Le sucre : une drogue en vente libre

Le sucre : une drogue en vente libre

Publié le 06 novembre 2015 à 15:57

La consommation de sucre entraîne des effets désastreux sur la santé. La bio-nutritionniste Marion Kaplan vous éclaire sur ce sujet délicat : les dommages de nos gourmandises préférées sur notre santé !

De nombreux ouvrages ont été consacrés au sucre. On connaît ses méfaits et pourtant le sucre est l'ingrédient le plus utilisé par l'industrie agroalimentaire. Il a envahi tous les plats industriels depuis les petits pots de bébé, en passant par les boissons, en s'insérant dans les boîtes de conserves, dans les plats industriels et bien entendu dans toute la biscuiterie qu'elle soit bio ou non et dans toutes les friandises si appréciées de nos petites têtes blondes.

John Yudkin, physiologiste et nutritionniste anglais, fut un des premiers à sonner l'alarme en publiant en 1972 le livre "Pure, White and Deadly", jamais traduit en français, et qu'on pourrait traduire par : "pur, blanc et mortel".

On a beau savoir que "fumer tue", cela ne change pas grand-chose aux habitudes des fumeurs. On pourrait dire que manger sucré vous fait vieillir plus vite, réduit votre espérance de vie, entraîne du diabète et des arrêts cardiaques, pensez-vous que cela changera quelque chose ?

Pourtant il est établi que la consommation de sucre entraîne des effets désastreux sur la santé :

Fatigue chronique, fibromyalgie, douleurs chroniques, baisse du système immunitaire, sinusite chronique, syndrome de l'intestin irritable, maladies auto-immunes, obésité, hypertension, maladies cardio-vasculaires, problèmes hormonaux, anxiété et dépression, infections dues aux candidas albicans, cancers, troubles déficitaires de l'attention, et enfin diabète en tous genres.

L'Homme a toujours apprécié la saveur sucrée car elle lui permettait de distinguer les plantes toxiques de celles qui ne l'étaient pas et elle lui donnait un petit coup de fouet très appréciable quand il fallait chasser sa nourriture. Notre ancêtre chasseur-cueilleur obtenait la saveur sucrée à partir des fruits et du miel qu'il ne trouvait que rarement dans la nature.

Ce n'est que vers 1 000 avant J.-C. qu'on découvrit l'extraction de la canne à sucre en Orient. Elle sera importée en Occident par les perses au sixième siècle avant J.-C. Il faudra 200 ans pour que la culture de la canne à sucre se répande le long du Nil et les califes arabes en firent un commerce de grand profit dans tout le bassin méditerranéen. Les croisés l'introduisirent en Europe du Nord mais c'était encore une denrée très chère. Imaginez le sucre au prix du caviar ! Il faudra attendre le quinzième siècle pour que le sucre devienne un enjeu commercial entre les marchands portugais, italiens, et les flamands.

Le sucre importé du Brésil et des Antilles devient un moteur de l'esclavage.

L'esclavage est interdit aujourd'hui et pourtant nous sommes tous esclaves de sa consommation.

Nous sommes devenus tellement dépendants, qu'imaginer une vie sans sucre parait beaucoup plus intolérable qu'une vie sans gluten!

Un tournant important s'opère au XVI ème siècle par la découverte du potentiel sucré de la betterave. Nous devons à l'agronome Olivier de Serres la mise au point de la technique d'extraction du sucre de la betterave qui sera exploitée à plein rendement au XIX ème siècle. C'est à partir de ce moment que le sucre sera de plus en plus consommé du fait de la baisse de son coût et de l'appétence innée que nous en avons.

Le sucre ou les sucres?

On parle du sucre mais on devrait dire les sucres, car il peut revêtir de nombreuses formes : le glucose, le galactose, le fructose, le saccharose, le maltose, le lactose, mais aussi l'amidon considéré comme un sucre complexe.

Comme le sucre est réputé être la meilleure source d'énergie rapide convenant à notre cerveau et qu'il est le premier carburant pour soutenir nos efforts, on considère qu'on n'en a un besoin quotidien. Cependant on a découvert que le foie fabriquait d'autres sources d'énergie rapide qui était apportée par les cétones en cas de restriction d'aliments glucidiques.

Le sucre est un poison

J'ai déjà développé dans une autre gazette les problèmes liés à la glycémie. Ce qu'il faut retenir c'est que le saccharose oblige le foie à travailler plus intensément pour absorber ce sucre et que le sucre liquide est le pire poison. Quand vous buvez un soda sucré quel qu'il soit, votre glycémie grimpe en flèche et si vous poursuivez cette mauvaise habitude vous deviendrez d'abord insulino résistant, votre cholestérol et votre tension artérielle grimperont et vous ferez peut-être partie de ces 184 000 décès dans le monde dus à la consommation de boissons sucrées.

Des études à grande échelle montrent qu'une glycémie élevée entraîne un accroissement du risque de cancer. La glycémie des malades atteints du cancer est souvent plus élevée et les diabétiques souffrent plus souvent de cancer que la population générale. De plus, la production d'hormones qui stimulent la division des cellules cancéreuses est favorisée par les taux élevés de sucre dans le sang. Les personnes atteintes d'un cancer ont tout intérêt à éliminer le sucre de leur alimentation et à faire baisser leur glycémie. D'autre part, on sait qu'une glycémie élevée favorise l'inflammation et toute inflammation chronique est toujours préjudiciable.

Êtes-vous dépendant au sucre ?

  • Êtes-vous souvent fatigué ?
  • Avez-vous des coups de barres brutaux dans la journée ?
  • Avez-vous besoin d'un excitant comme le café pour commencer la journée ?
  • Avez-vous des ballonnements ?
  • Avez-vous des remontées acides ?
  • Avez-vous des maux de tête fréquents ?
  • Prenez-vous facilement du poids ?
  • Avez-vous du mal à perdre du poids ?
  • Avez-vous souvent des envies de sucreries ?
  • Êtes-vous stressé ?
  • Avez-vous facilement des courbatures ?
  • Avez-vous besoin de café en permanence ?

Si vous avez répondu oui à plus de 5 questions il est temps de vous sevrer du sucre.

Les coups de pouce thérapeutiques

Buvez du thé vert dans la journée car il contient de la théanine qui est un acide aminé qui augmentera votre énergie et vous permettra d'avoir l'esprit clair et serein. Vous pouvez commencer avec votre café du matin et poursuivre avec le thé vert dans la journée.

Consommez des aliments riches en vitamines du groupe B qui vont stimuler votre système immunitaire et apaiser votre système nerveux. On les trouve dans la levure de bière si vous n'êtes pas intolérant au gluten, mais également dans les légumes à feuilles vertes, les noix de toutes sortes, les œufs, les abats, le poulet, les poissons comme le thon ou le saumon et les légumineuses pour les personnes qui les supportent.

Le magnésium est indispensable à votre santé car il est directement impliqué dans le métabolisme des protéines, des graisses et des sucres. Il vous aidera à lutter contre votre addiction au sucre en vous permettant de rester serein dans les périodes de stress. On le trouve dans les brocolis, les feuilles de blettes, les épinards, le navet, le céleri, les haricots verts, les graines de sésame, les graines de lin et de tournesols et le chocolat. Mais attention dans les périodes de sevrage vous devrez consommer du chocolat noir à minimum 80 % de cacao.

Une supplémentation sera bienvenue. Le sérum de quinton est très riche en magnésium assimilable.

Le zinc est indispensable pour renforcer votre système immunitaire et pour lutter contre les infections. Hélas les infections, le colon irritable, les antibiotiques engendrent des déficiences en zinc. Les bigorneaux sont les coquillages les plus riches en zinc mais il y a également les huîtres, les crevettes, le foie de volaille, l'agneau, et pour les végétariens les algues, les épinards, les champignons, les asperges, le chou, les brocolis, les courges, les blettes, les petits pois.

N'oubliez pas les oméga 3 indispensables à votre système immunitaire et à votre cerveau.

Vous trouverez tous les détails pour vous sevrer du sucre et de la Malbouffe dans mon prochain ouvrage qui sortira le 25 novembre aux éditions Thierry Souccar, Paléobiotique.

RETROUVEZ TOUTES LES INFORMATIONS SUR WWW.VITALISEUR.COM

Bibliographie :

  • Paléobiotique : changer radicalement d'alimentation, manger comme vous ancêtres, sauver votre microbiote, de Marion Kaplan. Éditions Thierry Souccar
  • 120 recettes pour décrocher du sucre, du Docteur Jacob Teitelbaum et Christie Fiedler. Edition poche marabout
  • Pure White and Deadly, de John Yudkin. Editions Penguin

- Publicité -

- Publicité -