Natation, marche, yoga... Quel sport pratiquer quand on a des problèmes d’articulations ?

Natation, marche, yoga... Quel sport pratiquer quand on a des problèmes d’articulations ?

Publié le 31 mai 2022 à 10:44

Un Français sur deux souffrirait de douleurs articulaires... Pourtant, la pratique d’une activité régulière reste importante et pourrait même soulager certaines maladies comme l’arthrose ou les rhumatismes. Mais quel sport pratiquer lorsque l’on souffre des articulations ?

Douleurs articulaires : pourquoi un sport plutôt qu’un autre ?

Pratiquer une activité physique régulière est essentiel pour avoir un corps en bonne santé, mais également pour prendre soin de soi et de son mental. En effet, le sport libère des hormones liées au bonheur et permet de prendre du recul, de réduire les effets du stress, d’améliorer la capacité cardio-respiratoire, etc. De plus, le sport évite l’ankylose des tendons, des muscles et des ligaments et atténue les douleurs liées aux raideurs tout en renforçant les muscles qui soutiennent les articulations. Cependant, certains sports comme le jogging ou le tennis impliquent de nombreux impacts plus ou moins violents sur le sol, ce qui peut aggraver les douleurs articulaires. C’est pourquoi il est essentiel de bien choisir son sport lorsque l’on souffre de douleurs articulaires, de rhumatismes, d’arthrose ou encore d’arthrite, afin de garder la forme tout en soulageant la douleur.

Quels sont les sports à éviter en cas de douleurs articulaires ?

Certains sports nécessitent des mouvements violents ou des impacts au sol qui peuvent mettre les articulations à rude épreuve... Il est donc conseillé d’éviter de les pratiquer ! En voici d’ailleurs quelques-uns :

  • La course à pied
  • Le tennis
  • Le HIIT
  • L’aérobic
  • Le step
  • Le ski alpin
  • Le squash
  • La planche à voile
  • Le ski nautique
  • La voile
  • L’athlétisme
  • Les sports de ballon en équipe : football, basketball, volley-ball, handball...
  • L’équitation
  • Le golf...

Les sports conseillés si vous souffrez de problèmes d’articulation 

La natation

La natation est un sport sans impact qui a l’avantage de se pratiquer dans l’eau. Cela déleste vos articulations du poids de votre propre corps et leur permet donc de travailler en douceur. Ce sport doux apaise les douleurs liées à l’arthrite et à l’arthrose et va même renforcer les articulations pour un meilleur confort à long terme. De plus, la natation améliore les capacités cardio-respiratoires et aide à lutter contre les tensions et le stress, qui ont tendance à s’envoler grâce à la sensation de flottaison. Si vous souffrez de douleurs au niveau des genoux ou des cervicales, évitez la brasse et préférez-lui le crawl ou le dos crawlé.

Le yoga

Sport sans impact par excellence, le yoga est un sport doux qui peut être assez intense selon le type de pratique choisi. Optez pour un yoga doux qui va travailler vos muscles en profondeur tout en soulageant les douleurs chroniques, notamment articulaires. Le yoga participe au renforcement des muscles profonds et des articulations et va améliorer vos capacités physiques en douceur. Vous pouvez le pratiquer seul(e) à l’aide d’une vidéo explicative ou en cours collectifs près de chez vous. De plus, la pratique du yoga améliore la qualité du sommeil, diminue le stress et l’anxiété, travaille votre respiration et soulage les maux de tête.

Le vélo

Le vélo étant un sport dit « porté », vos articulations ne subissent pas le poids de votre propre corps pendant l’exercice, ce qui est un sacré avantage ! Parfait pour l’arthrose de la hanche, le vélo sur terrain plat ou sur un vélo d’appartement permet de gagner en amplitude articulaire. Si vous souffrez de douleurs articulaires au niveau des genoux, renseignez-vous auprès de votre médecin avant de le pratiquer, car le vélo pourrait mettre en conflit votre fémur et votre rotule. Ce sport doux stimule la circulation sanguine, améliore le souffle et l’équilibre et protège vos articulations en les renforçant. Si vous n’avez pas une grande capacité physique, pensez au vélo électrique afin d’éviter les douleurs sur de longs trajets ou en montée.

La marche nordique

Comme elle porte bien son nom, la marche nordique nous vient des pays du nord et a été inventée par des skieurs de fond qui cherchaient comment s’entraîner lorsque la neige n’était pas suffisamment épaisse pour la pratique du ski de fond. Si elle ressemble à s’y méprendre à la randonnée, ce n’est pas tout à fait la même chose. En effet, la marche nordique se pratique bien avec deux bâtons, ils ne sont pas là pour vous stabiliser, mais bien pour vous donner un rythme soutenu et énergique. Ce sport doux permet de travailler tout le corps, mais avec bien moins d’impacts au sol que la course à pied. La marche nordique aide donc à fortifier les articulations en douceur tout en profitant d’un grand bol d’air frais. Pensez à opter pour des chaussures adaptées et de qualité afin d’amortir vos pas au maximum. Les bâtons, généralement en carbone, permettent également une bonne absorption des chocs pour ne pas malmener les articulations des poignets, des coudes et des épaules.

Comment limiter les douleurs articulaires pendant et après le sport ?

Comme pour les personnes qui ne souffrent pas des articulations, il est essentiel de bien s’échauffer avant de pratiquer un sport. Cela permet de faire monter votre corps en température, mais également de préparer les muscles et les articulations au mouvement. Étirez-vous et échauffez vos articulations grâce à des mouvements rotatifs lents et maîtrisés : nuque, épaules, coudes, poignets, mains, doigts, hanches, genoux et chevilles !

Enfin, afin de limiter les courbatures et autres douleurs notamment au niveau de vos articulations, ne faites pas l’impasse sur les étirements après chaque séance. Cette pratique préserve la souplesse de vos articulations. Vous pouvez d’ailleurs faire des étirements quotidiennement, même si vous n’avez pas de séance de sport prévue ce jour !