

​​

Surtout pas ! L’organisme et les cellules ne peuvent pas s’en passer : les huiles végétales contiennent des vitamines et des acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6) que notre corps est incapable de synthétiser.

L’huile végétale est nécessaire, mais à toute petite dose

3/4 des français pensent qu’il faut consommer moins de 2 cuillères à café par jour d’huile végétale.

En fait, 2 cuillères à soupe constituent la dose idéale à consommer quotidiennement.

Pour les très jeunes enfants il faut vraiment y aller mollo sur les matières grasses

Au contraire, ils en ont plus besoin que les adultes : les moins de 3 ans ont besoin de 45 à 50% de lipides dans leur apport énergétique (contre 35 à 40 % chez les plus de 3 ans et les adultes).

Au cours des 2 premières années de la vie, les matières grasses jouent aussi un rôle structurel essentiel en fournissant les acides gras et le cholestérol nécessaires à la formation des membranes cellulaires dans tous les organes. Qui plus est, des organes importants comme la rétine de l'œil et le système nerveux central sont constitués essentiellement de matières grasses.

Pour les jeunes enfants, il est recommandé de donner une noisette de beurre ou une cuillère à café d’huile végétale à chaque repas.

Certaines huiles sont plus grasses que d’autres et donc moins bonnes pour la santé

Toutes les huiles contiennent 90 calories pour une cuillère à soupe : il n’y a donc aucune différence de gras entre l’une ou l’autre.

Toutefois, elles contiennent des proportions différentes en acides gras saturés et insaturés, ce qui leur confère des vertus différentes.

L’idéal est donc de varier les huiles pour en tirer tous les bénéfices pour la santé.

Les huiles vierges sont plus pures que les huiles raffinées

En fait, dans les huiles raffinées, certaines particules ont été retirées afin d’améliorer leur stabilité et d’augmenter leur durée de consommation. Par ailleurs, elles ont souvent un goût moins prononcé pour plaire à tout le monde.

Malgré tout cela, les huiles raffinées ne sont pas moins pures que les huiles vierges et les vertus pour la santé restent les mêmes.

On ne réutilise pas l’huile végétale après avoir fait une friture

Il n’y a aucun problème à réutiliser les huiles végétales après une friture, au maximum 5 fois, en prenant toutefois garde à la filtrer et à la conserver au frais dans un récipient fermé entre 2 utilisations.

Les huiles végétales apportent plein de cholestérol

Pas du tout : les huiles végétales (comme tous les produits d’origine végétale, d’ailleurs) ne contiennent pas du tout de cholestérol.

En plus, les huiles végétales contiennent des acides gras polyinsaturés, qui, à l’inverse, participent à la régulation du cholestérol sanguin.

Cuire à l’huile, c’est cancérigène

Certaines huiles végétales résistent très bien aux hautes températures : les huiles d’olive et de tournesol sont les mieux adaptées à ce type de cuisson (car elles contiennent des oméga-9) et l’huile de colza peut également être utilisée pour la cuisson à condition de ne pas dépasser 180°C.





A découvrir sur le mag

L’aromathérapie est une solution naturelle aux petits problèmes de santé. Elle utilise les extraits aromatiques des plantes et est idéale pour se soigner au naturel. Allergies, migraines, problèmes de peau comme l’eczéma ? L’aromathérapie peut être une solution! Elle concentre tous les bienfaits et vertus des plantes pour se soigner en douceur. Cette pratique de soins permet entre autres de combattre le stress ou encore l’angoisse au travail, sans utiliser les méthodes conventionnelles. Découvrez tous nos conseils pour utiliser les huiles essentielles et vous aider à retrouver la tranquillité d’une vie saine et naturelle.