Est-ce que je nourris bien mon chat ?

Est-ce que je nourris bien mon chat ?

Publié le 10 novembre 2015 à 16:00

On se soucie au quotidien de ce que nous mangeons , mais faisons-nous pareil pour notre animal domestique ? Sommes-nous vigilants à la composition des aliments que nous mettons dans la gamelle de notre chat ? Ces questions, nous devrions tous se les poser car, comme pour les humains, une alimentation saine et équilibrée assure une bonne santé et une longue vie à nos amis à 4 pattes.

- Publicité -

Il y a quelques semaines, un chaton a fait son entrée dans la famille, une boule de poil de 3 mois, câline et attachante. S’il est certain que cette petite chatte ne manquerait pas d’être chouchoutée, une autre question apparaissait : comment bien la nourrir ?

La plupart de mes amis nourrissent aujourd’hui leur animal de compagnie de la même façon, à base de croquettes ou pâtées, achetées pour la grande majorité en supermarché, de marques réputées comme de marques distributeurs à prix plus ou moins discount...

Mais est-ce une nourriture adaptée à mon chat ? Existe-t-il de la nourriture saine, équilibrée et naturelle pour les animaux ? Je me suis penchée sur la question du « manger naturel » pour les chats, et je n’ai pas été au bout de mes surprises...

Quelle est l’alimentation originelle du chat ?

Loin des croquettes, boulettes et autres pâtées, dans la nature, le chat sauvage (que l’on retrouve dans les savanes et les déserts d’Afrique et de la Péninsule Arabique) se nourrit essentiellement de petits mammifères qu’il chasse la nuit. Il varie parfois son alimentation en croquant des poissons, des grenouilles, des oiseaux, des reptiles...

Avec cette alimentation carnivore au travers de laquelle il mange des animaux dans leur intégralité, il fait le plein de vitamines et minéraux (notamment la taurine, vitale pour les félidés) indispensables à son développement. A côté de ça, le chat sauvage ingère de petites quantités de végétaux (comme de l’herbe) pour faciliter son transit et évacuer les boules de poils accumulées dans son tube digestif au fil des toilettes.

Alors même si le chat sauvage est loin d’être celui qui dort aujourd’hui sur mon canapé, il semblerait que les aliments pour chat que l’on trouve dans le commerce soient bien loin des besoins naturels des félins.

En résumé, je devrais donner de la viande crue à mon chaton ? C’est ce que préconisent de nombreux spécialistes avec le mode d’alimentation BARF (Biologically Appropriate Raw Food que l’on pourrait traduire par Nourriture Crue et Physiologiquement Appropriée) mais comme je ne me vois pas donner de la viande, des os ou encore des abats crus à mon petit compagnon, je vais donc plutôt opter pour les croquettes.

Croquettes ou pâtées, quoi en penser ?

Lorsque je regarde la composition de ces repas achetés en supermarché, qu’ils soient secs ou humides, je me rends vite compte que l’on est dans un cas de « malbouffe animale » certain... Pourquoi ? Car les étiquettes à rallonge des croquettes comme des pâtées comportent bon nombre d’ingrédients qui n’annoncent pas vraiment une composition naturelle... Si je ne m’attendais pas non plus à ne voir que de la viande, j’étais loin de penser que je lirais autant d’appellations différentes du type gluten de blé ou de maïs, farine de soja, farine de malt... sur les emballages.

Lorsque j’ai parlé de l’alimentation de mon chaton avec l’assistante de mon vétérinaire, elle m’a tout de suite fortement déconseillé les produits de grandes surfaces (de marques ou non d’ailleurs). Elle m’a expliqué que les pâtées étaient beaucoup trop riches pour les chats (et les chiens aussi bien entendu même si ce n’est pas le sujet aujourd’hui) car ils sont gras et trop sucrés. Elle me les a totalement déconseillé !

Les croquettes, quant à elles, sont logées à la même enseigne et renferment beaucoup d’ingrédients bas de gamme ou d'additifs absolument inutiles au chat et souvent même source de troubles en tout genre. Avec ces aliments, certains animaux développeraient des intolérances et des pathologies diverses qui les amèneraient à consulter davantage le vétérinaire : obésité, cancer, problème rénaux mais aussi des soucis quotidien : diarrhées, infections des oreilles, démangeaisons...

Alors bien entendu je ne vous cache pas que ma conseillère experte en félins m’a tout se suite dirigée sur des produits vendus au cabinet vétérinaire. Une bonne astuce pour me vendre des croquettes hors de prix ? C’est possible... mais figurez-vous qu’elle m’a aussi bien expliqué la différence entre les marques « marketing » et les marques professionnelles vendues chez les vétos et les animaleries.

Comment s’y retrouver sur les étiquettes de croquettes ?

La viande en tête de liste

On l’a bien vu plus haut, la viande est l’aliment principal pour le chat. Cependant, lorsque vous voyez sur un emballage « au goût de poulet » sachez que ces croquettes contiennent moins de 4% de poulet. 
Un aliment "au poulet" contient au moins 4% de poulet alors qu’un aliment "riche en poulet" contient au minimum 14% de poulet.

Exemple de liste d'ingrédients de croquettes pour chaton

La viande doit donc être l’ingrédient principal des croquettes, donc si vous voyez en première position, dans la liste des ingrédients obligatoirement énumérés dans l'ordre décroissant, indiqué « céréales » dites-vous bien que ce produit contient plus de céréales que de viande ! Un comble pour un chat dont les céréales ne font absolument pas partie de son alimentation originelle !

Trop de sucres dans les croquettes

Sur ces étiquettes, vous trouvez obligatoirement le pourcentage des composants analytiques que sont les protéines brutes, la cellulose brute (aussi appelée "fibres brutes"), les matières grasses (aussi appelées "lipides"), les cendres brutes (aussi appelées "matières minérales" ou "minéraux") et l’humidité. Les glucides (= les sucres) représentent les pourcentages restants et sont souvent très élevés par rapport au reste de la liste alors qu’ils ne semblent pas, vu notre analyse précédente sur le chat sauvage,  primordiaux dans l’alimentation du chat.

Les croquettes pour chat sont donc finalement pauvres en protéines animales souvent issues de sous produits animaux et sont riches en glucides cachés dans la liste de composition sous les noms de maïs, blé, riz... Cette initiative des industriels pour diminuer le coût de l’alimentation des animaux a de graves conséquences sur le métabolisme des chats, cela équivaudrait à les faire manger « fast food » au quotidien selon Julien Venesson, expert indépendant en nutrition et santé. Les félins domestiques sont donc, comme toutes les victimes de la malbouffe (qu’elles soient sur 2 ou 4 pattes), devenue addictes à ce type de nourriture (voir même boulimiques) et souffrent de problèmes de santé du type surpoids, intolérances alimentaires, diabète, maladies auto-immununes, infections et même cancers.

Un conseil : bannissez absolument les produits pour animaux aux étiquettes à rallonge. Les aliments transformés bourrés d’additifs inutiles en tout genre (colorants, épaississants...) sont, comme pour nous, fortement déconseillés dans une alimentation saine. Sachez que les croquettes oranges ne sont pas nécessairement à la carotte, ni les vertes fluo aux petits pois, les colorants ont aussi leur place dans l’alimentation animale...

Faut-il acheter des croquettes en supermarché ou en animalerie ?

Force est de constater que l’alimentation classique des chats engendre des soucis de santé, je me dis qu’acheter les croquettes en animalerie ou chez mon vétérinaire serait peut-être une bonne idée. En effet, il m’y est proposé des aliments de meilleures qualités, et même spécialisés pour chats sensibles, fragiles ou encore stérilisé. Sur les étiquettes des produits Royal Canin, vendus chez mon véto par exemple, il est clair que les ingrédients de base m’inspirent davantage confiance (la liste est courte et je comprends toutes les appellations) mais on y retrouve néanmoins toujours des ingrédients riches en sucres comme la pulpe de betterave, le gluten de blé, le riz, le maïs... La solution est ailleurs, loin des circuits conventionnels.

Des croquettes pour un chat en bonne santé, ça existe ?

Bien loin des lobbies et autre campagne marketing de Pet Food, certaines marques pensent réellement au bien-être et à la bonne santé des chats. Des sociétés se sont concentrées que les besoins des félins afin de leur offrir une alimentation certes sèche, mais davantage en phase avec leurs besoins naturels. Ces marques se trouvent dans les magasins bio, sur internet ou chez certains revendeurs, et sont pour le moment en arrière plan des leaders du marché omniprésents en grandes surfaces et animaleries.

Ces fabricants proposent des croquettes pour chats sans céréales ni sous produits animaux mais ont recourt à la pomme de terre, aliment qui lui non plus n’a rien à voir avec les besoins félins... Selon Julien Venesson et son enquête poussée sur l’alimentation des chats, il n’y aurait que la marque Orijen qui offrirait une gamme de croquettes saines à base de matières premières nobles et adaptées au régime des félidés domestiques.

Pour ma part, j’ai découvert d’autres marques qui me satisfont grandement en tant que partisante du naturel pour mon animal de compagnie :

Yarrah

La première gamme européenne de produits 100% bio pour chiens et chats propose depuis peu de nouvelles croquettes sans céréales avec 26% de poulet et 4 % de poisson. YARRAH n’ajoute aucun colorants chimiques, substances aromatiques ni de conservateurs artificiels mais utilise de la vitamine E et de l’extrait de romarin pour conserver ses croquettes.

Croquettes sans céréales pour chats - disponibles en sacs de 800g et 3kg à partir de 6,96€

Atavik

Après sa gamme de croquettes sans céréales pour chiens, cette marque lancée par des éléveurs a mis au point une recette destinée aux chats, sur le même concept, sans céréales, sans gluten, avec un maximum de viandes et de poissons, de la taurine et des oligo-éléments… (sans colorant, exhausteur de goût, arôme ou conservateur artificiel) tout ce qu’il faut pour les chats, quelque soit leur taille, leur race ou leur âge.

Croquettes 0% céréale - disponibles en sacs de 2.5kg et 10kg, à partir de 24,97€ et 79,90€ 

Ces deux produits contiennent de la pomme de terre mais à choisir entre ça et les céréales à profusion et les additifs en tout genre, personnellement je préfère voir la pomme de terre sur la liste des ingrédients. Ils sont très riches en fruits et légumes, une bonne chose pour l'apport en fibres nécessaires au bon transit.

Si comme moi vous êtes partisant(e) d'une alimentation saine pour vous-même, votre conjoint et vos enfants, n'en oubliez pas vos animaux de compagnie. Ils ont droit eux aussi à des repas sains et équilibrés répondant à leurs besoins et garant de leur bonne santé (et longévité...).

Infos pratiques

Les croquettes ATAVIK sont disponibles sur www.afondlesgamelles.fr et dans le reseau des revendeurs.

Les croquettes YARRAH sont vendues dans les magasins bios tels que La Vie Claire, Naturalia, NaturéO, BioCoop et sur des sites tels que ZooPlus.fr, Greenweez.com et Biofan.Fr 

- Publicité -