9 astuces pour éviter les kilos de l’hiver

9 astuces pour éviter les kilos de l’hiver

Publié le 26 décembre 2019 à 11:00

Pour beaucoup d’entre nous, l’hiver signifie 2, 3, 4 kilos superflus qui s’accrochent à nos hanches, nos fesses, nos cuisses. D’où viennent ces satanées rondeurs ? Du changement inconscient de nos habitudes : on mange plus gras, on bouge moins…

Vous verrez qu’en suivant quelques conseils, la prise de poids hivernale n’est pas inéluctable. Voici les bonnes résolutions à suivre pour rentrer dans ses maillots de bain l’été prochain.

Calez-vous avec une soupe

Elle apaise en partie les gros appétits et aide aussi à manger des légumes.

Et ne prétextez pas que vous manquez de temps pour mitonner votre soupe-maison : les légumes surgelés, déjà découpés, réduisent à zéro le temps de préparation. 10 à 15 minutes de cuisson, un coup de mixer et le tour est joué.

Mettez de la vitamine C dans vos menus

L’hiver, on mange moins de fruits et légumes frais qu’en été, et, du coup, on risque de manquer de vitamine C. Dommage, car cette vitamine est reconnue comme brûle-graisse, notamment pendant l’effort.

Pensez donc à tous les aliments qui en apportent : orange, citron, pamplemousse mais aussi cresson, brocoli, chou-fleur, chou rouge cru, chou de Bruxelles, radis noir, persil…

Vous pouvez également prendre un comprimé d’acérola (vitamine C naturelle) tous les matins.

Ne sautez pas de repas

Sauter le déjeuner du midi pour travailler en imaginant qu’on évite les calories : c’est tout sauf une bonne idée ! Cela perturbe le bon fonctionnement de l’organisme et désorganise les apports nutritionnels, sans parler du petit coup de pompe et de l’inévitable fringale qui incite aux petits grignotages.

Au minimum, mangez une salade complète : avec crudités ou légumes, protéines (œufs, poulet, jambon ou thon) et éventuellement un peu de féculent (semoule dans le taboulé, pates froides ou un petit morceau de pain).

Obligez-vous à faire 3 repas par jour (le petit-déjeuner étant très important) et éventuellement, prévoyez-vous un encas pour la fin de matinée ou pour l’après-midi, en oubliant, bien sûr, les pâtisseries et en optant plutôt pour un yaourt ou une pomme.

Soignez et variez vos menus

Organisez-vous à l’avance et pensez à vos repas de la semaine : achetez vos aliments en fonction, ce qui vous évitera de préparer à la va-vite des repas peu équilibrés.

Dans votre panier de course, pensez à tous les fruits et légumes, mais aussi au poisson, aux crustacés et aux coquillages.

Vous organisez un apéritif ? Oubliez les cacahuètes et troquez-les par des crudités (bâtonnets de carottes, chou-fleur…) à tremper dans une sauce yaourt à 0 % assaisonnée d’épices. Et surtout, limitez la prise d’alcool.

Limitez les matières grasses en optant pour la cuisson au micro-onde ou à la vapeur. Pensez également à la cuisson en papillotes.

Remplacez le beurre par de l’huile de colza ou d’olive.

Et n’oubliez pas les épices et les herbes, les jus de citron qui viendront agrémenter tous vos plats.

Buvez 1 litre et demi par jour

L’organisme a besoin d’eau pour fonctionner correctement et pour éliminer les déchets. Alors ne lésinez pas et buvez au moins 1 litre et demi par jour.

Si l’eau plate n’est pas votre fort, préparez-vous du thé vert qui est riche en catéchines reconnues pour leurs propriétés amaigrissantes. De même, certaines tisanes contiennent des plantes aux vertus amaigrissantes (à base d’hibiscus, d’orange amère, de maté…)

Bougez, marchez, courez

Autant il est facile de bouger quand le soleil brille, autant on a plutôt envie de se calfeutrer quand le thermomètre baisse. Pourtant rester chez soi n’aide pas à se sentir bien dans son corps.

L’activité physique brûle des calories, muscle et oxygène l’organisme. Et, cerise sur le gâteau, cela génère des endorphines, les molécules du bien-être.

Par ailleurs, l’activité physique dans le froid fait augmenter le métabolisme de base : on brûle encore plus de calories !

Même si vous n’aimez pas particulièrement le sport, prenez du temps pour aller marcher ou faire du vélo.

Vous trouverez des pulls, sous-pulls et joggings « intelligents » (qui conservent la chaleur du corps) dans les magasins de sport : ainsi équipé, vous aurez moins tendance à renoncer ou à prendre le volant.

Habillez-vous moulant

Manteau long, gros pull couvrant… dans les vêtements trop amples, on oublie de faire attention à soi.

Alors qu’être en jupe serrée avec des collants épais, ou en pantalon avec un pull fin en laine dissuadent de reprendre une troisième part de gâteau !

Dormez suffisamment

Les études sont formelles : quand on ne dort pas assez, la production de la ghréline (une hormone qui stimule l’appétit) augmente. En parallèle, celle de la leptine (hormone qui inhibe les prises alimentaires et qui accroît les dépenses énergétiques) diminue.

Donc si l’on ne dort pas assez, la prise de poids nous guette forcément.

Riez et riez encore !

Selon une étude américaine, un rire franc et massif augmente de 10 à 20 % la consommation énergétique et le rythme cardiaque. Il abaisserait aussi le taux de sucre sanguin, donc limiterait la production d’insuline qui favorise le stockage des graisses.