| | | Les bienfaits de la réflexologie en cancérologie

Les bienfaits de la réflexologie en cancérologie

Réflexologie plantaire avec un stylet
Pour vous faire découvrir les bienfaits de la réflexologie plantaire en cancérologie, nous avons interviewé Isabelle Blanché, réflexologue à Rochefort sur mer, ayant fait une formation spécifique en oncologie. Deux de ses patientes souffrant de cancers ont également accepté de nous livrer leur témoignage : vous serez étonné des bienfaits qu’ont pu ressentir ces personnes avec la réflexologie !

Profitons de Mars bleu, le mois de lutte contre le cancer colorectal, pour vous faire découvrir les bienfaits de la réflexologie plantaire en cancérologie.

Quels sont les grands principes de la réflexologie ?

La réflexologie plantaire est une médecine douce complémentaire de la médecine traditionnelle qui trouve son origine dans la médecine chinoise.

Elle se base sur l’existence de points et de zones réflexes situés au niveau des pieds (dessous et sur les côtés).

Chaque zone ou point réflexe correspond à une partie du corps, à différents organes (foie, cœur, poumons, reins…), aux systèmes hormonaux et nerveux.

Il semble qu’elle puisse apporter un réel bienfait en cancérologie ?

En effet, dans le domaine de la cancérologie, la réflexologie permet d’apaiser les tensions psychologiques créées par l’annonce de la maladie, elle soulage également les symptômes liés aux effets indésirables de la chimiothérapie, draine les toxines associées aux traitements et redynamise l’organisme malade.

Elle permet parfois de diminuer la dose d’antalgiques, d’anti-vomitifs… souvent utilisés lors de ces périodes difficiles.

Attention, j’insiste sur le fait que la réflexologie est un traitement complémentaire à la médecine traditionnelle : elle ne doit jamais se substituer à elle !

Comment les patients peuvent-ils connaître les bienfaits de la réflexologie en cancérologie ?

Bien souvent, des affiches sont placées dans les salles d’attente des services d’oncologie et maintenant d’ailleurs, de plus en plus souvent, dans de nombreux services de cancérologie, le personnel médical propose aux patients de pratiquer des médecines complémentaires ou des activités qui permettent d’évacuer le stress et de penser à autre chose (il peut s’agir de réflexologie, mais aussi d’ateliers de chant, de yoga...).

Chez nous, à Rochefort, une initiative a été mise en place depuis 2013 par l’Association sportive du centre hospitalier de Rochefort et de la Ligue contre le cancer de Charente Maritime en chirurgie sénologique (spécialisée dans les problèmes de seins) : une séance est offerte aux patientes, généralement le lendemain de leur intervention, pour les aider à gérer leur stress.

Il leur est ensuite proposé de continuer d’autres séances pour lutter contre les nausées, les problèmes de sommeil… pendant leur chimiothérapie.

Il suffit de se renseigner dans le centre d’oncologie où l’on est suivi.

Les séances se pratiquent-elles comme des séances de réflexologie classique ?

Non, pas exactement.

On se base toujours sur le principe des points réflexes situés au niveau des pieds, mais cette-fois-ci, au lieu de faire des massages avec les mains et notamment des mouvements de reptation avec le pouce, on utilise un stylet pour stimuler des points bien spécifiques en fonction de ce que l’on souhaite soulager.

Ainsi, avec le stylet, on peut cibler des points de réflexologie correspondant à des nerfs bien particuliers pour soulager des douleurs bien précises : douleurs musculaires au niveau des cervicales, nerf optique, système digestif…

Réflexologie plantaire avec un stylet

Quand est-il conseillé de faire les séances de réflexologie ?

Le rythme le plus courant est une séance de 30 minutes toutes les 3 semaines.

En général, on préconise de faire une séance de réflexologie la veille des séances de chimiothérapie pour atténuer les effets secondaires, mais, en fait, c’est en fonction du ressenti de chacun.

Deux témoignages de patientes suivies en cancérologie et ayant testé la réflexologie

N. et Corinne, 2 patientes suivies pour des cancers, ont testé la réflexologie : elles ont accepté de nous livrer leur témoignage pour nous expliquer les bienfaits que cette médecine douce leur avait apporté.

Témoignage de N.

« Je suis en traitement de chimiothérapie depuis 2 ans et demi et depuis quelques mois je fais des séances de réflexologie ; pour être honnête, cela a vraiment changé ma vie. Je fais une séance tous les 21 jours, une semaine après mes traitements : cela me redonne de l’énergie pour surmonter la fatigue et me sentir reboostée pour affronter la séance suivante. Par ailleurs, la réflexologie m’a apporté un grand nombre de bienfaits en plus de l’énergie. En effet, j’avais perdu la sensation sous les pieds (j’avais l’impression d’avoir des pieds cartonnés) et au bout de 3 séances, j’ai de nouveau senti mes pieds normalement. Ainsi que pour mes mains, les fourmillements ont disparu. De même, ayant une métastase au niveau d’un œil, celui-ci était devenu hyper sensible : au bout de 2 séances de réflexologie, mon œil était de nouveau normal. La réflexologie m’a aussi soulagé de nombreuses douleurs (car j’ai également des métastases sur les vertèbres) me permettant ainsi de diminuer nettement les traitements antalgiques que je prenais. Mon sommeil s’est également amélioré. Le plus étonnant encore (je ne sais pas si c’est lié à la réflexologie), mais mes analyses étaient mauvaises avant le début de mes séances de réflexologie, et depuis que j’ai commencé, mes résultats sont bien meilleurs : toutes les valeurs concernant le rein ou le foie (fortement touchés par les traitements) sont revenues à la normale. »

Témoignage de Corinne

« J’ai découvert la réflexologie dans le centre d’oncologie où j’étais suivi pour mes séances de chimiothérapie par des petites affichettes qui préconisaient cette médecine douce pour accompagner les patients pendant leur maladie. Même si mes traitements touchaient à leur fin, j’ai décidé d’essayer. J’ai ressenti un réel bien-être, dès la 2ème séance : la réflexologue, grâce à son stylet, a su ciblé des points bien précis, notamment le système digestif, qui avait été malmené pendant mes traitements. Maintenant, malgré l’arrêt de mes traitements, je continue à suivre des séances de réflexologie toutes les 3 ou 4 semaines, et franchement, je conseille à tout le monde de ne pas hésiter à utiliser ce type de médecine douce en complément des traitements plus lourds car cela procure un réel confort et bien-être supplémentaire ».




A lire sur Médecine

A découvrir sur le mag

Une pomme par jour éloigne le médecin, mais est-ce la seule chose à faire ? Le webmagazine Clic Bien-être vous donne tous les conseils et astuces pour prendre soin de sa santé et être bien dans son corps ! En dehors des consultations chez le docteur, apprenez  comment surveiller les signes de manque de vitamines, de calcium, de déshydratation, quels aliments consommer pour renforcer son organisme, mais aussi comment se préparer ou se soulager contre les maux tels que les coups de froid, les allergies, l’intoxication alimentaire, les maladies de la peau et bien d’autres !