L'éjaculation féminine expliquée

L'éjaculation féminine expliquée

Publié le 01 septembre 2020 à 16:22

Lorsqu'une femme atteint un haut degré d'excitation, elle peut libérer une quantité de liquide importante. Il s'agit généralement d'un liquide inodore et incolore. On parle alors d'éjaculation féminine.

- Publicité -

Généralement, ces femmes sont considérées comme des femmes fontaines. Pourtant, ce sont 2 phénomènes différents. Mais que signifie réellement le squirting ? Et qu'implique-t-il exactement ? Vous découvrirez dans cet article tout ce qu'il faut savoir concernant l'éjaculation féminine.

Qu'est-ce que l'éjaculation féminine ?

On appelle squirting le phénomène par lequel les femmes très excitées et atteignant leur point G émettent involontairement un fluide blanchâtre, notamment lors d'un rapport sexuel. Ce liquide est expulsé par l'urètre. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez suivre une formation sur l'éjaculation féminine qui vous permettra de tout comprendre et parvenir à faire jouir efficacement une femme.

Quels sont les signes d'une éjaculation féminine ?

Chez la femme, le phénomène d'éjaculation peut se présenter de nombreuses fois pendant un rapport sexuel. La sensation et le ressenti d'une femme en train d'éjaculer sont semblables à une perte d'urine. Pendant la période pré-orgasmique, elle sécrète alors un liquide inodore, insipide et incolore, similaire à de l'eau. Selon les études, une femme fontaine peut sécréter ce liquide jusqu'à une quantité de 200 millilitres.

Les causes du squirting

Généralement, le liquide incolore et inodore est produit en partie par l'urètre et en partie par les glandes. Il peut s'agir des glandes para-urétrales ou bien des glandes de Skène.

L'éjaculation est due à l'orgasme lié à une stimulation élevée du point d'excitation, également appelé point G, situé sous la vessie et traversé par l'urètre. Ce phénomène conduit à la production de quelques gouttes, voire des jets de liquide entiers chez la femme fontaine. Une partie de ce liquide provient de la vessie, mais il faut savoir qu'il ne s'agit pas d'urine.

Par ailleurs, les secrétions pour une femme fontaine et pour une éjaculation féminine ne sont pas identiques, mêmes si elles sont produites toutes les deux pendant un rapport sexuel. En effet, elles n'ont pas lieu au même endroit.

Ce qu'il faut savoir concernant l'éjaculation féminine

L'éjaculation féminine, une anomalie ?

Selon une étude effectuée par Sandra Saint-Aimé, la Présidente du Syndicat National des Sexologues-Cliniciens, l'éjaculation féminine ne correspond pas à une anomalie. C'est un phénomène naturel et normal, qui ne doit pas être considéré comme un problème médical et qui ne présente aucune gravité. D'ailleurs, il n'y a aucun traitement pour éviter ou réduire l'éjaculation féminine. En cas de souci ou de gênes, il est donc conseillé de se rapprocher d'un sexologue clinicien.

L'éjaculation féminine et l'orgasme

On a souvent tendance à penser que l'éjaculation féminine apparaît lors d'un orgasme. Il faut savoir que cette théorie est fausse. Même s'il est associé à l'orgasme, ce phénomène ne le provoque pas et l'orgasme ne peut pas non plus susciter l'éjaculation féminine. Selon le témoignage de certaines femmes, on n'atteint pas forcément le 7e ciel lorsqu'on éjacule.

Selon l'étude réalisée, l'éjaculation féminine est surtout considérée comme un pic de forte sensation qui peut survenir à n'importe quel moment durant un rapport sexuel. Elle est également associée à un pic émotionnel. Elle est en effet reliée au nerf de l'émotion. Pour certaines femmes, l'éjaculation féminine est vécue comme une sensation de libération, tout comme la sensation de soulagement de la vessie ayant eu un fort besoin d'uriner.

Néanmoins, des spécialistes ont indiqué que l'éjaculation peut accentuer l'orgasme chez la femme. Selon eux, l'éjaculation peut augmenter le plaisir sexuel d'une femme si elle se manifeste pendant l'orgasme.

Les femmes fontaines et l'éjaculation féminine

Il faut savoir que l'éjaculation féminine peut apparaître chez n'importe quelle femme, et non uniquement chez les femmes fontaines. Selon les études, ce phénomène d'éjaculation peut survenir chez 10 à 40 % des femmes. Il peut apparaître occasionnellement ou encore à chaque rapport sexuel. L'éjaculation féminine est donc un phénomène très aléatoire. Selon les témoignages, il est relié à la confiance en son partenaire, au lâcher prise au moment du rapport, mais dépend surtout de la montée de l'excitation.

De nos jours, le pourcentage des femmes qui éjaculent reste encore méconnu. Si la spécialiste Deborah Sundhal affirme que toutes les femmes ont la possibilité d'éjaculer, d'autres spécialistes disent au contraire que seulement 6 à 40 % des femmes peuvent connaître ce phénomène.

La pénétration et l'éjaculation féminine

L'éjaculation féminine peut survenir lors de la stimulation de zones érogènes, que ce soit par le point G ou bien autour de l'urètre. Elle ne survient donc pas uniquement lors d'une pénétration sexuelle. En effet, les 2 points qui provoquent l'éjaculation se situent à l'avant du vagin. De ce fait, toutes les positions permettant d'atteindre ces points peuvent provoquer le squirting. Il peut se produire par l'introduction de doigts ou autres objets dans le vagin ou encore par la levrette. Selon Tiphaine Besnard-Sandini, il suffit de stimuler ces points de façon douce, régulière et circulaire pour le provoquer.

Le cunnilingus peut également déclencher ce phénomène. En effet, le clitoris fait partie de la zone entourant les glandes et le vagin et pouvant provoquer l'éjaculation. La stimulation du clitoris est donc suffisante pour augmenter l'excitation chez la femme et peut l'amener au squirting.

Apprendre à éjaculer, est-ce possible ?

Si la majorité des gens disent qu'il est impossible pour une femme d'apprendre à éjaculer, cette idée est fausse. Toujours selon les dires de l'experte Tiphaine Besnard-Santini, toutes les femmes ont la capacité d'éjaculer en s'entraînant. Il suffit juste de se familiariser avec les zones provoquant l'éjaculation, que ce soit avec l'autostimulation ou bien accompagnée de son partenaire.

Toutefois, quelques règles sont à suivre pour apprendre et parvenir à éjaculer. Tout d'abord, il faut s'enlever de la tête la peur d'uriner, ainsi que l'aspect honteux et gênant de l'éjaculation féminine. L'apprentissage de l'éjaculation ne doit pas non plus constituer une injonction pour les femmes. Selon le docteur sexologue Leleu, il s'agit avant tout d'un moment de plaisir partagé entre l'homme et la femme. L'éjaculation féminine ne doit donc pas être exigée systématiquement par les hommes pour satisfaire leur égo.

- Publicité -

- Publicité -