Gérer son stress : et si vous tentiez la gymnastique douce ?

Gérer son stress : et si vous tentiez la gymnastique douce ?

Publié le 26 septembre 2011 à 11:00

Yoga, méthode Pilates, Qi gong, Tai-Chi-Chuan… Les gymnastiques douces permettent de mieux gérer stress et anxiété. Trouvez celle qui vous convient !

Le bien-être se conjugue facilement : être bien dans son corps pour être bien dans sa tête et réciproquement. L’état de tension morale et émotionnelle influe directement sur l’état physique et vice versa. Une mauvaise circulation de l’énergie provoque de la fatigue, de l’énervement, un mal être général.

La gymnastique douce intervient pour éveiller le corps et l’esprit, recréer leur harmonie. Elle aide à prendre conscience de son corps dans son ensemble.

La gymnastique douce englobe de nombreuses disciplines : le yoga, la méthode Pilates, le Qi gong, le Tai Chi Chuan… On vous les présente une à une, afin de trouver celle qui vous conviendra le mieux.

Pour en apprécier tous les bienfaits il faut :

  • une pratique régulière : l’idéal est de faire une séance quotidienne ou au minimum 3 fois par semaine
  • partir au cours avec le sourire : si vous allez à votre séance de gym à contre cœur mieux vaut faire demi-tour. Vous devez l’aborder avec plaisir et non par obligation. De la même manière, si vous êtes trop fatiguée, mieux vaut rester au calme chez vous.
  • une tenue adaptée : portez des vêtements confortables, comme une seconde peau, pour être le plus à l’aise possible. Certaines pratiques se déroulent pieds nus ou en sous-vêtements, pour une plus grande liberté de mouvement.
  • faire preuve de concentration : il ne faut pas que les gestes deviennent mécaniques. Il est important de se concentrer sur la partie du corps qui travaille pour effectuer au mieux les mouvements. Tout effort douloureux est synonyme de mauvaise posture et doit vous alerter sur les limites de votre corps. L’échauffement et les étirements de fin de séance sont très importants, ne les négligez pas.