28 produits d’hygiène pour bébé pointés du doigt

28 produits d’hygiène pour bébé pointés du doigt

Publié le 24 octobre 2014 à 15:15

Perturbateurs endocriniens, substances, allergisantes, conservateurs toxiques… 60 millions de consommateurs a publié mercredi, sur son site, une liste de 28 produits d’hygiène pour bébé à éviter. Méfions-nous des lingettes, des laits nettoyants ou eaux nettoyantes qui sentent si bons, mais qui ne sont pas inoffensifs du tout !

- Publicité -

Les bébés sont beaucoup plus sensibles à certaines substances toxiques que les adultes : en effet, ils sont en plein développement et possèdent peu de capacité de détoxication.

L’association 60 millions de consommateurs a donc testé 52 produits de soins et d’hygiène pour bébé.

Des substances chimiques toxiques

Parmi les 52 produits testés, 28 contiennent des substances chimiques problématiques comme le phénoxyéthanol (toxique pour le foie et les globules rouges), les propyl et butyl-parabens (qui agissent sur le système hormonal) ou le méthylisothiazolinone ou MIT (allergisant et dont la concentration ne doit pas dépasser 0,0015 % dans les produits à rincer).

Les propyl et butyl-parabens viennent d’ailleurs d’être interdits dans les produits de rinçage pour le siège par la Commission Européenne (cette interdiction prendra effet le 16 avril 2015).

Des produits pour le siège particulièrement concernés

Plusieurs grandes marques sont pointées du doigt comme les lingettes Pampers et Mixa Bébé (phénoxyéthanol), la crème pour le change Mixa Bébé (phénoxyéthanol et MIT) ou l’eau Biolane qui contient jusqu’à 8 composés allergisants.

7 laits nettoyants testés sur 10 sont également à éviter (Poupina, Carrefour Baby, Mixa bébé, Auchan Baby, Cora, Eco+, Mots d’enfants). Seuls Uriage, Bébé Biafine et Weleda s’en sortent à peu près.

5 crème hydratantes sur 7 (Prim’âge, Nivea baby, Pommette, Bébé cadum, Corine de Farme) contiennent du MIT ou du phénoxyéthanol (voire les 2). Seuls Mots d’enfant et Uriage affichent une formule satisfaisante.

Gare à la mention « hypoallergénique »

11 produits portant la mention « hypoallergénique » contiennent un ou plusieurs composés allergisants (notamment du méthylisothiazolinone). Il ne faut donc pas se fier à cette mention qui n’est d’ailleurs, à ce jour, encadrée par aucun référentiel précis.

Que choisir pour nos bébés ?

Dans la mesure du possible, il faut éviter l’excès de soins : pourquoi ne pas rincer les fesses de son bébé tout simplement à l’eau ?

Ensuite, l’association 60 millions de consommateurs conseille de privilégier les soins qui se rincent et qui contiennent le moins d’ingrédients possible.

L’excès de soins et la multiplication des produits appliqués sur la peau des nourrissons peuvent avoir des effets indésirables pour certains d’entre eux : eczéma, maladie inflammatoire de la peau.

Si vous voulez en savoir plus, retrouvez la liste des marques à éviter ou recommandées dans le numéro 498 du magazine 60 millions de consommateurs, sorti le 23 octobre 2014 chez les marchands de journaux.

- Publicité -